Vocabulaire : passons aux mots (délirants) du vin

Souvent, quand il est question d’ablutions, il arrive que la goutte fasse déborder le verre. Alors évidemment, côté sémantique, ça dérape aussi.
Voici le premier volet de notre revue de détail des expressions loufoques et éminemment indispensables sur le sujet. Quelques répliques bien senties pour riposter habilement en cas de perte de contrôle…

Etre rond comme une queue de pelle : c’est le grand classique,
l’expression que tout le monde connaît. Avec ses variantes : comme une
barrique, une bille, un boulon… Mais saviez-vous qu’au 17e, « être rond »
s’employait dans le sens figuratif d’être rassasié ? Puis il y eut
glissement, sémantique uniquement, et l’on est passé à un excès de
boisson…

Etre beurré comme un petit LU : on a tous en mémoire, dans un coin de
nos papilles gustatives, l’odeur du petit biscuit au beurre inventé par
Louis Lefèvre-Utile. Très populaire, la réclame le propulse en vedette
des quatre heures et des cours de récré. De beurré à bourré, il n’y
avait qu’une lettre que certains n’ont pas hésité à changer. Variante :
comme une tartine.

Etre dans les vignes du Seigneur : à l’origine, travailler à la vigne
du Seigneur c’est travailler pour Dieu, c’est à dire convertir les
âmes, notamment celles des païens. Par détournement de sens, « être dans
les vignes du Seigneur » peut vouloir signifier « être ivre ». Une
expression à réserver, tout de même, aux plus mécréants de nos
lecteurs !

Du côté du parler des técis (cités), on notera de subtiles figures
imagées : être chargé, foncedar (défoncé), chiredé (déchiré), cramé,
fracass, quécla (claqué).

Argotiquement parlant, vous aurez le choix entre vous cuiter, vous noircir, prendre une mufflée ou vous ramasser une malle.

Enfin, dépassez les bornes des limites et vous aurez tôt fait de vous
faire taxer d’individu à sobriété différée, d’intempérant ou de
soûlographe. Mais également de dipsode, éthylique, poivrot, soiffard,
de Polonais ou même de lord, oh my god !

Pour en savoir plus sur le vocabulaire du vin, consultez la rubrique A la découverte du vin.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Le tour de France des vins rosés

La France est le grand pays du rosé, aussi bien comme producteur que comme consommateur. La Provence reste la référence mais il s’en produit un peu partout dans notre pays.

Marché Vins bio

Les vins bio, un marché en plein boom

La progression du marché du vin bio en France est nette : en sept ans, le chiffre d'affaires de la filière a triplé, dépassant aujourd'hui les 1,2 milliard d’euros. Un ...

Le saviez-vous : pourquoi le vainqueur de F1 asperge-t-il le public de champagne ?

C'est une motivation comme une autre. Courant en mars dernier le premier Grand Prix de la saison en Australie, Mark Webber avait déclaré vouloir "monter sur les marches et boire ...