Agro Tasting Challenge, la 8ème édition remportée par l’ENSTA

Après le SPIT de Sciences Po, « De la vigne au vert » d’HEC, nous nous sommes de nouveau rendus sur les routes de France à la rencontre des étudiants à l’occasion de la 8ème édition de l’Agro Tasting Challenge, concours de dégustation organisé par l’école d’ingénieurs AgroParisTech le 29 avril dernier. C’est cette fois-ci à Reims que nous avions rendez-vous, chez Ruinart, là où ce concours se tient chaque année et que nous sommes fiers de sponsoriser. Le thème de cette édition ? « L’art, un reflet dans le vin », un joli programme pour cette journée ensoleillée. Ne prenons pas de retard à bavarder, nous avons un programme chargé…

9h20 – 12h : Epreuves du concours

Nous remontons la rue des Crayères en songeant à chaque pas aux merveilles qui se trouvent sous nos pieds. Ruinart, une bâtisse historique pour la plus vieille maison de Champagne, et presque entièrement reconstruite après la guerre. Après un accueil chaleureux de l’équipe organisatrice, nous entrons dans la salle de dégustation, les neuf tables sont dressées ainsi qu’une table supplémentaire pour le jury dont nous faisons partie. C’est ici que se tiendront les « hostilités » (l’expression est peut être un peu forte, mais n’oublions pas qu’un bon d’achat à dépenser chez iDealwine est en jeu en plus des autres nombreux lots… Pas de quoi rigoler !).

Les 27 étudiants arrivent dans la salle et s’installent, cela va commencer ! Les règles du jeu sont annoncées : 3 épreuves pour déterminer les deux équipes finalistes, chaque exercice est composé d’un questionnaire écrit et d’une dégustation de quatre vins. Tous les membres du jury se présentent un par un, tantôt en français, tantôt en anglais (pour les équipes qui nous viennent d’Angleterre) Frédéric Panaiotis, chef de cave de la maison Ruinart ; Caroline Brun, artiste et experte en vin ; Jean Serroy, universitaire, écrivain et journaliste ; Yves Tesson, journaliste chez Terre de Vins ; Laurent Buisson, directeur de l’AgroParisTech et Laure Bouzereau, chargée de communication chez iDealwine.

Que le grand concours commence ! Les organisateurs nous apportent par trois fois un petit feuillet qui est rempli religieusement par les étudiants, chuchotant sur leur table : le vin dans l’art, des questions très « WSET » ou encore très « Trivial Pursuit » du vin, autour de la culture et de l’histoire de nos vignobles sont posées. Le temps est décompté à mesure de l’exercice. Puis quatre verres sont posés dans l’ordre devant chacun des participants. Œil, nez, bouche, la valse des verres commence afin de décrire au mieux le vin, puis de s’approcher de son/ses cépages, sa région d’origine, son appellation, son millésime, peut être même de son domaine pour certains. Petite pose et l’on reprend.

Ce que nous avons dégusté ?

Les effervescents :

Les blancs :

Les rouges :

  • Château Gazin 2010
  • Châteauneuf-du-Pape Clos du Roi 2017 du château Gigognan
  • Carillon d’Angélus 2016 du Château Angélus
  • La Clape Commanderie Saint-Pierre la Garrigue 2017 du Château de Marmorières

12h – 13h30 : Déjeuner

Nous nous dirigeons un peu plus loin pour le déjeuner, une salle fraichement habillée d’œuvres en papier blanc aux formes sinueuses, toutes apposées les unes contre les autres et à travers lesquelles la lumière s’immisce. Ce décor représente les crayères que nous pourrons visiter après le déjeuner, une réalisation qui orne joliment la pièce et nous met tout de suite dans une atmosphère particulière. Nous sommes à table aux côtés de certains membres du jury et d’étudiants de l’emlyon et de l’AgroParis. Au menu ?

