Joseph Colin | Les grands vins de la Côte de Beaune

Joseph Colin est l’un des quatre enfants de Marc Colin, fameux vigneron de Bourgogne. Il possède des vignes sur les communes de Saint-Aubin, Santenay, Chassagne et Puligny. En 2005, après le départ de son frère Pierre-Yves, il s’investit énormément dans le domaine familial, le domaine Marc Colin aux côtés de ses plus jeunes frère et sœur. Ce n’est que tout récemment que Joseph se met à produire du vin sous son propre nom. Dans la plus grande tradition bourguignonne, il hérite de certaines des parcelles les plus nobles. En 2016, il produit 1800 bouteilles symboliquement mais c’est en 2017 qu’il se lance véritablement et exploite la totalité de ses 7 hectares. Il produit actuellement 19 cuvées toutes plus incroyables les unes que les autres. Dans la lignée de son père, il contribue à améliorer l’image et la notoriété de l’appellation Saint-Aubin. Cette appellation se distingue des autres de la Côte de Beaune par ses parcelles pentues, situées à différentes altitudes, expositions et même par de légères différences de terroir.

Le vigneron contrôle les rendements de ses vignes les plus jeunes en limitant chaque pied de vigne à 6 ou 7 grappes afin de proposer des vins avec une belle concentration. Joseph maîtrise le travail de vigneron fort de son expérience au domaine familial. C’est un homme discret et secret. Concernant la vinification, il est partisan du moins de soufre possible afin de laisser le vin s’exprimer  » à l’état pur ». Chaque cuvée est traitée différemment mais, la plupart du temps il n’utilise le soufre que juste avant la mise en bouteille. Ainsi il produit des vins précis, avec une belle fraîcheur et une robe cristalline, des vins bourguignons d’une grande élégance.

Saint Aubin Compendium

Compendium signifie synthèse en latin. Joseph Colin signe ici un assemblage de sept lieux dits de l’appellation. C’est un vin facile d’approche, qui se boit dans sa jeunesse. On retrouve au nez des arômes de fleurs blanches (lys) et de silex. En bouche, le vin est vif et fluide avec une certaine onctuosité. Il sera parfait pour accompagner des poissons comme le cabillaud ou des volailles.

Chassagne-Montrachet Joseph Colin 2017 (rouge)

Ce vin est issu de vignes de pinot noir âgées de 30 à 50 ans. Joseph Colin signe ici un vin qui livre un nez de petits fruits rouges (cerises, fraise). A la dégustation, les arômes présents rappellent ceux du nez. Ce vin est souple et équilibré les tanins sont polis et il s’achève sur une jolie finale. Un vin qui se boit jeune et exprimera son plein potentiel à partir de 3 à 5 ans de vieillissement. Il se marie parfaitement avec un bœuf bourguignon ou avec un plat à base de champignons.

Puligny-Montrachet Le Trézin 2017

Paré d’une robe aux reflets dorés, il allie la finesse et la pureté du terroir de Puligny-Montrachet. On retrouve des arômes de pâte d’amande et de noisette réhaussés par des touches de pomme verte. Les arômes beurré et minéral sont également présents. En bouche le vin offre une belle concentration. Tendu et minéral, il se révèle fidèle au terroir calcaire du Trézin. Vous serez surpris par la persistance et la longueur de ce vin.

Saint-Aubin 1er Cru Les Frionnes Joseph Colin 2017

Les Frionnes est un 1er cru issu de vignes de plus de quarante ans. Ce cru est situé à plus de 300 mètres d’altitude sur les coteaux escarpés de l’appellation Saint-Aubin. Il s’agit de l’un des climats les plus frais de l’appellation, parmi ceux exposés au sud. Le vin est élevé en pièces bourguignonnes avec ¼ de fûts neufs. A la dégustation, le vin délivre des arômes de fleurs blanches, de silex. Avec un peu de maturité, la bouche est glycérinée, soyeuse avec une tension incroyable, véritable colonne vertébrale du vin.

Bâtard-Montrachet Grand Cru Joseph Colin 2017

Paré d’une robe or aux reflets vert émeraude, qui prennent une couleur dorée en vieillissant, le bâtard-montrachet évoque des arômes de beurre, de fruits secs et d’épices. A la dégustation, le vin offre des sensations incroyables, d’une harmonie indéniable qui accompagnera des mets nobles et sophistiqués comme le foie gras, le caviar ou encore le homard. Un grand vin de garde à ouvrir à partir d’une quinzaine d’années.

Chevalier-Montrachet Grand Cru 2017

Ce climat est situé sur la commune de Puligny. Il doit son nom à l’ancien seigneur du village qu’on surnommait le Chevalier. Il s’agit d’un très grand vin de garde, à conserver au moins 15 ans. Le chevalier-montrachet dévoile un nez complexe aux notes beurrées et de fruits secs avec un fond d’épices. Le vin est onctueux, caressant et profond avec une magnifique persistance. Un grand vin de gastronomie.

Voir les vins de Joseph Colin.

Voir les vins blancs de Bourgogne actuellement en vente.

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères | Inspirations estivales en 4 200 vins

Grands crus, vins de méditation, vieux millésimes français et étrangers… Profitez de l’été pour vous inspirer et refaire votre cave !

Portrait : Michel Bettane, Wine Man

Alors que s’ouvre à Paris le Grand Tasting, découvrons la face cachée et intime de ce dégustateur mondialement reconnu. Homme de lettres, de notes - aromatiques et musicales, de coeur, ...

Dégustation : les trois âges des vins rouges

Un bon vin doit être bon tout le temps, à tous les stades de son évolution, de son enfance à sa maturité. Mais le plaisir ne sera pas tout à ...