Hospices de Beaune 2016 : retour à la normale

hospices1
La 156eme vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune se tenait le dimanche 20 novembre. Le résultat de cette vente marque un important repli par rapport à l’année 2015 (-38%).  Toutefois  le contexte tragique de l’année 2015 expliquait l’élan exceptionnel de générosité qui avait tiré les enchères à la hausse.  Cette vente est en réalité la deuxième meilleure de l’histoire des Hospices (+4% par rapport à 2014).

L’histoire de la vente des Hospices de Beaune

hospices2

Les Hospices de Beaune furent fondées en 1443 comme un asile destiné aux soins et à l’hébergement des plus démunis. Cette institution a traversé les siècles et sa vocation est demeurée intacte : les soins sont toujours prodigués, dans de nombreux établissements satellites. Les Hospices ont reçu en donation au fils des ans plus de 60 hectares de vignes, situées majoritairement en premiers crus et grands crus (à 85%). La vente aux enchères annuelle des Hospices de Beaune, créée en 1859, se tient immuablement le troisième dimanche de novembre et constitue l’une des principales sources de financement de l’institution. Les lots portés au catalogue de la vente prennent le nom de «cuvée» indiquant le nom du vin ou du village et celui de l’un des grands bienfaiteurs de l’institution. Le vin commercialisé au cours de la vente est celui de l’année. Les vins sont vendus en tonneaux, appelés « pièces », soit 228 litres. Chacun des lots acquis lors de la vente est confié à un négociant de la région qui se charge de l’élevage des crus et de leur mise en bouteille.

Une vente toujours très attendue

hospices3

Cette vente à l’image du Grosser Ring en Allemagne est chaque année très attendue car elle donne un premier aperçu du millésime et des prix qui vont être pratiqués. Ce 3ème dimanche de novembre est ainsi l’occasion de faire le point sur les quantités, la qualité et la demande pour les vins de Bourgogne. Mais le caractère caritatif de la vente ne doit pas être oublié, les prix ont parfois tendance à s’envoler en fonction du contexte ou même des parrains de l’événement.

La vente des Hospices en 2015 intervenait juste après les terribles événements de novembre 2015.  Pas de fanfare ni de musique, mais un élan de générosité sans commune mesure avec les ventes précédentes. Le prix moyen de la pièce (228 l) avait alors augmenté de 28% par rapport à 2014 à 18 800 € (imaginez un prix moyen de bouteille hors taxe à 109€ avant même l’élevage en barrique…). Le résultat global de la vente avait bondi de plus de 40%, passant de 8,082 millions à 11,347M€ (frais compris). Certaines cuvées avaient enregistré des hausses de prix faramineuses, à l’instar de cette pièce de clos-de-la-roche cuvée Cyrot-Chaudron qui  s’était envolée à 117 700 euros  (+65%), ou la cuvée des présidents, adjugée 480 000€… Les blancs également avaient vu leurs cours flamber de 33% par rapport à 2014. Difficile dans ces conditions d’utiliser cette vente comme mètre étalon de la demande pour le millésime 2015, aussi qualitatif fut-il.

Retour à la normale en 2016

hospices4

La vente 2016 des Hospices marque un retour à la normale.  601 pièces étaient mises en vente contre 575 pièces en 2015 (470 pièces de vins rouges, 126 de blancs, et 4 d’alcools). Après 5 heures de vente, le produit final s’est établi à 8,4M€ (frais inclus). Un chiffre éloigné, donc, des résultats de 2015, mais sans doute beaucoup plus en phase avec le marché. Ce résultat est même le 2ème meilleur de l’histoire de la vente des Hospices. Après de grosses inquiétudes sur les quantités dues aux intempéries pendant la floraison en juin, la période de maturation des raisins a frôlé la perfection, sauvant le millésime.

Le prix moyen de la pièce s’est établi à  13 833€ (contre 18 880€ en 2015 et  13 658€ en 2014). 80% des pièces ont été acquises par des négociants,  20% par des amateurs (en valeur). Les enchères sont venues d’Europe (77%), d’Asie (20%) et des Etats-Unis (3%), confirmant l’intérêt du continent asiatique pour les vins de Bourgogne. Chaque année, une pièce intitulée « cuvée des Présidents » est mise en vente au profit d’une ou plusieurs associations représentées par les parrains. Cette année la pièce contenait le grand cru corton Bressandes. Elle était mise aux enchères par Claude Lelouch et Valérie Bonneton, qui représentaient l’association l’ARC et Virginie Ledoyen et Kathia Buniatishvili pour l’association Cœur et Recherches. Cette pièce a été co-adjugée à Jean-Claude Bernard (propriétaire de l’hôtel Le Cep, à Beaune) et à une femme d’affaires chinoise, Madame Yan Hong Cao, pour la somme de 200.000 euros.

Voir les ventes de vins de Bourgogne

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Record de générosité a la vente des Hospices de Beaune

155e vente des Hospices de Beaune ce dimanche

Le premier chablis de l’histoire des Hospices de Beaune

Ludivine Griveau devient régisseur du domaine des Hospices de Beaune

Vente des Hospices de Beaune : record battu, plus de 8 millions d’euros récoltés

La grande histoire des Hospices de Beaune et la petite histoire de ses cuvées ! – Episode 2

La grande histoire des Hospices de Beaune et la petite histoire de ses cuvées ! – Episode 1

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

International Wine Auction, filiale d’iDealwine, première maison française de vente de vins aux enchères en 2015

Ça y est, iDealwine publie les chiffres de son année 2015 ! Et les chiffres sont EXCELLENTS : à travers notre filiale IWA Auction – celle qui gère les ventes ...

Champagne Drappier neutre carbone

Drappier certifié neutre en émission carbone : un exemple pour la Champagne

La maison de champagne Drappier a récemment obtenu une distinction de poids, dans le contexte post-COP21 : elle est désormais certifiée neutre en émission carbone, ce qu’aucune maison champenoise n’avait ...

Belle enchère : envolée des prix en Côte-Rôtie sur les vins du domaine Jamet

La vallée du Rhône reprend des couleurs dans les ventes aux enchères : les vins du domaine Jamet ont été au centre de toutes les attentions le 11 février dernier ...