Maison Bouchard, 280 ans d’histoire, un patrimoine unique

Négoce créé en 1731, la Maison Bouchard Père et Fils a, tout au long de son histoire, constitué un des plus beaux vignobles de Bourgogne, en rachetant des vignes sur les meilleurs terroirs. Pleins feux sur cette institution.

Fondée en 1731 à Beaune par Michel Bouchard, la maison Bouchard Père et Fils est établie depuis 1820 au château de Beaune. Classé monument historique, celui-ci est une ancienne forteresse royale et un lieu d’exception pour les élevages des premiers et grands crus. C’est dans ses caves voutées et profondément enfouies que les vins de la Maison sont patiemment élevés. Dans leur plus grand secret sommeillent quelques trésors…

Dès la fin du 18e siècle, Joseph Bouchard s’emploie à agrandir son domaine de Volnay et sa maison de Beaune ; commence alors une ère d’acquisitions prolifiques et l’essor du négociant. La Révolution marquera un pas décisif, permettant à la famille de reconstituer de grands domaines de l’Ancien Régime en acquérant des vignes ayant appartenu à des abbayes et à la noblesse. Parmi elles, les parcelles du Clos Saint Landry, des Avaux, des Teurons et de l’Enfant Jésus à Beaune. En 1811, la raison sociale « Bouchard Père et Fils » est officialisée. Quant aux rachats, il se poursuivent tout au long du 19e siècle avec l’ambition d’obtenir des parcelles contiguës pour façonner de véritables clos d’un seul tenant sur les plus beaux climats bourguignons.

En 1995, les Bouchard passent le flambeau à une famille champenoise historique : la Maison Henriot. La nouvelle équipe prend en main la destinée du vignoble et régénère entièrement la maison, jusque dans le style des vins. Depuis, sa cote ne cesse de grimper et compte parmi les meilleurs négociants bourguignons ; certains de ses vins s’imposent même comme les plus grands de toute son histoire. La maison Bouchard Père et Fils perpétue ce savoir-faire et ce goût de l’excellence transmis au fil des générations. L’exploitation est aujourd’hui placée sous la direction de Thomas Seiter, appuyé par une équipe très compétente et Frédéric Weber, responsable des vinifications.

Avec un vignoble de plus de 130 hectares, dont 12 hectares de grands crus et 74 hectares de premiers crus, la maison est aujourd’hui à la tête d’un patrimoine rare et inestimable en Bourgogne. Par ses vignes réparties sur 23 climats, Bouchard Père & Fils est depuis plusieurs générations le plus grand propriétaire en Beaune 1er Cru. Ses vins proviennent d’appellations plus prestigieuses les unes que les autres : Corton-Charlemagne, Montrachet, Bonnes-Mares, Beaune Grèves Vigne de l’Enfant Jésus, Meursault Perrières. Les vieux millésimes suscitent d’ailleurs régulièrement un engouement important lors de nos ventes aux enchères.

Bien entendu, vinifier une telle collection de terroirs requiert de la rigueur. La culture de la vigne et l’élaboration de grands vins sont donc le résultat d’un travail acharné, quotidien, allié à une expérience et à un savoir-faire séculaire. Systématiquement récoltés à la main, les raisins sont transportés dans de petites caisses de 12 kg afin d’éviter l’écrasement des grappes. Arrivée à la cuverie, la vendange est triée de manière à éliminer les quelques éléments indésirables restants. La cuverie, située à Savigny-Lès-Beaune, est bien particulière. Avec des conditions de ventilation et d’hygrométrie naturelles idéales, les 138 cuves, où sont vinifiés plus de 100 crus différents, se retrouvent cinq mètres sous terre. Les vins sont par la suite élevés en fûts de chêne, dans une cave pouvant accueillir plus de 4000 fûts.

Voici donc une référence incontournable de la Bourgogne, à l’origine d’une large gamme de vins déclinant l’extraordinaire diversité des terroirs bourguignons. Les vins blancs sont savoureux et présentent une belle matière, tandis que les vins rouges se distinguent par leur élégance et leur finesse. Nous ne pouvons donc que vous recommander ses cuvées sublimes au caractère bien affirmé.

