Vins de Corse : les trésors de l’île de Beauté

Vignoble PatrimonioPour d’obscures raisons, les vins produits en Corse semblent moins connus des amateurs que ceux de la plupart des autres vignobles français. Et pourtant, avec leurs cépages autochtones et leurs terroirs à la personnalité marquée, les rouges et les blancs de Corse méritent qu’on s’y intéresse de près.

Quand on a un peu sillonné la Corse, on ne peut que tomber amoureux de cette île. Ce mélange magique de mer et de montagne permet de découvrir un peu partout sur l’île des paysages extraordinaires avec une nature à peu près préservée. Et surtout, pour celui qui aime les choses simples mais authentiques (en faisant un peu attention quand même aux “pièges à touristes”), on peut se régaler de produits de grande qualité gustative, que ce soit les charcuteries locales, le veau corse, le miel, les confitures, les poissons et crustacés, la poutargue et, bien entendu… le vin.

Avec son climat méditerranéen tempéré par son environnement maritime, la Corse est, bien entendu, un territoire extrêmement favorable à la vigne. Mais, bien que traditionnellement associée à la Provence, la Corse n’a rien (ou pas grand-chose) à voir avec cette dernière. Déjà, pour commencer, sur le plan des cépages. Trois varétés autochtones dominent en effet ici les assemblages locaux : le niellucciu et le sciaccarellu pour les rouges, et le vermentinu pour les blancs (pour faire “local”, ne pas prononcer le “u” final dans ces noms…). Le premier est plus ou moins un cousin du sangiovese toscan et le dernier un parent proche du rolle provençal.

Les appellations corses

La Corse du vin comprend neuf appellations. Deux sont des appellations de crus : Patrimonio et Ajaccio. Cinq sont de type “Villages”, AOC Corse suivi d’un nom de lieu : AOC Corse “Calvi”, AOC Corse “Sartène”, AOC Corse “Figari”, AOC Corse “Porto-Vecchio” et AOC Corse “Coteaux du Cap Corse”. S’y ajoutent une appellation de type régional, “Vins de Corse” et une appellation pour les vins doux naturels (VDN), “Muscat du Cap Corse”. À l’exception de cette dernière, toutes les appellations corses peuvent produire du rouge, du blanc et du rosé.

L’aire de production de l’AOC régionale “Vin de Corse” recouvre tous les terroirs de la Corse délimités en appellation d’origine contrôlée, sauf dans l’aire d’appellation Patrimonio, mais le principal de cette appellation générique se situe sur la côte est de l’île, dans un triangle formé par Bastia, Corte et le sud d’Aléria.

L’aire de production des cinq appellations “Villages” (Vin de Corse – Calvi, Vin de Corse -Sartène, Vin de Corse -Figari, Vin de Corse – Porto-Vecchio et Vin de Corse -Coteaux Du Cap Corse) comprend une soixantaine de communes situées autour de Calvi, Sartène, Figari, Porto-Vecchio ou sur les Coteaux du Cap Corse.

Les deux crus situés en haut de l’échelle des AOC sont les appellations “Ajaccio” et “Patrimonio”.

L’aire de production de l’AOC Ajaccio se situe sur les coteaux granitiques qui vont du golfe de Porto au golfe de Valinco. Les rouges et les rosés sont produit à partir des cépages barbarossa, niellucciu, vermentinu et sciacarellu. La proportion de ce dernier cépage doit représenter 40 % minimum dans les assemblages, ce qui est la “marque de fabrique” de cette AOC. Le sciacarellu est un cépage typiquement corse, peu coloré, qui donne des vins délicats et épicés. Quelques cépages peuvent venir en complément, comme le grenache, le cinsault ou le carignan. Pour les vins blancs, le cépage emblématique, comme dans toute la Corse, est le vermentinu, qui doit représenter au minimum 80 % de l’encépagement des parcelles, parfois complété par de l’ugni blanc.

L’aire de production de l’AOC Patrimonio comprend sept communes situées autour du village de Patrimonio, à la base ouest du Cap Corse. Le terroir de cette AOC est essentiellement calcaire. On utilise ici pour les vins rouges les cépages nieluccio, au moins à 90 % (75 % pour les rosés), éventuellement complété par du grenache, du sciaccarello, et du vermentino et, pour les blancs, le vermentino exclusivement.

