Château Pradeaux | De grands vins de garde au cœur de la Provence

Le domaine familial de seulement 19ha barbote presque dans la mer Méditerranée et porte haut et fort les couleurs de Bandol depuis maintenant neuf générations. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Etienne Portalis, membre de la neuvième génération et fils de Cyril Portalis, l’actuel propriétaire des lieux.

La famille Portalis, au sommet de Bandol depuis le XVIIIème siècle

La famille Portalis et Bandol sont un peu comme l’œuf et la poule, on ne sait pas très bien qui est arrivé en premier. Une chose est certaine, les deux sont aujourd’hui indissociables. Une des figures les plus marquantes du domaine provençal est sans aucun doute Jean-Etienne-Marie Portalis, ministre de Napoléon, co-rédacteur du Code Civil et grand amateur de vin. S’il était occupé la majeure partie de son temps à Paris, il ne manquait jamais une occasion de retourner dans ses vignes. Les générations suivantes continuèrent à se rendre ponctuellement au domaine jusqu’en 1939, où fuyant l’invasion nazie, la famille Portalis s’installa définitivement au château Pradeaux. Trois ans plus tard, Arlette Portalis désireuse de s’investir d’avantage, collabore avec Pierre Le Roy de Boismarié pour créer la fameuse appellation Bandol. Ils sont aujourd’hui en conversion bio, même si un soin tout particulier a toujours été apporté aux vignes.

Le mourvèdre et Bandol, une longue histoire d’amour

Lorsqu’un amateur entend parler des côtes de Provence, il pense immédiatement à des rosés fruités très clairs, voire transparent qu’il aime servir à ses amis en été. Si ces vins ont fait la renommée de toute la région, ils ne sont cependant que le sommet de l’iceberg. Certaines appellations comme Bandol produisent des grands vins rouges de garde souvent comparés à grands crus bordelais bien qu’ils ne partagent ni leur cépage, ni leur terroir et ni leur climat. Une chose réunit les rosés et les rouges de l’appellation : le cépage. Je parle bien évidemment du mourvèdre, une variété qui a traversé les Pyrénées il y a bien longtemps tout en conservant ses habitudes, elle aime avoir les pieds dans l’eau et la tête au soleil. Pas étonnant qu’il ait élu domicile à Bandol. Au château Pradeaux, c’est simple pas moins de 95% des vignes plantées sont du mourvèdre. Ideal pour les rosés car il leur apporte une belle couleur, une vinosité caractéristique, le mourvèdre sert aussi à produire de grands vins rouges aux tannins riches et aux notes épicées.

Des longs élevages pour des potentiels de gardes formidables

Vins aux potentiels de garde immenses, les bandol rouges sont des vins pour amateurs avertis comme nous l’explique Etienne Portalis qui aime cultiver sa différence et aime voir ses vins comme « produits de niche » réservés pour les grandes occasions et les amateurs avertis. Il a l’habitude de vendanger très tard pour permettre à ses raisins de se gorger de soleil jusqu’au dernier moment. Ensuite, il vinifie plus ou moins en vendanges entières selon les particularités de chaque millésime. Les fermentations se font en cuves béton, avec les levures indigènes et peuvent durer jusqu’à deux mois.

Fait marquant, les élevages durent en moyenne quatre longues années, autant de temps qu’il faut pour éduquer le mourvèdre et le préparer à la longue garde à laquelle il est destiné. Etienne Portalis utilise de large foudre pour éviter de trop marqué le vin et pratique moins de pigeages qu’auparavant. Cela a pour effet d’extraire moins de matière et d’obtenir des vins plus souples. En 2010, le domaine réalisait deux vins, un rouge et un rosé. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de sept cuvées qui sont produites par le domaine, trois rouges et quatre rosés.

Château Pradeaux, ce qu’en disent les guides

La revue du Vin de France (2*/3)

« Pradeaux reste tel qu’il a toujours été : un rouge très classique, recherchant son épanouissement dans le temps, en renforçant sa puissance et sa singularité grâce à une vinification en grappe entière (rarissime à Bandol) et à des élevages très longs en vieux foudres âgés de 40 à 80 ans ! C’est aussi ce qui explique leur profil à part. Continuez à les mettre aux moins dix ans en cave, ils vous surprendront toujours. »

Bettane & Desseauve (3*/5)

« Ce domaine, une des figures de proue de l’appellation, appartient depuis 1752 à la famille Portalis. […] Nombre de vieux millésimes prennent des allures étonnantes de très grands bordeaux, bien qu’ils ne partagent ni leurs cépages, ni leur climatologie, ni leur terroir. Ils comptent parmi les grands classiques de Bandol. »

Découvrir tous les vins du châteaux Pradeaux en vente sur iDealwine :

Château Pradeaux Bandol rouge : Probablement l’une des plus belles expressions du mourvèdre réalisée par l’icône de Bandol.

Château Pradeaux Bandol rosé : Un des rosés qui a participé à la renommée mondiale de la Provence.

Château Pradeaux Bienfait des Pradeaux IGP du Mont de Caume : Tout le style « Pradeaux » dans un vin délicieux dans sa jeunesse.

Château Pradeaux Côtes de Provence rosé : château Pradeaux nous livre un côte de provence typique plein de fraîcheur et de finesse.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La Part des Anges : une belle réussite pour l’Institut de France

La vente de la Part des Anges est devenu le rassemblement annuel incontournable des hommes et des femmes du Cognac autour d’une action caritative. Pour sa 4ème édition, l’évènement, organisé ...

Masterclass iDealwine 100% champagne au bar 228 Litres (Paris, le 02/05)

Jeudi 2 mai, ne ratez pas la masterclass passionnante dédiée aux champagnes. Elle se tiendra au bar à vins partenaire d’iDealwine, 228 Litres.

Matignon

Après l’Elysée, Matignon met sa cave aux enchères !

L’hôtel Matignon va prochainement se séparer de 10% de sa cave lors d’une vente aux enchères qui se déroulera à Drouot.