Le domaine Movia, à la frontière entre la Slovénie et l’Italie

Vous êtes-vous déjà retrouvé en Slovénie, à Ljubljana ? C’est là où l’un des membres de notre équipe Marketing a pu davantage se pencher sur les vins du domaine Movia en passant quelques soirées cet été dans ce bar à vins qui appartient au domaine. Si vous êtes encore plus aventurier, vous pourriez aller jusqu’à Dobrovo v Brdih, la frontière entre la Slovénie et l’Italie, là où se trouve cette fameuse exploitation. Et si vous êtes en France, tranquillement assis dans votre canapé, nous allons vous raconter !

Banniere-acheter-vins-blog-v2

Cap donc sur la Slovénie chez Movia, l’un des domaines les plus renommés du pays. C’est dans la région de Brda – ou Goriška Brda -, à la frontière italiano-slovène, que poussent les vignes à l’origine de ce vin exquis (les vignes sont d’ailleurs réparties entre les deux pays). Dans cette région, le climat est méditerranéen, les étés sont plutôt modérés, avec suffisamment de précipitations pour que les vins secs atteignent une belle qualité. C’est ici, dans cette région viticole historique, que les vins slovènes sont les plus reconnus, parfois même bel et bien récompensés dans le monde entier.

L’histoire de ce domaine remonte en 1700, passant aux mains de la famille Kristančič grâce à un mariage en 1820. Le domaine possède aujourd’hui 22 hectares de terrains, avec cette petite précision que la moitié des vignes se trouve en Italie. C’est Aleš qui tient les rênes de cette institution, celui-ci est d’ailleurs venu perfectionner son apprentissage à Bordeaux, c’est avec beaucoup de nouvelles idées en tête qu’il repart alors en Slovénie, que ce soit au niveau de la vinification ou de la commercialisation. C’est entre autres de son énergie que le domaine Movia doit sa très belle réputation, reconnu par les amateurs du monde entier.

Chez Movia, l’on travaille en effet selon les principes bio et biodynamiques. Les cépages plantés sont assez variés : rebula, pinot grigio, sauvignon blanc, chardonnay, merlot et pinot noir. La Nature est plus que respectée : il faut ne pas lui faire obstacle si l’on souhaite faire des vins authentiques. C’est une véritable philosophie, qui fait d’ailleurs partie des vins Triple A, un manifeste né en 2001 en Italie sous l’impulsion de Luca Gargano, dans le but de fédérer des domaines à la production compatible avec la devise « Agricoltori, Artigiani, e Artisti » (agriculteurs, artisans et artistes). Ce nouveau phénomène – que nous sommes fiers d’avoir la fierté de distribuer en exclusivité sur internet en France – énonce les règles suivantes (nous ne vous en citerons que quelques-unes, si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter cet article)  : effectuer des sélections massales manuelles, n’utiliser aucun produit de synthèse dans les vignes,  respecter les cycles naturels de la vigne, bannir les additifs durant les vinifications, utiliser des doses minimales de soufre, celui-ci étant uniquement autorisé lors de la mise en bouteilles, avoir uniquement recourt aux levures indigènes, ne pas intervenir physiquement ou chimiquement (chaptalisation, osmose inversée…) sur le vin autrement que par un simple contrôle de la température, procéder à un élevage sur lies fines jusqu’à la mise en bouteille, ni coller, ni filtrer les vins… Joli programme donc ! Les rendements sont bas et tout est mis en œuvre pour obtenir un vin au plus près du fruit. Comme c’est la coutume dans le pays, la plupart des vins blancs sont le fruit de macérations plus ou moins longues et d’élevages sous-bois (foudres de chêne slovène) pendant environ 2 ans. Les vins rouges sont également vieillis en barriques slovènes pendant une durée longue de 3 à 7 ans. L’aspect naturel et spontané se retrouve dans les vins, et le vigneron qui n’hésite pas à vous faire asseoir à la table familiale pour parler vin.

Au niveau des vins blancs, ceux-ci sont doux, vifs et présentent un joli potentiel de vieillissement. Les rouges présentent une belle élégance, ils sont puissants et aromatiques. Une partie de la gamme est véritablement vouée à la garde, des vins à laisser mûrir encore quelques années pour en déguster toute la magie. Et, ce, d’autant plus qu’il s’agit – comme c’est la tradition dans le pays – toujours de vins de macération (vins orange), avec des durée de macération plus ou moins longues. C’est non seulement au domaine que les clients peuvent les déguster, mais aussi dans le fameux bar à vins, à deux pas de la mairie de Ljubljana, un endroit où les slovènes apprennent petit à petit à déguster du vin et à l’apprécier. Depuis les années 1990 et tous les efforts d’Aleš, le domaine est bel et bien reconnu dans toute la presse spécialisée mondiale, étant à aujourd’hui l’un des plus récompensés d’Europe du Sud-Est.

 

Retrouvez tous les vins du domaine Movia en vente sur notre site

Retrouvez tous nos vins en vente 

  • Voir les commentaires (1)

  • Agnès

    Bonjour,
    J’ignorais que les vins oranges étaient une tradition en Slovénie ! Je suis curieuse d’en goûter, ayant déjà dégusté des bons oranges géorgiens. Et Ljubljana est une bien belle ville !
    Merci pour cet article.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Petrus, Montrachet, Romanée-Conti, Cristal : les milliardaires russes aiment le vin

La restauration de luxe américaine peut se réjouir de compter parmi ses clients de riches amateurs de vin russes. Mikhail ...

Les promesses du millésime 2015

Les vendanges ont déjà commencé dans certains secteurs et les spéculations sur la qualité du millésime s’amplifient chaque jour. Comme chaque année on ne peut être sûr de rien tant ...

Domaine Niepoort l Étonnante finesse au cœur du Douro

Reconnu mondialement pour ses portos, Dirk Niepoort, vigneron dans la somptueuse région du Douro, excelle aussi dans l’élaboration de vins secs.