L’AOC “Muscat du Cap Corse” produit un vin doux naturel de muscat blanc. L’aire de production recouvre les communes des appellations “Patrimonio” et “Vin de Corse -Coteaux du Cap Corse”. Le cépage unique est le muscat blanc à petits grains.Guide-vins-Corse

Les meilleurs vins et les meilleurs vignerons de Corse

Ce n’est évidemment pas par hasard si les appellations “Ajaccio” et “Patrimonio” sont les deux seules appellations de cru de l’île. C’est essentiellement dans ces deux AOC que l’on pourra dénicher les meilleurs vins, même si certains producteurs de premier plan produisent d’excellents vins ailleurs.

L’AOC Ajaccio abrite un domaine emblématique, non seulement de l’appellation elle-même, mais de la Corse tout entière, le Domaine Comte Abbatucci. Cette très ancienne propriété, dirigée aujourd’hui par Jean-Charles Abbatucci, produit via une biodynamie très exigeante, deux gammes de vins rouges, blanc et rosés. La gamme “Faustine”, dans les trois couleurs, qui est en quelque sorte le “générique” du domaine et une gamme (rouges, blanc et rosé) de sélections “pointues” (de 1500 à 6000 bouteilles) élaborées à partir de l’incroyable collection de cépages autochtones anciens qu’entretient depuis longtemps la famille Abbatucci (18 variétés, comme, pour les blancs, rossola brandinca, riminese, carcajolo bianco, biancone, paga debiti, brustiano, bianco gentile, genovese, rossola bianca et, pour les rouges, morescola, morescono, montanaccia, carcajolo nero, aleatico et barbarossa, sans oublier les cépages habituels : niellucciu, sciaccarellu et vermentinu). Ces cuvées, dont la plupart portent un nom évoquant l’histoire napoléonienne, portent à des niveaux insoupçonnés la qualité des vins locaux, certes à des prix qui reflètent la rareté de ces vins produits en quantités microscopiques. Mais attention, la gamme “Faustine”, très abordable, est déjà de très haut niveau. Le rouge en particulier, marqué par une forte proportion du cépage phare de l’appellation, le sciaccarellu, est un vin au caractère original, à la fois intense et délicat, qui séduira les amateurs en recherche d’originalité. Pour de nombreuses raisons, à la fois politiques et réglementaires (cépages non reconnus), le domaine présente tous ses vins sous le label “Vin de France”.

Plusieurs autres domaines de l’appellation Ajaccio produisent également de très jolis vins, en particulier le Domaine Vaccelli, le Domaine du Comte Peraldi et le Domaine U Stiliccionu.

L’AOC Patrimonio est, sans conteste, qualitativement la plus homogène de l’île avec un grand nombre de domaine produisant des vins de très haut niveau. Comme presque toujours dans le cas de ces appellations d’un haut niveau homogène, on retrouve une ou deux familles de vignerons qui ont fait depuis longtemps un bond qualitatif, entraînant derrière eux par émulation de nombreux autres domaines voisins. À Patrimonio il s’agit de la famille Arena et de la famille Leccia. Il y a une petite vingtaine d’années, ces deux domaines ont été à la pointe de la reconnaissance de la qualité des vins corses en général et de ceux de Patrimonio en particulier. Aujourd’hui ces domaines sont en pleine évolution pour des raisons essentiellement familiales. Antoine Arena, le patriarche, a partagé une bonne partie de ses vignes entre ses deux fils, Antoine-Marie et Jean-Baptiste, et on trouve aujourd’hui des vins sous les trois étiquettes (le père et les deux fils). Chez les Leccia, le domaine s’est divisé en deux, Yves Leccia créant son propre domaine, sa sœur Annette gardant le nom du Domaine Leccia où elle a été rejointe récemment par son neveu, le fils d’Yves. Les vins de ces trois domaines restent au sommet de Patrimonio, mais ils ne sont aujourd’hui plus les seuls. Des exploitations relativement anciennes, stimulées par ces exemples, ou des créations plus récentes (dont les vignerons ont parfois été formés chez les Arena ou les Leccia…) produisent aujourd’hui des vins de très grande qualité. Parmi ceux-ci on peut citer le Domaine Giudicelli, Nicolas Mariotti Bindi (Cantina di Torra), Stéphanie Olmetta, Clos Signadore, Orenga de Gaffory.

