La recette de la semaine : pasta all amatriciana

Ce n’est pas parce que le confinement est terminé qu’on va arrêter de manger des pâtes ! Surtout lorsqu’il s’agit d’une délicieuse recette italienne comme les pâtes à l’amatriciana, une recette emblématique de la gastronomie romaine, qui s’accorde à merveille avec de nombreux vins rosés.

Ingrédients pour deux personnes

200 g de pâtes de type spaghetti, bucatini ou rigatoni
40 g de guanciale (charcuterie de joue de porc, disponible dans la plupart des épiceries italiennes) ou de la pancetta
50 g de pecorino romano râpé
250 g de tomates concassées en boîte (de type Mutti)
¼ d’oignon
Sel, poivre

Préparation

Commencez par découper la guanciale en tranches et faites-les rissoler dans une poêle (sans huile, cette charcuterie a bien assez de gras !), pendant environ 5mn, pour que le gras fonde bien. Ajoutez ensuite l’oignon finement haché et laissez cuire encore quelques minutes.

Versez ensuite la sauce tomate, salez très légèrement (la guanciale est déjà salée) et poivrez et faites cuire à feu doux durant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’elle ait bien réduit et soit plus concentrée.

Pendant ce temps, faites cuire les pâtes. Dans une grande casserole, portez à ébulltion environ 2 litres d’eau, salez puis plongez-y les pâtes. Suivez les instructions indiquées sur le paquet pour le temps de cuisson. Egouttez les pâtes.

Dressez l’assiette en versant la sauce sur les pâtes puis râpez le pecorino par-dessus. Et le tour est joué, il n’y a plus qu’à déguster !

Accords mets et vins

La tomate n’est pas l’ingrédient le plus facile à accorder avec du vin, mais elle convient particulièrement bien avec des rosés et ce, d’autant qu’il s’agit d’un repas « simple ». Du fait de la présence de la guanciale et de l’oignon, qui apporte du goût, on privilégiera les rosés assez vineux, reconnaissables en général à leur robe plus foncée. Les rosés des appellations Bandol, Palette, Tavel correspondent normalement bien, même si on peut trouver des rosés vineux dans toutes les régions.

Voir tous les rosés en vente

Pour ceux qui ne sont pas fans de rosés, il est aussi tout à fait possible d’accorder ce plat avec des vins rouges assez ou moyennement léger. On pense par exemple aux rouges du Beaujolais, à certains côtes-du-rhône, certains vins italiens de dolcetto ou barbera ou encore aux rouges de Loire.

Voir tous les vins sur idealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Henri Bonneau

Henri Bonneau (1938-2016) : une légende de Châteauneuf-du-Pape

Avec Jacques Reynaud, disparu en 1997, Henri Bonneau, qui nous a quittés le 21 mars, était l’autre figure légendaire de Châteauneuf-du-Pape. Une légende construite avant tout sur la qualité de ...

Analyse-resultats-vente-Hospices-de-Beaune-BFM-une

Analyse des résultats de la vente des Hospices de Beaune Interview d’Angélique de Lencquesaing sur BFM Business

Retrouvez l’analyse d’Angélique sur les tendances qui se dégagent de la vente, et, plus généralement, de son impact sur le prix des grands vins de Bourgogne.

salon RVF 2018

Salon RVF (4-5 mai 2018) : iDealwine, toujours au rendez-vous !

Ce 4 et 5 mai, l'équipe d'iDealwine vous donne rendez-vous au Palais Brongniart (Place de la Bourse-75002 Paris) pour la 12ème édition du salon de la Revue du Vin de ...