Mas de la Séranne | Fraîcheur de la nature

Dans le joli village d’Aniane, Jean-Pierre Venture et son épouse Isabelle produisent des vins parmi les plus qualitatifs en Terrasses du Larzac, le terroir étant respecté et mis en lumière par des vinifications parcellaires, par cépage et par terroir. Lumière sur ce domaine phare de cette très belle appellation languedocienne.

Peut-être connaissez-vous le joli village d’Aniane qui se situe à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Montpellier ? C’est ici que se situe le Mas de la Séranne qui doit son nom à la chaîne de collines située aux alentours, dirigé par deux passionnés du vin et de la vigne ayant décidés de revenir dans leur Languedoc natal en 1998. La Séranne est le premier contrefort qui surplombe le littoral montpelliérain. C’est dans cet endroit particulièrement propice à la viticulture que Jean-Pierre et Isabelle Venture sont venus s’installer en changeant de vie il y a plus de 20 ans maintenant. Ingénieur agro-alimentaire de formation, Jean-Pierre Venture a suivi une formation complémentaire en viticulture-œnologie durant un an. Persuadé des qualités originelles des Terrasses du Larzac, le vigneron endossera pendant neuf ans la présidence de l’appellation Terrasses du Larzac, en sera son meilleur défenseur et promoteur.

Au départ, le Mas de la Séranne ne s’étendait que sur 5 ha. Petit à petit, grâce à un travail acharné, le domaine s’est agrandi par l’acquisition de différentes petites parcelles pour atteindre désormais une surface d’environ 17ha. L’exploitation est située dans un site magnifique avec une vue panoramique sur toute l’appellation, parsemé d’oliviers et adossé à la garrigue…

Le domaine présente trois terroirs bien différents : des marnes jaunes (aux sols sablo-limono-argileux), des terrasses anciennes de l’Hérault (constituées de galets roulées et de 40% d’argile rouge) ainsi que des cailloutis fluvio-glaciaires (cailloutis calcaires sur argile rouge). Des terroirs qui permettent au domaine de produire des vins en IGP Saint Guilhem le Désert et en AOP Terrasses du Larzac essentiellement.

Cultivés au sein de l’appellation Terrasses du Larzac, ces terroirs permettent de créer des vins à la fois complexes, aromatiques et frais. Ils bénéficient en effet d’une forte amplitude thermique diurne qui offre à la fois une bonne maturité et la conservation d’une acidité noble.

Les vignes sont plantées en grenache, mourvèdre, syrah mais aussi en carignan et cinsault qui apportent un supplément de complexité quand il est assemblé aux cépages classiques languedociens.

En tout juste 20 ans, le Mas de la Séranne a fait ses preuves et est devenu l’un des fer de lance de l’appellation Terrasses du Larzac. Non content de cette superbe réussite, Jean-Pierre Venture teste dorénavant sur des parcelles expérimentales, des cépages qui pourraient un jour remplacer ou compléter certaines variétés devenues inadaptées au dérèglement climatique.

Le couple Venture très attaché à sa région et à sa nature a entrepris en parallèle une conversion en agriculture biologique et le domaine a obtenu sa certification AB en 2012, permettant d’atteindre un niveau d’authenticité des vins remarquable. Les propriétaires, en grande intelligence, s’inspirent également des techniques biodynamiques pour compléter leurs pratiques. Certaines opérations comme l’écimage, les labours, le greffage, les plantations, les mises en bouteilles, tiennent compte du calendrier lunaire. Au Mas de la Séranne tout est réfléchi et effectué en bonne conscience, que ce soit le travail à la vigne ou les mises en bouteilles.

Au Mas, les vendanges sont manuelles, chaque cépage et chaque parcelle du domaine est vinifié séparément afin de favoriser la complexité aromatique des vins. Le chai, naturellement climatisé car creusé dans le rocher et couvert de terre, abrite 60 fûts de 300 litres chacun, remplis par gravité sans pompage.  La patience, l’observation et l’amour du métier sont des atouts précieux et c’est grâce à cela que les vins du domaine atteignent ce niveau de qualité.

Les vins du Mas de la Séranne sont des vins riches, mais pas seulement. La particularité des Terrasses du Larzac leur donne non seulement un grand caractère lié au degré d’alcool mais surtout une fraîcheur tout à fait particulière due notamment à l’altitude du terroir (1000m), qui en font des vins équilibrés et complexes.

Le nom des flacons est le reflet de la nature qui les entoure : des cerisiers sauvages encadrent les parcelles du domaine, et des petites immortelles s’épanouissent en mai près des vignes du Mas.

