Fleurie-Morgon : le match

Le Beaujolais, région atypique, longtemps mal perçue par les amateurs, et trop souvent considérée comme la petite sœur oubliée de la Bourgogne.  Pourtant, les vignobles du Beaujolais, à l’instar de la côte bourguignonne, offrent une mosaïque de terroirs, richesse incroyable donnant de multiples facettes et une multitude de possibilités à ses vins. L’ensemble du vignoble du beaujolais s’étend sur presque 20 000 hectares, et distingue 12 appellations dont dix lieux-dits distincts, communément appelés « crus » du beaujolais. Parmi eux : Fleurie et Morgon.

Fleurie

La Chapelle de la Madone, point culminant de Fleurie

Comme les tout premiers congés payés en France, l’appellation Fleurie est connue et reconnue depuis 1936 par décret. Près de 150 vignerons se partagent 840 hectares de vignes plantés du célèbre gamay, cépage roi du beaujolais mais aussi de quelques autres cépages « accessoires » (cépages autorisés à hauteur de 15% maximum dans chaque parcelle) : l’indétrônable chardonnay, le beau melon de bourgogne, et l’irremplaçable aligoté. Reposant majoritairement sur des sols de granite rose (90%), le gamay et ses acolytes semblent se plaire et s’épanouir sur ces beaux terroirs bacchiques.  Il est vrai que le vignoble de Fleurie domine la Saône et culmine entre 250 et 400 mètres d’altitude donnant à ses coteaux plus ou moins abrupts, de multiples expositions propices, sans nul doute, à la culture de la vigne.  Sur les hauteurs du bourg, c’est la célèbre Madone de Fleurie et sa petite chapelle dédiée, qui veille depuis de très nombreuses années sur les raisins en maturation, installée judicieusement sur le point le plus élevé du vignoble pour en assurer la protection. La Madone est d’ailleurs l’un des dix climats reconnus sur l’ensemble de l’appellation Fleurie, aux côtés notamment de la Roilette et le Grille-midi. A Fleurie, le gamay est roi grâce aux beaux terroirs et aux fabuleux vignerons de l’appellation qui lui redonnent toutes ses lettres de noblesse. Les vins de Fleurie sont vus comme singuliers lorsqu’on les compare aux autres appellations du beaujolais. Dotés d’une jolie rondeur et de tannins veloutés en bouche, les vins de Fleurie savent également nous surprendre par leur grande finesse mais aussi par leur belle structure corsée. Cette appellation est convoitée des amateurs, et cela ne fait pas exception chez iDealwine, car vous le savez, chers amateurs, nous sommes dotés d’une sélection pointue ;).

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir les vins de Fleurie, nous vous invitons à commencer par la belle cuvée du domaine Descombes. Après avoir vinifié plusieurs crus du beaujolais, Georges Descombes signe à présent ses vins avec un seul objectif : laisser s’exprimer dans la plus grande justesse, le raisin et le terroir. Ainsi, Descombes produit un fleurie nature, équilibré et soyeux, au bouquet aromatique délicat. Comment ne pas citer également les vins de Marc Delienne et ses nombreuses cuvées de fleurie : Abbaye road et Greta Carbo par exemple. Le fidèle d’Eloi Dürrbach (domaine de Trevallon) cultive ses 14 hectares de vignes en biodynamie depuis 2016 et produit depuis ses débuts, des vins équilibrés à la gourmandise déconcertante, des fleuries « glou-glou » (entendez facile à boire), sans pour autant perdre de leur profondeur et de leur complexité. Vous l’aurez compris, nous vous invitons à les découvrir d’urgence (et à nous en donner des nouvelles) !

Retrouvez tous les vins de Fleurie

Morgon

Cadole au milieu du vignoble de Morgon

Avoisinant les 1 100 hectares, le vignoble de Morgon s’étend largement en superficie par rapport à certains autres crus du beaujolais, il est d’ailleurs le second plus vaste, arrivant juste derrière l’appellation Brouilly. Ici, ce sont près de 250 vignerons qui se partagent ce millier d’hectares de vignes. La magie des vins de Morgon puise sa source dans les superbes terroirs du village de Villié-Morgon, la plupart sont très réputés dans le beaujolais et bien connus des amateurs : La Côte du Py, les Charmes, Javernières, Corcelette, les Micouds, et Douby. Grâce à ces beaux lieux-dits, les vins de Morgon reflètent aisément les plus belles expressions du gamay ! Les vignes reposent sur des sols de granites (52%), de pierres bleues (11%), et de piémonts (37%) qui donnent aux vins de Morgon une singularité gustative par rapport aux autres crus de la région. En effet, reconnaissables entre tous, par leur puissance et leur structure charpentée, les nectars de Morgon révèlent des arômes de fruits mûrs à noyau comme la cerise ou la prune, d’eaux-de-vie et de kirsch. Ces vins denses et charnus ont même donné une expression viticole bien connue : le verbe « morgonner » pour parler d’un vin qui présente justement ces arômes caractéristiques. Les vins de Morgon évoluent très bien dans le temps et disposent, grâce à leur structure, d’une grande capacité de garde.

Nous vous invitons à découvrir cette magnifique appellation à travers le travail d’un domaine que l’on ne présente plus, le domaine Lapierre, considéré par beaucoup comme le précurseur des vins natures en beaujolais. La propriété produit des nectars charnus, gourmands, et savoureux, représentatifs de l’appellation. La Bonne Tonne réalise lui aussi des morgons frais et fruités, notamment avec sa cuvée Grand Cras. Adepte de la biodynamie, la Bonne Tonne est du style peu interventionniste à la vigne comme en cave et préfère laisser faire la nature, pour ne pas bousculer les équilibres, et cela se ressent dans les jus. Les vins, pleins de gourmandise, sont souples et digestes, et promettent une belle évolution si vous souhaitez les garder un peu en cave. On ne peut pas parler des vins de Morgon sont évoquer le célèbre domaine Jean Foillard, qui travaille avec une minutie inimitable, « au microscope » pour reprendre l’expression de La Revue du vin de France. Les cuvées vinifiées nature, sont remarquables par leur fraîcheur, et leur juste équilibre entre gourmandise et structure. Deux bouteilles à ne pas manquer : la cuvée Camille et le Morgon villages disponibles en magnum dans le concentré et séduisant millésime 2020.

De très beaux gamays qui représentent à la perfection les grands terroirs de Morgon : à goûter sans tarder !  

Retrouvez tous les morgons en vente

Tous les vins du Beaujolais

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Cornas : disparition d’Auguste Clape, ambassadeur des vins du Rhône

Vendredi 13 juillet, le mythique vigneron de Cornas, Auguste Clape, s'est éteint à l'âge de 93 ans.

L’état du vignoble suite au gel 2021 | Témoignages de nos domaines partenaires

Nous nous étions penchés sur les désastres du gel printanier de cette année 2021, où en sont nos vignerons partenaires en cette veille de vendanges ?

cultissime, le domaine Marcel Deiss

Le domaine Marcel Deiss se situe à Bergheim, une petite localité nichée au cœur de l’Alsace viticole, à 3 kilomètres ...