 

La Maison Bouchard, ce qu’en pensent les guides :

La Revue du vin de France (Guide Vert 2020) :

« La “Grande Maison”, comme l’on dit familièrement à Beaune ! La famille Bouchard fait partie de l’histoire du vignoble bourguignon depuis qu’un marchand de draps du Dauphiné complète son commerce avec les Flandres par quelques fûts de vins de Bourgogne achetés au passage. Les vins se révélant plus rentables que les tissus, il s’installe à Beaune en 1731, son fils achètera les premières parcelles à Volnay (Caillerets et Taillepieds) en 1775. Plus tard, les ventes des biens nationaux du clergé et moines bourguignons expropriés par la Révolution seront l’occasion d’achats nombreux dont celui de la Vigne de l’Enfant Jésus en 1791, au cœur du vignoble beaunois. En 1820, Bouchard s’installe dans le prestigieux château de Beaune, adossé aux remparts de la ville, un site idéal pour élever et conserver les vins. En 1995, passation de flambeau avec le rachat par la famille champenoise Henriot, conduite par Joseph, qui va développer le vignoble, avec des acquisitions en Côte de Nuits, à Meursault, la maison William Fèvre à Chablis, le château de Poncié en Beaujolais, entre autres, et investir dans une somptueuse cuverie adaptée à cette mosaïque. Un empire qui se partage alors entre négoce et vignoble maison avec 150 salariés, 3 millions de bouteilles dont 600 000 issues des domaines. »

 

Guide Bettane + Desseauve (Guide 2020) – 4**** Étoiles :

« Des Cazetiers à Bouzeron, cette grande maison de négoce beaunoise fondée en 1731 possède plus de 142 parcelles sur 130 hectares de vignoble en propriété, dont 83 hectares en premier et grand cru. Un patrimoine viticole de premier choix qui permet à Fréderic Weber, vinificateur talentueux, préalablement en charge du château de Poncié, de produire environ 600 000 bouteilles sur le total des trois millions d’unités produites ici chaque année, la majeure partie de la production étant issue d’achats de raisins pour les grands rouges, et de moûts savamment sélectionnés pour les blancs autres que ceux du domaine. Réussite impressionnante en blanc et en rouge dans le millésime 2017, qui témoigne d’une amélioration supplémentaire dans l’homogénéité de style des vins dans les deux couleurs. »

Les vins de la Maison Bouchard Père et Fils  :

Savigny-Lès-Beaune Premier Cru Les Lavières 2018 (rouge) : Un savigny-lès-beaune qui se savoure aussi bien jeune que mature. Le tout avec une longueur en bouche de grande envergure !

Volnay Premier Cru Caillerets – Ancienne Cuvée Carnot 2018 (rouge) : L’ancien propriétaire est présent sur l’étiquette puisqu’il y est toujours inscrit « Ancienne Cuvée Carnot ». Il est tout à fait représentatif de la réputation de grâce et d’élégance de l’appellation Volnay.

Bonnes-Mares Grand Cru 2016 (rouge) : Les bonnes-mares sont des vins denses, corsés, plus puissants que les musignys leurs proches voisins.

Echezeaux Grand-Cru 2016 (rouge) : Sur un sous-sol argilo-calcaire et élevé 10 à 18 mois en fûts de chêne, l’Echézeaux Grand Cru se caractérise par sa puissance et sa rondeur, avec des tanins souples et une gamme aromatique intense de fruits rouges et de sous-bois, associés à une touche de boisé.

Chapelle-Chambertin Grand Cru 2016 (rouge) : Un vin qui nous donne rapidement des indices sur son appellation. Intensité et grande finesse s’y marient avec succès.

Corton Grand Cru Le Corton 2016 & 2018 & 2005 & 1998 (rouge) : Cette maison emblématique nous propose un pinot noir unique et savoureux issu d’une appellation qui peut se targuer d’être l’unique grand cru rouge de la Côte de Beaune.

Corton Charlemagne Grand Cru 2018 (blanc) : Ce corton-charlemagne grand cru présente des notes d’agrumes, de miel et une touche grillée. Il allie fraîcheur maîtrisée et rondeur pour un bel équilibre et attendra au moins une dizaine d’années pour s’exprimer parfaitement.

Chevalier Montrachet Grand Cru 2018 & 2016 (blanc) : Le chevalier-montrachet de Bouchard se montre d’un équilibre parfait. A peine plus légers que le montrachet, ils évoluent davantage vers le minéral.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Bonne adresse : les 110 de Taillevent se mettent à l’heure anglaise avec les vins du Commonwealth

Jusqu’au 2 août prochain, la brasserie chic « Les 110 de Taillevent » propose une découverte des vins du Commonwealth. Un voyage passionnant au travers d’accords mets et vins qui ...

Le château Haut-Bages Libéral : biodynamie et agroforesterie dans un cru classé 1855

Rare cru classé 1855 biodynamique, le château Haut-Bages Libéral a une histoire passionnante à raconter et une vision de la viticulture assez singulière à Bordeaux.

Pleins feux sur un producteur : Alain Voge à Cornas

La syrah du Rhône Nord, subtile et puissante, offre sur ces terroirs granitiques son expression la plus aboutie. Menacée de disparition à plusieurs reprises, l’appellation Cornas mérite plus qu’un détour, ...