Vins d’automne | Le grand retour

Vente vin Automne iDealwine

La saison automnale prend petit à petit ses quartiers. Voici donc venu le grand retour des vins plus généreux et soyeux, fruités mais évolués, inspirant des alliances gourmandes réconfortantes. Pour vous, gourmets que vous êtes, nous avons sélectionné la fine fleur des régions dont les vins se révèlent être nos must-have de la saison.

Délicate Bourgogne

Une chose est sûre, l’élégance du pinot noir et du chardonnay forme le parfait trait d’union entre ces deux saisons. Si vous aimez les blancs, tournez-vous vers l’ampleur d’un meursault 1er cru. Que diriez-vous d’un Goutte d’Or d’Arnaud Ente si vous voulez faire une folie, ou des Charmes de l’étonnant François Mikulski pour sortir un peu des sentiers battus ? De l’intensité d’un corton-charlemagne de Méo-Camuzet ou, plus accessible, le pouilly-fuissé Pastoral du mâconnais Frantz Chagnoleau ? Si vous vous sentez happés par le velouté et la distinction des côtes-de-nuits pensez au chambolle-musigny Les Amoureuses d’Amiot-Servelle, millésimé 2005 s’il vous plaît, ainsi qu’à l’échézeaux grand cru Les Loachausses d’Anne Gros. Mais, nous qui aimons découvrir des petites pépites à prix doux, nous vous recommandons aussi d’explorer la Côte Chalonnaise et de fondre pour les rullys de Paul et Marie Jacqueson et les givry du domaine Joblot, délicieux aujourd’hui et non moins dénué d’un excellent potentiel de garde. Evidemment, avec toutes ses merveilles, Constance du service marketing qui s’en revient de Meursault vous suggère des alliances régionales : volaille façon Gaston Gérard pour les blancs et bœuf bourguignon maison pour les rouges !

Gourmandise ligérienne

Vous ne souhaitez pas vous sentir en hiver trop rapidement ? Savourer donc notre belle sélection de vins ligériens rouges. Faites-vous une idée du grolleau avec l’anjou Grolleau 2015 du Clau de Nell, à ouvrir autour d’une terrine savoureuse de viande et champignons noirs. Vifs, frais et gourmands, les bourgueils- et surtout Nuits d’Ivresse- de Catherine et Pierre Breton trouveront une place de choix avec des fromages à croûte fleurie (bries de Meaux et de Melin- parfumés à la truffe, c’est encore mieux ! -, saint-félicien et saint-marcellin) qui appellent des vins fruités et peu tanniques. Et parce que la prune est encore de saison et très cultivée dans la région, pensez à en garnir vos plats de magrets ou de rôtis de porc. Que boire avec ? Un superbe saumur-champigny d’Antoine Sanzay ou du domaine biodynamique des Roches Neuves, bien sûr !

Bordeaux à parfaite maturité

Qui dit « automne », pense « champignons ». Direction Bordeaux dont les vins évoluent merveilleusement vers des notes d’humus et de sous-bois. Des accords parfaits, voire nécessaires, s’imposent donc entre un agneau de sept heures accompagné de sa poêlée de cèpes et un pauillac (château-lynch-bages 1998) ou un margaux (château-labégorce-zédé 2008, et en magnum !). Avec un velouté de champignons, pensez au fruit des vins de Castillon-Côtes-de-Bordeaux (Les Ormeaux du Clos Puy Arnaud) ou au soyeux des vins de Pomerol (château-certan-de-may 2009).

Puissante vallée du Rhône

Avec l’automne vous sentez vos envies de mets puissants revenir à la charge ? Profitez de cette saison de chasse pour cuisiner des viandes nobles. Parce que la vallée du Rhône offre les vins idéaux pour accompagner ces mets, nous vous recommandons de marier l’élégance d’un hermitage de Yann Chave à une volaille comme une caille farcie au foie gras, et la profondeur d’un cornas à du gros gibier (chevreuil, sanglier, biche) en sauce ou rôti. Vous êtes d’humeur « maritime » ? Qu’à cela ne tienne, nous avons la solution ! La saison des Saint-Jacques reprend et vous pourrez les marier, tout juste grillée et accompagnée d’une sauce vanillée, au condrieu Ayguets d’Yves Cuilleron et Les Chaillées de l’Enfer de Georges Vernay.

Typicité jurassienne

Ne négligeons pas les amateurs d’oléagineux et de courges qui attendent l’automne avec une impatience mal déguisée ! Pour eux, nous avons parcouru le Jura en long, en large et en travers pour trouver le cru parfait ! Avec une salade d’endive, de poulet, de comté, de noix et une vinaigrette au curry, un savagnin oxydé ou non (côtes-du-jura Les Sarres 2016 du domaine Rijckaert ou l’arbois 2013 de Stéphane Tissot) s’envisage fortement. Avec un cake croustillant au potiron, au comté et au lard, optez pour un rouge léger (poulsard du domaine des Marnes Blanches) ou un blanc parfumé (côtes-du-jura Les Chalasses Marnes Bleues de Jean-François Ganevat).

Nous espérons que ces quelques suggestions vous inspireront. Et pour attiser votre gourmandise, nous vous laissons le soin de consulter les vins d’automne en vente sur iDealwine 😉

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères de juin : Liger-Belair et le domaine des Miroirs (Jura) sous les projecteurs

Le point sur les tendances d’un marché porté par la Bourgogne, mais aussi par une poignée de champions dans chaque région.

A la découverte des vins argentins

Le lundi 18 avril se déroulait la Journée Mondiale du Malbec Argentin. Un bel évènement organisé au sein de l’Ambassade d’Argentine à Paris, et l’occasion de découvrir un vignoble aussi ...

Emmanuel Giuliani

Préservez votre patrimoine vinique à La Cave, lieu de stockage parisien

A tous les possesseurs d’un beau patrimoine vinique, ne cherchez plus de lieu de stockage bien longtemps ! A La Cave, vous serez… comme chez vous !