Asperges aux agrumes accompagnées d’un magnum de Ruinart 2009

Médaillon de veau braisé et mijoté longuement au parfum de truffe, légumes au pot mariés à un chambolle-musigny 2019 du domaine Henri de Villlamont

Petit buffet en dessert arrosé d’un riesling Vendanges Tardives 2017 de la maison Wolfberger

13h30 – 14h30 : Visite des caves de la maison

Après un petit café pendant lequel nous regardons Frédéric Panaiotis défier les étudiants au babyfoot Ruinart (les joueurs sont un peu plus arrondis que ceux d’un babyfoot classique, ce sont les fameuses bouteilles Ruinart), nous prenons le chemin de la cave en passant par l’immense escalier. Chaque petit groupe est accompagné par un membre de l’équipe d’hospitalité Ruinart qui commente la visite et répond à toutes nos questions. La température des lieux ? Na-tu-relle. Nous suivons le petit fil d’Ariane qui a été tracé au sol par un artiste et nous guide tout le long de notre visite. Les crayères sont splendides, emplies d’histoire (creusées depuis le Moyen-Âge) et de mystères, de véritables cathédrales sous terre. Nous y arrivons tantôt par le bas ou par le haut, Ruinart possède l’une des plus profondes crayères de Champagne (38 mètres de profondeur) que l’on atteint par le dessus, un spectacle à couper le souffle. La cave qui suit nous enjoint à nous arrêter quelques minutes pour contempler l’expérience visuelle et sonore du duo d’artistes Mouawad Laurier. Les yeux émerveillés, nous remontons pour la suite des réjouissances.

14h30 – 15h20 : Finale

Les deux écoles sélectionnées pour participer à la finale sont l’ENSTA et Oxford. De nouveau, deux vins sont à découvrir, qui devront chacun être présentés à l’oral par l’un des participants de l’équipe, tantôt comparés à un tableau artistique, tantôt associés à un accord mets-vins. Avec l’hermitage Epsilon 2011 de la Cave de Tain, nous partons dans l’univers de Jean-François Millet avec L’Angélus, puis découvrons le tableau sur soie de la fin du XIIème siècle du peintre chinois Ma Yuan. Enfin, de mets délicieusement présentés sont proposés pour se marier à la cuvée de quarts-de-chaume Les Quarts 2018 du domaine Belargus.

15h20 – 17h : Conférences et dégustation technique

La parole est donnée à plusieurs des intervenants, pour en savoir plus sur l’Art et le Vin. Jean Serroy débute son propos qui porte sur son ouvrage paru en 2016, Le vin des peintres – Une histoire hédoniste de l’art. Nous remontons à ses côtés sur les premières apparitions du vin dans les tableaux, à travers nombre de divinités et des scènes de bacchanales, puis traversons le temps et retrouvons les symboles du vin dans la Bible, pour arriver à nos jours et à des œuvres plus profanes. Un ouvrage passionnant, à offrir sans modération.

Au tour de Caroline Brun de nous emmener dans son univers. Si cette dernière a commencé à peindre dans sa cuisine avec des mélanges de peintures et d’épices, pendant les nuits où il lui était impossible de fermer l’œil, l’artiste et experte en vin nous propose aujourd’hui une véritable dégustation visuelle à travers ses toiles. Chacune représente un vin et ses arômes, tantôt explosives et florales, tantôt minérales et tendues… Certaines de ses œuvres qui dépeignent des vins de Champagne sont exposées dans la salle, de quoi nous inspirer pendant cette journée.

Frédéric Panaiotis, chef de cave de la maison Ruinart, nous propose alors une dégustation verticale technique composée de trois millésimes de Dom Ruinart : 2006 en magnum, 2009 en bouteille et 2010, première cuvée en tiré-bouché, en bouteille. Un moment passionnant, qui restera dans nos mémoires à tous.

17h10 – : Annonce des résultats et festivités

Le grand gagnant de cette 8ème édition du concours est l’ENSTA, que nous félicitons. Les étudiants repartent avec nombre de cadeaux et notamment un bon d’achat de 150€ à utiliser sur iDealwine. Les accompagnent sur le podium Oxford (2ème) et l’EDHEC (3ème), qui reportent un bon d’achat de 100€. iDealwine complimente tous les participants de ce concours que nous sommes fiers de sponsorisés depuis ses débuts !

Après les résultats, place à la fête… Et vivement la 9ème édition !

Tous nos vins en vente

Les vins de chez Ruinart en vente sur iDealwine

Les indispensables d’iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Les agapes du lundi à la 77e Paulée de Meursault

La version sportive du week-end des Hospices de Beaune est traditionnellement marquée par un semi-marathon aux portes de la ville. Mais un autre marathon, celui des dégustateurs, s’ouvre en fait ...

La recette de la semaine : Lasagnes au confit de canard

Vive les plats simples et goûteux, pas trop long à préparer et qui réjouissent les papilles de toute la famille ! Les plus grands pourront accompagner ce plat savoureux d’un ...

Gastronomie : quels accords sur la truffe ?

La truffe est un champignon souterrain, fruit du mycélium, qui dégage un arôme très puissant, prisé des gastronomes. Il en ...