Enchères : un nouveau record pour la 158ème vente des Hospices de Beaune

Encheres Hospices de Beaune

C’est une tradition, voire même une institution. La vente aux enchères des Hospices de Beaune se tient immuablement le troisième dimanche de novembre. Cyrille Jomand, président et co-fondateur d’iDealwine, en est l’un des fidèles participants, depuis près de 15 ans. Cette année encore il s’est donc rendu à la 158ème édition de cette vente désormais auréolé d’une aura internationale, parrainée et animée par les comédiennes Nathalie Baye et Emmanuelle Béart, l’acteur Pascal Elbé et l’Académicien Erik Orsenna. Bilan de cette journée effervescente.

 

2018, un nouveau record

2018 marque un nouveau record de vente avec une adjudication totale de 828 pièces (vs 787 pièces en 2017) annoncée à 13,950 millions d’euros, soit 14,2M€ en incluant la Pièce des Présidents. La hausse s’établit à 18,5% par rapport à 2017, soit +20,5% pour les vins blancs (197 pièces vs 157 en 2017) et +16,5% pour les vins rouges (631 pièces vs 630 en 2017). La star de cette édition est, sans conteste, la cuvée Dames de Flandres, un bâtard-montrachet grand cru, acquis à 135 000 €.

Amateurs, vous n’ignorez pas qu’une pièce bourguignonne est le nom d’un tonneau de 228 litres (notre ancien stagiaire Pierre a baptisé son bar à vin ainsi… hasard ?). Imaginez donc le volume total de litres de vin acquis dimanche dernier…

Pieces Hospices de Beaune

Les amateurs : qui et pourquoi un tel engouement ?

Cette année, grâce à une météo clémente, le vin était attendu en quantité et en qualité. De quoi captiver les amateurs qui ont montré leur vif intérêt pour les grands et premiers crus. Selon les dires, les blancs dévoilent déjà une belle intensité, du corps et de la finesse. Quant aux rouges, ils ont su préserver une certaine fraîcheur malgré leur profil solaire. Une qualité remarquable, mais aussi des volumes satisfaisants puisque cette année, ce sont quelques 1,8 million d’hectolitre qui ont été produits, contre 1,5 hectolitre de moyenne décennale.

Ainsi, français comme étrangers, ont prouvé leur vif intérêt pour ce millésime jusqu’au dernier coup de marteau donné tardivement, dimanche soir. Mais qui sont ces fameux acquéreurs ? 69% de négociants et 31 acheteurs privés ont été recensés. Parmi ces derniers, une  part désormais majoritaire dans la répartition du volume de vente final était asiatique (55%). Les Européens ont représenté 38,3% des acquéreurs et les Américains 6,7%.

Les deux pièces des présidents

Autres stars de ces enchères, les deux pièces des Présidents, cette fois-ci constituées d’un meursault Premier Cru Genevrières et un corton Grand Cru Clos du Roi, ce dernier tirant son nom de son origine royale et de sa présence à la cour. Aujourd’hui, les Hospices de Beaune exploitent près d’un hectare de ce climat avec des parcelles âgées entre 20 et 40 ans. Le négociant Anima Vinum, la Maison Albert Bichot et un de ses clients canadiens ont acquis ces lots, permettant de récolter 230 000€. La somme sera reversée à plusieurs œuvres caritatives : ASMAE, l’association qui poursuit l’œuvre de Sœur Emmanuelle, l’Institut Pasteur et l’association BAB qui aide les enfants atteints de cancer.

La Maison Albert Bichot, fidèle partenaire d’iDealwine, peut se targuer d’avoir dépassé son record historique de 2017 en ayant acquis 161 pièces pour 2,8 millions d’euros. Un montant qui représente 20% du total de la vente en valeur et en volume. Pourquoi un tel investissement ? La maison souhaitait s’engager pour les œuvres caritatives représentées et assurer le rayonnement des vins régionaux à l’échelle planétaire. Elle conserve donc et une fois de plus son rang de premier acheteur.

Beaucoup plus modestement, iDealwine a acquis plusieurs pièces que vous aurez le plaisir de retrouver à la vente d’ici la fin de l’année prochaine. Dans l’intervalle, les vins de ce beau millésime auront été confiés à la Maison Louis Latour, qui assurera la mise en bouteille des vins à l’issue de leur élevage.

Ultra médiatisée, cette vente n’aura donc pas, ainsi que Louis-Fabrice Latour l’appelait de ses vœux, marqué un répit dans la hausse des cours des grands crus de Bourgogne. Une accalmie qui aurait été bienvenue, le patron de la maison Louis Latour redoutant – à juste titre – d’éloigner de la Bourgogne ses amateurs traditionnels. Les volumes significatifs, et de qualité, produits en 2017 en 2018 n’auront donc pas suffi à apaiser la tension sur les prix, ni de corriger le déséquilibre entre une offre nécessairement contraintes et une demande qui continue à se mondialiser. L’appétit asiatique pour les pinots et chardonnays bourguignons ne semble pas devoir s’assouvir, du moins pas à court terme. Si cette vente, désormais ultra-médiatisée, ne joue plus aussi précisément qu’avant son rôle d’étalon dans la fixation des cours d’achat de raisins entre les maisons de négoce et les producteurs, comme ce fut longtemps le cas (jusqu’au milieu des années 2000), ses résultats ont toujours valeur de baromètre pour l’état du marché.

En attendant de goûter les vins de cette édition 2018, chers amateurs, sachez que vous pouvez retrouver les vins des Hospice de Beaune en vente sur le site iDealwine.

Voici quelques photos de Cyrille Jomand qui retracent cette journée festive:

Tastevinage
Les membres du Tastevinage et leur devise mythique

Cors Hospice de beaune

Diners Hospices de Beaune

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Carbonnade provençale

Cette très vieille recette a été citée par les grands écrivains provençaux Frédéric Mistral et Alphonse Daudet comme un plat consommé traditionnellement par les mariniers du Rhône. En voici une ...

louis jadot

Louis Jadot rachète un vignoble en Oregon (Etats-Unis)

La célèbre maison Louis Jadot, en Bourgogne, vient d’acquérir un domaine américain, Resonance Vineyard, dans l’Oregon.

Dom Pérignon lance sa cuvée Oenothèque Rosé

La cuvée très spéciale Oenothèque de la grande maison champenoise Dom Pérignon lance Oenothèque Rosé 1990. Ce vin, composé à 50% par du chardonnay et à 50% par du pinot ...