Le pinot noir, à la conquête des cinq continents

Aujourd’hui, nous vous proposons un véritable « tour du monde en un cépage ». Si le pinot noir, l’une des plus anciennes variétés de raisin au monde, est issu de Bourgogne, il s’est propagé au fil du temps et au gré des flux de population. Présent au sein des cinq continents, idéalement dans des vignobles au climat frais et tempéré, il mérite toute votre attention. 

Le pinot noir, l’indétrônable bourguignon

Ah le pinot noir, quelle histoire ! Considéré comme le père de quasiment tous les cépages rouges existants, le pinot noir – de la famille des Noiriens – en est effectivement l’un des plus anciens. L’ampélographe Louis Levadoux a ainsi affirmé qu’il s’agirait tout simplement du résultat d’une vigne sauvage mise en culture, donc héritière directe du vitis vinifera.

Quoiqu’il en soit, nous pouvons presque affirmer avec assurance que le pinot noir était déjà cultivé par les gaulois au moment de l’invasion romaine, et que c’est en Bourgogne qu’il tire ses origines. Il devient LE cépage rouge phare de cette région en 1395, alors que Philippe II le Hardi, Duc de Bourgogne, interdit tout bonnement le gamay – qui était alors un cépage productif adopté par les paysans – et promeut le pinot noir qu’il juge plus qualitatif et plus complexe. C’est ainsi que notre ami devint l’indétrônable cépage rouge de Bourgogne, d’où sont tirés les vins des plus belles appellations (dont les prix font les plus beaux records d’enchères) : musigny, chambertin, richebourg, romanée-conti…

 Là où le chardonnay représente 51% des vignes plantées dans la région, il s’agit de 39,5% pour le pinot noir, et le reste est composé de gamay (le super-résistant !), d’aligoté (le branché) et d’autres cépages moins réputés.

Un raisin à la conquête du monde

S’intéresser au pinot noir est aussi une manière de comprendre le développement du vignoble mondial… Celui-ci s’est tout bonnement implanté dans le monde entier, sur chacun des cinq continents. Il est d’ailleurs également vinifié en blanc (sans que les peaux ne macèrent pour donner leur jolie couleur rubis au jus), en Champagne notamment. Si le pinot noir aime les climats frais et tempérés (monsieur a ses exigences), il a une véritable facilité à muter sur le plan génétique, ce qui lui permet d’évoluer facilement selon le lieu… En revanche, il est assez capricieux et délicat à cultiver car plutôt sensible aux maladies.

Ce succès international, le pinot noir le doit à sa finesse, à son joli fruité, à sa complexité et à son bon potentiel de garde conféré par une grande acitié. Penchons-nous rapidement sur ses arômes et particularités organoleptiques pour comprendre ce fait. Le pinot noir est un vin à la robe moyennement colorée, parfois assez claire. Les vins les plus jeunes expriment des notes de fruits rouges puis gagnent en complexité avec les appellations et l’âge. Ces notes fruitées évoluent alors vers le cassis, la fraise et la cerise. Des notes kirschées apparaissent ainsi que des notes florales souvent tournées vers la violette, la rose ou la pivoine, et de délicates épices (cannelle, poivre). Les tanins sont toujours très fins, parfois un peu “croquants”, la texture légère. Avec un peu de garde, les vins ont un bouquet très raffiné, libérant des arômes subtils de gibier, de cuir, d’épices ou de sous-bois.

Le pinot noir à la conquête de l’Europe

Si le pinot noir est cultivé dans la partie nord-est de France (Bourgogne, Jura, Champagne, Alsace), il pousse aussi aisément dans d’autres pays d’Europe : en Allemagne, en Autriche, en Suisse ou encore en Italie… Ce sont notamment les moines cisterciens médiévaux qui sont à l’origine de son expansion. Ainsi, l’Allemagne serait le troisième pays producteur de pinot noir au monde, notamment grâce aux régions de Baden et de Mosel-Saar. Ne manquez pas de déguster les vins du célèbre vigneron Markus Molitor, et spécialement sa cuvée Trarbacher Schlossberg, un vin fruité et charmant. En Autriche, il est appelé « schwarzer burgunder » (en référence à ses origines bourguignonnes) et donne des nectars plus intenses, comme cette cuvée du domaine Claus Preisinger. Direction la Suisse, où ce prince rouge a détrôné le chasselas, devenant ainsi le cépage le plus important du pays, notamment dans le Valais. C’est dans le nord de l’Italie que vous pourrez également le retrouver, et notamment dans les Langhe, avec un vin que Giulia Negri a taillé pour la garde.

Je pars aux Amériques !

