La sélection du mois par Paul Debard (Pôle Expertise – Logistique)

 

Paul - iDealwine

Nous le savons, vous appréciez nous connaître un peu mieux. Quelle aubaine ! Nous aimons en effet montrer notre visage et vous partager notre passion. Alors aujourd’hui, nous poursuivons notre série de « sélection du mois » et nous en profitons pour vous présenter Paul du Pôle Expertise – Logistique qui vous confiera ses coups de cœur en vente sur iDealwine.

On dit souvent que le vin est une affaire de transmission, d’héritage et de famille. Une idée reçue peut-être, mais cela se confirme avec Paul Debard qui a très vite été initié au mondovino par ses parents. Pourtant, au départ, Paul n’a pas choisi d’en faire sa vie, préférant se tourner vers un master de finance en école de commerce. C’est son dernier stage de fin d’études chez Lurton, négociant en vin à Bordeaux, qui l’a remis sur ce qu’entre passionnés pourrions dire « le droit chemin » 😊. Diplôme en poche, il a travaillé un temps au pôle commercial d’un acteur du web avant de venir renforcer notre équipe logistique-expertise.

« Rencontrer des clients enthousiastes, avoir la chance de déguster régulièrement, voir passer de belles bouteilles, travailler dans une bonne ambiance avec des collègues eux aussi intéressés, pouvoir partir en déplacement et y voir de belles caves… Tout cela explique pourquoi j’aime mon travail chez iDealwine ! »

Paul, pourquoi t’es-tu intéressé au milieu du vin ?

Dans ma famille, nous sommes incités très jeune à goûter le vin lors des repas dominicaux. C’est une très bonne expérience qui permet de se faire un palais et d’affiner ses goûts. A 18-19 ans j’ai souhaité investir dans le vin et je me suis constitué une petite cave. Mon intérêt pour le secteur s’est accru auprès de mes amis avec qui nous organisons une soirée découverte mensuelle et une à deux visites de domaine par an.

Quel est le premier vin qui t’a marqué ?

A l’occasion de leur 25ème anniversaire de mariage, mes parents ont ouvert des bouteilles de cheval-blanc 1986. Si je n’ai pas un souvenir précis de son goût, je me souviens très précisément de l’émotion que les invités ont ressentie en le dégustant.

Ta région préférée ?

En ce moment, j’apprécie tout particulièrement la richesse de la Vallée de la Loire. Il existe en effet une grande variété de vins rouges (surtout de gamays) que j’appréciais moyennement auparavant. De façon générale, les gens connaissent relativement peu le chenin, et pourtant, la variété de style de vin que l’on peut créer avec est impressionnante. En bref, j’aime la Loire pour sa diversité, sa franchise et son accessibilité. Accessibilité que l’on retrouve aussi chez les vignerons qui cherchent souvent à innover. Et puis, mine de rien, ce sont de très beaux vins tout à fait accessibles financièrement !

Personnellement, j’aime beaucoup le travail de Dagueneau à Pouilly-Fumé, François Cotat à Sancerre, Nicolas Joly à Savennières et Richard Leroy en Anjou.

Ton vin blanc préféré ?

Je n’ai pas de vin blanc préféré, mais j’ai goûté des petites merveilles récemment comme le chablis de Vincent Dauvissat dont j’apprécie énormément les méthodes de travail biologiques et biodynamiques. Toujours en Bourgogne, le meursault du domaine des Comtes Lafon m’a séduit pour sa beauté, son côté beurré, son élégance… Je n’avais jamais goûté une chose aussi belle. Et puis, inévitablement dans la Loire, La Coulée de Serrant, le savennières de Nicolas Joly.

Ton vin rouge préféré ?

J’aime la vivacité de certains vins rouge rhodaniens, et notamment de l’appellation Lirac. Dans la même région, j’apprécie énormément les rosés généreux, opulents et bien fruités de Tavel et de Lirac comme celui d’Emmanuel Reynaud du domaine des Tours.

Ta plus belle surprise en matière de vin ?

Comme je le disais juste avant, ma découverte récente pour Parisy, le rosé d’Emmanuel Reynaud, le tavel rosé du Domaine de L’Anglore et le rosé Fleur de Pinot de Sylvain Pataille. Grâce à ces trois vins, j’ai réalisé qu’il existe des rosés élégants et vraiment gourmands.

En rouge, j’avais été particulièrement surpris par le château de la Vieille Chapelle à Bordeaux qui réalise un vin composé de bouchalès, un cépage oublié.

Tes habitudes de consommation ?

Je dirais régulières. Je bois peu en semaine, sauf chez iDealwine lors des dégustations. Autrement, je bois du vin le week-end, et je découvre de belles bouteilles lors de mes diners mensuels avec mes amis amateurs comme je le disais tout à l’heure.

Ton style de vin ?

En réalité, je n’apprécie pas un seul type de vin. Je goûte et je juge si j’apprécie. Mais de façon générale, en blanc, j’apprécie la minéralité, la fraîcheur et la complexité que l’on peut retrouver dans les vins de Chablis par exemple. Concernant les rosés, j’aime ceux élaborés par macération, et en rouge, j’aime la puissance et la complexité de la syrah.

Les bouteilles qui te font le plus rêver ?

Dans la Loire (encore !), un incontournable : le Clos Rougeard. Dans la Vallée du Rhône septentrionale, les vieilles côtes-rôtie du Domaine Jamet qui ont toujours un succès fou. Et puis, en Bourgogne, le chambertin d’Armand Rousseau et le meursault de Coche-Dury, tout simplement 😊

Les visites de domaines qui t’ont marqué ?

Lors d’un déplacement avec Ciprian et Raphaël, nous avons fait un tour au domaine d’André Perret qui nous a accueillis et nous a fait goûter de vieux millésimes. J’ai adoré son saint-joseph Les Grisières et son condrieu Chéry. André Perret nous a aussi fait visiter son chai, expliqué ses projets de culture, montré des photos familiales… Bref, c’était un beau moment.

Je me souviens d’une aussi d’une belle dégustation chez André Ostertag qui réalise des vins biodynamiques en marge des autres vins régionaux.

LA SÉLECTION DU MOIS DE PAUL :

ALSACE

Pinot Gris Fronholz d’André Ostertag 2014 

Riesling Cuvée Frédéric Emile Domaine Trimbach 2008

BORDEAUX

Clos Puy Arnaud 2015

Château Phélan-Ségur

CHAMPAGNE

La gamme de Larmandier-Bernier

Cuvée 735 DT (Dégorgement Tardif) Jacquesson

VALLEE DE LA LOIRE

Anjou Cuvée Violette Clau de Nell 2015

Muscadet-Sèvre-et-Maine Amphibolite Nature Jo Landron 2016

VALLEE DU RHÔNE

Crozes-Hermitage Clos des Grives Domaine Combier 2015 

NOUVELLE-ZELANDE

Central Otago Felton Road Bannockburn 2016

_

Accéder à la Cave iDealwine

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

SNCF, c&#039est finalement possible

Les heureux voyageurs passant par la gare de Mulhouse auront la chance de se voir offrir un verre de vin ...

Evénement : les grands liquoreux du monde en dégustation à Toulouse le samedi 25 avril 2009

Toulouse se distingue une fois de plus en matière de dégustation. Grand amateur et président du Club oenophile du Midi, ...

Chateau Dauzac vegan

Le château Dauzac, premier grand cru certifié vegan

A partir du millésime 2016, vous trouverez le label vegan sur les étiquettes des vins du château Dauzac. On vous explique en quoi ça consiste.