Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey : toute la délicatesse du pinot noir

Le domaine Rossignol-Trapet est le symbole de l’union de deux grandes familles bourguignonnes ; les Rossignol et les Trapet. Déterminés et engagés, les deux jeunes frères Rossignol, Nicolas et David, reprendront une partie de cet héritage remarquable avec cette envie de bousculer les codes. Véritables précurseurs, les deux frères se sont très tôt tournés vers des pratiques respectueuses de l’environnement, notamment à travers l’agriculture biodynamique et biologique. Cette alliance parfaite entre tradition et nouveauté, hisse incontestablement les vins du domaine parmi les plus grands : retour sur le parcours unique de ces deux frères passionnés.

Un duo de choc aux convictions affirmées

L’histoire commence en 1990 lorsque le domaine Trapet, domaine emblématique de la côte de nuits, lègue certaines de ses vignes aux familles Rossignol et Trapet. Toutes deux encrées dans le paysage bourguignon depuis des siècles, les deux familles ont ainsi bien plus d’un point en commun. En effet, les Rossignol sont présents à Volnay depuis le XVIème siècle et les Trapet se trouvent à Gevrey-Chambertin depuis le XVIIIème siècle. Ainsi, à la fin du dernier millénaire, les précieux hectares ont été divisés entre les cousins bourguignons, Nicolas et David Rossignol et Jean-Louis Trapet, marquant de fait, un tournant dans l’histoire du domaine.

D’une main de maître, les deux frères Rossignol reprennent une partie de la fameuse propriété familiale et décident, ensemble d’apporter leur propre conception du travail de la vigne et du vin. En effet, dès 1997, notre duo inséparable décide de conduire l’exploitation en biodynamie, un choix d’une audace sans nom à l’époque. Ces derniers ne s’arrêtent pas là, puisqu’en 2004 le domaine est entièrement converti en biodynamie, puis en 2008, le domaine donne naissance à son premier millésime certifié en agriculture biologique. Une démonstration de force légendaire de la part de nos deux compères qui n’hésitent pas à mettre en avant leurs pratiques viticoles uniques et engagées : de véritables précurseurs en la matière en somme !

Aujourd’hui, les deux frères restent fidèles à la tradition mais ne s’empêchent pas cependant de faire appel à de nouveaux processus biologiques et techniques. Cette alliance parfaite, en équilibre entre savoir-faire et renouveau, permet au duo de créer des nectars toujours plus fins et précis.

Un terroir de haut vol pour des créations de haute précision

Nicolas et David travaillent principalement le pinot noir sur une surface de 13 hectares qui se répartissent sur les villages de Beaune, Savigny-lès-Beaune et principalement sur le terroir unique de Gevrey-Chambertin. De l’appellation Villages, aux plus prestigieux Grands Crus « Latricière-Chambertin » et « « Chambertin », les deux frères proposent un panel de créations, comprenant certains des nectars les plus prestigieux de la côte d’or. Leurs vignes sont âgées de 60 ans en moyenne et s’épanouissent sur un sol argilo-calcaire à l’exposition remarquable. La diversité de climats liée à la subtilité des différents terroirs, promettent des vins d’une qualité et d’une finesse déconcertantes.

Une fois les vendanges manuelles effectuées, les baies sont placées en cuve afin d’entamer une vinification douce et minimaliste. L’éraflage varie de 60 à 100 % selon le millésime et la clarification des vins se déroule sans collage ni filtration afin de conserver une qualité optimale. L’élevage s’effectue en fûts partiellement neufs et s’étale sur 12 à 20 mois. Toujours en quête de précision, les deux frères utilisent des fûts différents selon le profil de leurs créations. Ainsi, ils utilisent 50 % de fûts neufs pour les grands crus, 25 % pour les premiers crus et 10 % pour les appellations village.

Aujourd’hui, l’ascension vertigineuse du domaine reste indéniable. Engagés et déterminés, les deux frères ont désormais hissé le nouveau domaine familial parmi les plus grands. Le secret de leur réussite réside probablement dans le renouvellement constant de leurs pratiques, leur haut niveau d’exigence ou encore leurs fortes personnalités. Cependant, derrière ces mystères se cache bel et bien une vérité indiscutable : la qualité sans égale de leurs vins !

Ce qu’en pensent les guides

La Revue du Vin de France *

« La division en 1990 des vignes du domaine Trapet a donné naissance aux domaines Rossignol-Trapet d’un côté, et Jean Trapet de l’autre. Moins connus que leur cousin Jean-Louis Trapet, les frères Rossignol, Nicolas l’aîné et David le cadet, ont toujours accordé une grande importance à la culture de la vigne. Ils passent à la biodynamie en 1997 et reconvertissent tout le domaine en 2004. La gamme comporte un superbe chambertin et des chapelle et latricières-chambertin de haute volée. Du simple gevrey-chambertin jusqu’aux grands crus, Nicolas et David produisent des vins remarquables, sincères et pleins, qui intègrent une moitié de vendange entière et ont régulièrement progressé en pureté et en élégance, accessibles jeunes sans renier leur capacité de garde. »

Bettane + Desseauve ****

« Louis Rossignol, le père, était venu de Volnay épouser une Trapet. Le domaine compte onze hectares sur Gevrey et deux sur Beaune, essentiellement en Teurons. David et Nicolas Rossignol (ne pas confondre avec l’homonyme de Volnay) forment un couple de frères vignerons attachés à la préservation de leurs splendides terroirs, fiers, légitimement, de leur viticulture biodynamique depuis 2003, un cas rare à Gevrey. Les deux frères Rossignol aiment des vins élégants et francs, le fruité frais est bien mis en avant depuis 2016. C’est une adresse sérieuse tenue par des passionnés. »

Les vins du domaine Rossignol-Trapet

Bourgogne Rossignol-Trapet

Nuancée et précise, cette cuvée exprime des notes de cerise rouge, de mûre, de sous-bois et d’épices, parfaite pour les amateurs de vins légers et fins.

Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes Rossignol-Trapet

Très équilibré, le vin s’exprime d’abord sur des notes de cerise, délicatement boisé, il s’ouvre ensuite sur des tannins fins et veloutés.

Beaune Les Mariages Rossignol-Trapet

A l’image du nez, la bouche est d’une finesse surprenante, la finale s’épanouie enfin sur une palette aromatique délicate et riche.

Beaune premier cru Les Teurons Rossignol-Trapet

La bouche s’ouvre sur des tannins soyeux et fins, la finale dévoile une jolie fraicheur et une belle minéralité.

Tous les vins du domaine en vente

Laisser un commentaire