Le pinot noir s’est rapidement plu en Amérique, et notamment aux Etats-Unis, où les colons ont importé la vitis vinifera européenne. C’est en Oregon que le cépage est le plus présent – l’on a d’ailleurs pour habitude de surnommer la région « Bourgogne de l’Amérique » -, le climat étant plus frais que celui de Californie qui le voit également se développer (spécialement sur la Sonoma Coast, la Santa Barbara), aux côtés du chardonnay. On le retrouve aussi dans l’Etat de Washington et notamment dans la Columbia Valley. Ici, iDealwine vous propose de déguster plusieurs crus : en Oregon, ne manquez pas les vins du domaine Hiyu Farm, ainsi que la cuvée Laurène, un vin que la célèbre famille bourguignonne Drouhin produit dans cette région, alliant le savoir-faire familial à ces terroirs uniques. Dans la Sonoma, c’est ce pinot noir du domaine Joseph Phelps que vous devez découvrir, un nectar délicieusement juteux et fruité ; ou ce vin du domaine Kistler, très élégant.

En Amérique Latine, nous le retrouvons au Chili, notamment dans les vallées de Casablanca et de San Antonio.

L’Océanie, terre promise

Tout comme en Amérique, le développement de la viticulture en Australie et en Nouvelle Zélande est dû à la colonisation des Européens. Ainsi, les premières vignes en Australie ont été plantées au XVIIème siècle dans la région de la Nouvelle Galles du Sud, mais ce serait surtout l’Ecossais James Busby qui aurait contribué à l’émancipation du vignoble en important des cépages européens. Aujourd’hui, le précieux vin est majoritairement produit dans trois régions : la péninsule de Mornington, la Tasmanie et la Vallée de Yarra. Ailleurs, les températures sont trop élevées.

En Nouvelle Zélande, l’histoire est à peu près similaire. En 1838, l’évêque Pompallier, un missionnaire français, introduit des variétés françaises en Nouvelle-Zélande, suivi et est rapidement imité par d’autres confrères, notamment dans la région de Hawke’s Bay. Sur l’île, le pinot noir trouve deux véritables régions de prédilection : Central Otago et Marlborough, qui produisent des vins tout à fait différents. Nous vous proposons de le constater par vous-même avec cette sélection from iDealwine, à Central Otago : le célèbre Cloudy Bay, un domaine qui appartient désormais au groupe français LVMH, ainsi que le domaine Felton Road. Dans la région de Marlborough, découvrez le pinot noir du domaine Greywacke, un vin plein de gourmandise et de fraîcheur, à boire dans sa jeunesse. Vous pouvez aussi vous pencher sur la cuvée Old Weka Pass Road du domaine Bell Hill et ainsi aller vous balader dans la région de Canterbury.

L’Afrique | Du pinot noir européen, au pinotage sud-africain

Le pinot noir a une histoire particulière sur le continent africain, il est implanté en Afrique du Sud depuis la colonisation. En 1659, les colons néerlandais y cultivent surtout le muscat puis, en 1688, les huguenots français apportent leurs techniques de vinification et font progresser la culture de la vigne. Si le pinot noir y est aujourd’hui cultivé tel quel, le pinotage – croisement local entre le pinot noir et le cinsault-, est aussi une spécificité locale qui résulte de l’histoire du pays. En effet, au moment de l’apartheid, en 1948, les producteurs locaux se retrouvent en quasi-autarcie, coupés de tout lien avec un marché extérieur et avec les vignerons européens (leur savoir-faire et autres techniques de vinification). C’est à ce moment qu’ils révèlent leur propre identité en termes de viticulture, utilisant des levures spécifiques, techniques et surtout le fameux pinotage, aujourd’hui unique au monde.

Découvrez de toute urgence cette cuvée assemblée de six cépages italiens et français : nebbiolo, barbera, syrah, pinot noir et mourvèdre avec une dominante de sangiovese. Sa bouche fine et soyeuse est légère et aérienne mais gourmande. Si la curiosité vous gagne, ne manquez pas de savourer ce vin issu du pinotage, signature même du domaine Kanonkop, l’un des plus beaux exemples qu’iDealwine ait trouvé. Un grand moment !

L’Asie

Si la conquête de l’Asie est encore timide, nous sommes certains que le précieux cépage réussira un jour à y être plus présent et à trouver des terroirs à la fois frais et tempérés pour s’y installer. Alors que les variétés de raisins bordelais commencent à percer (Ao Yun, Cizhong Xiaoling) en Chine, le pinot noir progresse lui aussi timidement, notamment dans les régions du Shihezi, du Xinjiang et du Ningxia. Un grand avenir lui est promis, d’autant que la Chine a, pour la petite histoire, envoyé en 2016 des pieds de pinot noir dans l’espace… A suivre donc !

Tous les vins de pinot noir en vente sur iDealwine

Tous nos vins du monde en vente

Voir les pinots noirs de Bourgogne pour un retour aux sources

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Sassicaia Icones vins étrangers idealwine cave

Quelles icônes internationales avoir dans votre cave ?

Les icônes étrangères vous font de l’œil ? iDealwine pointe du doigt les signatures du moment à accueillir dans votre cave.

Les cépages méconnus de la Champagne

La Champagne compte bien… sept cépages ! Découvrez quatre variétés de raisins méconnues : arbane, petit meslier, pinot blanc et gris.

Botrytis, l’or du vin

Compagnons des grands repas festifs, les vins moelleux ou liquoreux issus de raisins atteints par la fameuse “pourriture noble” sont de véritables nectars nés d’une rencontre magique entre un fruit, ...