 

Mas de la Séranne ce qu’en pensent les guides :

Guide Bettane & Desseauve 2020 – 1* étoiles sur 5

« Le mas de la Seranne, situé dans la zone des Terrasses du Larzac, en Coteaux du Languedoc, appartient à Jean-Pierre Venture. Ce vigneron s’est extirpé de l’industrie agro-alimentaire pour revenir à la vigne où il s’est patiemment construit un domaine d’une quinzaine d’hectares. La gamme de rouges est orientée vers la gourmandise, dans un style accessible et flatteur, faite pour être bue rapidement mais sans manquer de profondeur. Antonin-et-louis cultivent la finesse du tannin sous un élevage marqué. Une cuvée bonaventura est issue de grenache et de carignan en tirage limité. Tous les vins partagent la note charmeuse fumée et lardée qui semble un archétype habituel de la syrah mûre, même quand ils ne contiennent pas de syrah ! Cette note est donc la patte du domaine, ce qui le rend aisément reconnaissable en dégustation. »

 

Les vins du domaine en vente sur iDealwine :

Les Griottiers 2019 (rouge) :

Mené en agriculture biologique certifiée avec des influences en biodynamie, le Mas de la Séranne se situe à Aniane dans les Terrasses du Larzac. Les Griottiers se caractérise depuis la première récolte par des arômes de griottes à l’eau de vie, qui rappellent les cerisiers sauvages qui poussent à côté des vignes de Grenache. C’est un assemblage de grenache (30%), cinsault (30%), syrah (20%) et mourvèdre (20%), avec une vinification traditionnelle et 3 à 5 semaines de macération. L’élevage dure 13 mois en cuve.
Ce vin rouge se dévoile avec finesse et fraîcheur, exhalant des notes de fruits et d’épices qui apportent une belle gourmandise. Le nez, aux notes de confiture de fraise et de cerise, est suivi par une bouche charnue, pleine et reglissée en finale. Sa structure lui confère un potentiel de garde de 5 à 6 ans.
Nous vous conseillons de déguster cette cuvée avec une volaille rôtie et sa poêlée de pommes de terre.

 

Le Clos des Immortelles 2018 (rouge) :

Le Mas de la Séranne, tirant son nom de la chaîne de collines en face du domaine, est aujourd’hui mené en agriculture biologique certifiée avec des influences en biodynamie. Le Clos des Immortelles est une cuvée phare de ce beau terroir de galets roulés d’Aniane, assemblage de syrah (40%), mourvèdre (25%), grenache (20%) et cinsault (15%). La vinification est traditionnelle et la macération est longue. L’élevage dure 13 mois en fûts de chêne.
Cette cuvée possède une belle complexité. Elle est longue et racée, exhalant des notes de fruits noirs et d’épices douces. A la dégustation, le nez est complexe de moka, de zan et d’épices, et de légères notes de thym, de poivre blanc et de cassis se dévoilent. La bouche est pleine de volume et d’élégance, ample et fraîche, à la finale reglissée. Très belle longueur pour cette cuvée charmeuse, qui fera honneur à vos viandes relevées ou en sauce, gibiers, daubes et certains fromages.

 

Antonin et Louis 2018 (rouge) :

En 1998, Jean-Pierre Venture et sa femme Isabelle reviennent dans leur Languedoc natal et décident de changer de vie professionnelle. Antonin et Louis est une cuvée hommage au grand-oncle et grand-père respectifs de Jean-Pierre et Isabelle, qui étaient aussi vignerons. C’est un assemblage de syrah (55%), mourvèdre (30%) et carignan (15%). Mourvèdre et syrah sont issus de terrasses anciennes de l’Hérault, le carignan de terrasses très pauvres de l’ère tertiaire ; tous ces terroirs sont caractérisés par la présence importante de galets roulés et par de petits rendements (25 hl/ha) qui font naître un vin puissant et élégant. La vinification est traditionnelle et la macération est longue. L’élevage dure 13 mois en fûts de chêne. <br>
A la dégustation, le nez est complexe avec son attaque minérale et ses notes balsamiques, mentholées, confites (cassis et mûre) et épicées (poivre et cannelle). La bouche est charnue et élégante avec des tanins harmonieux et souples, soutenus par une longue finale fraîche et mentholée. Antonin et Louis est une cuvée structurée : taillée pour la garde, elle demande quelques années de cave pour s’exprimer pleinement. Un Terrasse du Larzac au sommet.

 

Voir tous les vins du Languedoc en vente 

Voir tous les vins en vente 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Concours | Montpellier Sup Agro remporte le Sciences Po International Tasting 2019

Samedi 13 avril se tenait la 11e édition du SPIT, prestigieux concours de dégustation organisé par Sciences Po Paris. Récit, comme si vous y étiez.

RVF 200 personnalités du vin

La RVF publie son classement des 200 personnalités du vin

La Revue du Vin de France (RVF) a mis à jour son classement des 200 personnalités qui comptent le plus dans le monde du vin. Ce palmarès est l’occasion de ...

cz4w4210-jpg-hiver3bis

Pas de bon vin sans un bon hiver !

Emmitouflés dans votre bonnet, votre double écharpe, vos gants et votre grosse doudoune, une question existentielle vous taraude : pourquoi l’hiver, à quoi bon avoir froid ? Une question récurrente ...