Dans les autres appellations corses, sans doute un peu moins d’homogénéité, mais quelques très grands vignerons dont la notoriété dépasse de loin celle de leurs appellations respectives. C’est en particulier le cas d’Yves Canarelli (Domaine Clos Canarelli) dont les rouges, rosés et blancs de Figari figurent de longue date parmi les tout meilleurs vins de l’île, sans parler de ses rares cuvées élevées en amphores qui nous emmènent encore plus loin… On peut citer aussi le Clos Nicrosi (Corse-Cap Corse) ou le Clos Canereccia (Vin de Corse), un nouveau venu très prometteur sur la côte orientale de l’île. Et sans doute bien d’autres domaines encore, à découvrir lors de vos prochaines vacances sur cette île merveilleuse.Guide-vins-Corse-accords-mets-vins

Les vins corses à table

Même s’il faut introduire des nuances en fonction des différentes appellations, on peut toutefois donner quelques pistes sur les caractéristiques gustatives générales des vins corses et proposer quelques grandes familles d’accords à table. D’une façon générale, ceux qui ne connaissent pas les vins de l’île et qui pensent, qu’en raison de sa situation géographique (la plus au sud de la France), les vins de Corse sont très puissants, marqués par l’alcool et un peu lourds ont… tout faux !

Les rosés, sont en moyenne plus vineux que leurs cousins de Provence, avec, parfois, des arômes floraux délicats quand ils sont à majorité de sciaccarellu, le cépage majoritaire autour d’Ajaccio. À table, ils seront classiquement à l’aise avec les grillades des barbecues estivaux, mais aussi avec des viandes comme l’agneau ou des poissons locaux.

Les blancs ont en général un caractère “minéral” marqué au sens “pierre à fusil”, en particulier au sein de l’appellation Patrimonio, caractérisée par un terroir très calcaire. Du fait de cette personnalité les vins se révèlent bien adaptés aux produits de la mer locaux (merveilleux poissons de petite pêche, en particulier le denti ou le mérou), y compris les fameuses langoustes de Centuri, à la pointe ouest du cap Corse. Bel accord aussi sur les formidables fromages locaux de brebis ou de chèvre (sauf les plus puissants peut-être, car ils sont vraiment très puissants…). Ne pas hésiter à garder quelques années vos blancs de Patrimonio en cave, ils prendront alors une petite “rondeur” bien agréable…

Les rouges corses présentent sans doute des caractères plus variés en fonction de leur terroir et de leurs cépages. Par exemple ceux de l’AOC Ajaccio sont marqués par le cépage sciaccarellu qui leur donne un caractère plus épicé et plus floral que dans les autres appellations locales. Un vin qui conviendra, entre autres, aux plats à base de veau corse dont la chair est plus goûteuse que celui du “continent”. A noter : l’un des plus célèbres éleveurs n’est autre que le frère de Jean-Charles Abbatucci, du domaine éponyme. Les rouges de Patrimonio évoquent un peu les vins italiens de Toscane (le niellucciu est un cousin du sangiovese). Ils vieillissent très bien et peuvent être conservés une bonne dizaine d’années. Ils se marieront agréablement avec toutes les viandes en sauce un peu relevée, les viandes rouges et certains fromages corses au caractère affirmé.

Une superbe région à ne pas manquer, que ce soit pour ses vins ou tout le reste !

Tous les vins corses en vente actuellement sur iDealwine

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Languedoc : notre guide des vins

Vallée du Rhône : notre guide des vins (2/ 2)

Lire le guide des vins du Rhône nord

A suivre à la loupe : ces appellations qui montent

Sud-Ouest : des vins à (re)découvrir !

Guide des vins de Bourgogne : un climat, c’est quoi ?

Grands vins italiens, le guide iDealwine

Le guide des vins des Etats-Unis, du Chili et d’Argentine

Les vins d’Australie, de Nouvelle-Zélande et d’Afrique du Sud


Si vous désirez en apprendre plus sur les vignobles européens, nous avons conçu pour vous ces guides sur les grands vins d’Espagne, les grands vins blancs allemands, Le porto et les vins portugais.

Tags:

Vous aimerez aussi

La saga des cépages – Episode 1 – Les cépages bordelais (1ère partie)

Premier épisode de notre saga des cépages sur les cépages du Bordelais. Chaque semaine et pendant les semaines à suivre, zoom sur la généalogie des cépages pour mieux comprendre leur ...

Consommation de vin en Chine : un rebond à l’horizon !

Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, présentait ce mardi 3 février à la presse chinoise les tendances générales du secteur. Si la consommation a eu tendance à baisser ces deux ...

Les accords régionaux de vos vacances : la cuisine de Provence (1)

La Provence (et son avatar maritime, la Côte d’Azur) est sans doute la région qui évoque le mieux les vacances pour les Français. Ciel azur, mer bleue, cigales, pastis et ...