Belles enchères sur Fine Spirits Auction | Whisky, entre stars et pépites

Fine Spirits Auction iDealwine La Maison du Whisky

Si Fine Spirits Auction n’a vu le jour qu’en novembre 2020, son succès ne s’est pas fait attendre. Voilà que la dernière édition conclue le 11 juin 2021 dévoilait 650 lots aux yeux des amateurs, soit 77% de lots en plus par rapport à la première vente, le tout en sept mois seulement. Retour sur cette dernière vente qui a, à nouveau, mis le whisky sous le feu des projecteurs.

C’est indéniable, le whisky est désormais une véritable star au sein de l’univers des spiritueux. Sa rareté, ses origines diverses et ses modes de production variés contribuent sans aucun doute à ce succès. Voilà pourquoi quelques lots ont suscité les convoitises d’amateurs toujours plus nombreux et connaisseurs comme l’ont déjà prouvé des records en avril dernier (le macallan 1938 Handwritten avait franchi le cap des 14 160 € et le yamazaki 1993 The Elephant, celui des 11 800 €). Cette fois-ci, ce sont des flacons de hanyu 2000 Five of Spade et de laphroaig 31 ans 1974 qui se sont envolés à des sommes stratosphériques : 11 918€, +189%, pour le premier et 9 558€, +10%, pour le dernier.

A cela s’ajoutent d’autres références qui, grâce à leur rareté, ont largement attiré le regard. Ainsi, le japanese-malt 1981, single cask #120.1, aussi connu sous le nom de Hakushu, est un single malt d’une grande rareté puisqu’issu d’un millésime lui aussi introuvable. Difficile à dénicher au sein des enchères (un 2015 a été acquis à 900€ environ), il a totalisé quelques 36 enchères avant d’atteindre l’estimation haute de 3 658€. De son côté, la bouteille de blanton’s Cask #129 a trouvé preneur à plus de 472€, malgré le niveau bas du breuvage. Force est de constater que ces éditions limitées sont très recherchées dans le monde entier.

Une chose est sûre : les lots sans prix de réserve attirent toujours les amateurs avertis puisque la totalité proposée a justement trouvé acquéreur. Des pépites et de belles stars ont été dénichées comme le prouvent les adjudications oscillant entre 13€ et 142€. Parmi elles, l’on trouve de vieilles références datant des années 1960, 1970 et 1980 qui offrent l’occasion d’apprendre encore et toujours, d’effectuer de belles et d’étonnantes découvertes et de s’initier à un style de production ancien ou, enfin, et surtout, de compléter une collection.

Blended-malt, blends et breuvages étrangers ont aussi été sous le feu des projecteurs. Il en est ainsi pour Glen Isla 5 ans, Pure Vatted, Bulloch Lade (112€), un blended malt dont les single malts sélectionnés pour le former ont été distillés avant 1966. Une petite merveille dans la mesure où, à cette époque, Bulloch Lade était propriétaire de la fameuse distillerie Caol Ila.

Dans la deuxième catégorie évoquée, les blends, nous retrouvons ce white-horse 100% scotch whisky, Carpano Import datant du milieu des années 1970. Une période intéressante puisque ce blend est encore empreint du distillat de la fabrique Lagavulin, chose impossible une vingtaine d’années plus tard lorsque la distillerie était alors fermée.

Quant aux whiskies étrangers, si ceux du Japon et de Taïwan sont déjà très prisés, ceux d’autres contrées se fraient une petite place dans le cœur des amateurs toujours plus curieux. Originaire de la République Tchèque, le king-barley 12 years 1996, Zlata Salima, importé et distribué au sein de l’Hexagone au milieu des années 1990 a rapidement trouvé preneur malgré une mise à prix à 1€.

Retrouvez le rapport d’enchères de la quatrième vente de Fine Spirits Auction.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La saga des cépages – Episode 4 – Les cépages de la Vallée du Rhône (1ère partie, le nord)

Cette semaine nous nous intéressons à la généalogie et à l’histoire des cépages du nord de la vallée du Rhône. Syrah, marsanne, roussanne et viognier sont les quatre seuls cépages ...

Le Château Calon-Ségur est vendu

Grand nom des châteaux bordelais, le Château Calon-Ségur, 3e Grand Cru Classé, vient d’annoncer sa cession au groupe Survanenir Assurances, la plus grosse transaction enregistrée cette année à Bordeaux.

Encheres-iDealwine-collection-particuliere

Collection particulière : 100% des lots vendus, +30% sur les prix

La vente aux enchères sur iDealwine de la collection particulière d’un jeune œnophile luxembourgeois s’est achevée sur un beau succès : ...