Champagne Philipponnat, l’exigence avant tout

philipponnat

A l’approche de Noël, nous souhaitons braquer les projecteurs sur la maison Philipponnat, pour vous faire découvrir ce champagne d’esthète qui n’a rien à envier aux grandes maisons de la montagne de Reims. Cinq siècles de tradition viticole réunis dans la bouteille, voilà qui n’est pas rien…

Un héritage séculaire

Les Philipponnat ? Une famille aux racines aussi profondes que celles de la vigne… Au commencement était Apvril Philipponnat, valeureux soldat de l’armée de François Ier lors de la bataille de Marignan (1515 comme chacun sait). Ce dernier, pour le remercier, lui offre des terres à Aÿ. La famille Philipponnat marque depuis ce jour la terre de Champagne. Au XIVème siècle, les ancêtres sont fournisseurs en vins de la cour. Aÿ est alors une ville qui dépend directement de la couronne ; et ce depuis les Comtes de Champagne. Les Philipponnat jouent ainsi un rôle à la fois économique et politique, sur le plan local. Leurs vins se retrouvent à la table des princes et même du roi Louis XIV. Parallèlement, certains sont magistrats et maires royaux d’Aÿ. Le blason des Philipponnat, enregistré à l’armorial de France en 1698 qui se dit en héraldique « Échiqueté d’or et de gueules, au chef d’azur chargé de trois besants d’argent », est resté l’emblème de la maison. Sous le Second Empire, les Philipponnat continuent leur activité de propriétaire de vignobles et de négociant en vins. Ils se spécialisent dans la production de vin de Champagne et fonder la maison Philipponnat à Mareuil-sur-Aÿ en 1910, dans les anciennes caves du XVIIIème siècle du château de Mareuil. Une gageure en pleine crise phylloxérique ! Aujourd’hui le domaine dispose de 21 hectares sur les communes de Aÿ, Avenay-Val-d’Or, Mareuil-sur-Aÿ et Mutigny. La maison s’approvisionne en raisins par ailleurs en achetant à plusieurs vignerons installés sur des terroirs en Côte des Blancs, Vallée de la Marne et Montagne de Reims et produit environ 600 000 bouteilles par an. Si la maison a rejoint le groupe familial Boizel Chanoine Champagne en 1997, elle reste tout de même indissociable de la famille Philipponnat qui continue à y œuvrer : Charles Philipponnat la dirige depuis 2000 avec pour ligne directrice singularité, excellence, générosité et simplicité.

Un savoir-faire unique

Ces valeurs sont mises au service d’un savoir-faire qui consiste d’abord à la vigne à respecter les sols qui sont considérés comme un héritage à protéger. L’idée est de travailler le plus naturellement possible. A la cave, la maison a développé une technique qui fait sa marque de fabrique : le principe de « solera sous bois » qui consiste à « conserver en fûts de chêne les vins de réserve et à les réintroduire dans l’assemblage  des non millésimés dans la proportion d’un quart à un tiers puis d’utiliser ce même assemblage comme le vin de réserve de l’assemblage suivant « . Philipponnat est également la première maison de champagne à indiquer sur la contre-étiquette l’année dominante entrant dans la composition des champagnes non millésimés, ainsi que le dosage et la date de dégorgement. Un effort d’information hautement appréciable pour les amateurs, notamment lorsque ces flacons se retrouvent dans les ventes aux enchères, suivez notre regard ;).

Le Clos des Goisses, fleuron de la maison

Acquis en 1935, le Clos des Goisses fait partie des joyaux du vignoble champenois. C’est un écrin de 5,5 hectares emmurés par soutènement, dont les vignes sont plantées à flanc de coteaux sur une pente de 40 %. Il présente l’avantage d’être en exposition plein sud, ce qui permet une magnifique maturité des raisins, et dispose d’un sol de pure craie. Il présente ainsi un extraordinaire potentiel de vieillissement. Un aussi beau terroir demande un travail d’orfèvre. C’est un délice suprême de vinosité !

Les vins que l’équipe iDealwine a dégusté

Royale Réserve Non Dosé

65% de pinot noir, 30% de chardonnay, 5% de pinot meunier. Elaboré à partir de grands et premiers crus. Il est issu également à 25% de vins de réserve en solera élevés sous-bois. Robe dorée arborant un cordon de bulles fines. Le nez exhale un ravissant bouquet de fleurs blanches. Cette impression de légèreté se confirme en bouche avec un profil ciselé et éclatant dès l’attaque. Le milieu de bouche est croquant avec des arômes de pomme et d’agrumes. La finale minérale, fraîche et persistante.

Blanc de Noirs millésime 2009

Jusqu’en 2014, la maison ne possédait dans sa gamme aucun blanc de noirs alors que le cépage-roi de la maison  est précisément le pinot noir.  Le blanc de noirs sorti en millésime provient de 100% de pinots noirs grands crus et premiers crus issus des vignobles-maison de Mareuil sur Aÿ et de la Montagne de Reims. Le dosage est celui d’un extra-brut (4.25g/l). Il présente une robe d’un or moyen, au cordon persistant. Au nez, on est transporté par la complexité des arômes mêlant un registre floral (acacia, aubépine, tilleul) et d’agrumes. En bouche, le vieillissement prolongé sur lies (5 à 7 ans) fait apparaître des arômes tertiaires. La finale élancée laisse en bouche une saveur fumée et vineuse.

Cuvée 1522 millésime 2007

65% de pinot noir provenant du lieu-dit « Léon » à Aÿ, 35% chardonnay provenant d’Oger et du Mesnil-sur-Oger. Pas de fermentation malo-lactique pour préserver la fraîcheur du vin, le dosage aussi est extra-brut. Cette cuvée rend ainsi un champagne acidulé, d’une grande fraîcheur qui développe une richesse aromatique alliant des notes vanillées et de miel à des arômes de groseille. Ce millésime qui a bénéficié d’une maturité précoce (vendanges en août) dispose d’un excellent potentiel de garde.

D’après ces quelques cuvées dégustées avec l’équipe, nous sommes convaincus que la maison Philipponnat place la barre très, très haut…

Liste des champagnes Philipponnat en vente

Voir les ventes de Champagne en cours actuellement

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Achat direct : les meilleurs vins pour accompagner votre dîner de Noël

Enchères : 3800 grands vins pour célébrer les fêtes

Pol Roger, l’excellence des champagnes de garde, depuis 1849

Jeaunaux-Robin, notre coup de cœur en Champagne

 

 

 

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Provence-Corse : le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Au cœur de l'été, nous poursuivons nos palmarès régionaux des vins les plus chers aux enchères du premier semestre, avec la Provence et la Corse.

Vins du Jura : à la conquête de l’Est

Ça vous dirait, une petite balade dans le Jura pour mieux comprendre ces vins pleins de charme ?

Indétrônable, incontournable : le Special cuvée de Bollinger

Avant d'être un grand Champagne, Bollinger est d'abord un grand vin ». Le décor est posé, l'ambition certaine mais la dégustation est sans appel : pas de doute, l'excellence est ...