Vinexpo 2015 : un bon millésime qui relance l’attrait de ce salon international

76aa402e17fa5e944523cdd6332df0c9La 18e édition du salon Vinexpo s’est tenue la semaine dernière à Bordeaux et s’affirme d’ores et déjà comme un beau succès. Premier Vinexpo inauguré par un président de la République, ce rendez-vous semble s’affirmer comme le premier salon international des professionnels du monde du vin, même s’il est en concurrence directe avec le salon Prowein (à Düsseldorf).

Du dimanche 14 au jeudi 18 juin, le Parc des Expositions de Bordeaux a été le théâtre d’une manifestation de grande ampleur réunissant dans la ville qui se veut la capitale mondiale du vin, entre 45 et 48 000 professionnels en provenance de toute la planète.

Créé en 1981 par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, ce salon à vocation internationale dès son origine, s’est également exporté sur d’autres continents via sa filiale Vinexpo Overseas, avec la création en 1998 de Vinexpo Asia-Pacific (Hong-Kong), en 2002 de Vinexpo Americas (Amérique du Nord) et en 2014 avec Vinexpo Nippon (Tokyo). La version originale du salon (bordelaise), a lieu les années impaires au mois de juin. Lors de sa première édition, le salon avait attiré 524 exposants de 21 nationalités différentes et 11 000 visiteurs professionnels de 50 pays. En une trentaine d’année, Vinexpo a beaucoup progressé et s’est imposé comme une référence en la matière. Les visiteurs sont essentiellement des acheteurs, négociants, agents, importateurs, mais aussi des journalistes, des tonneliers, des fabricants de bouchons …

Le directeur général nommé fin 2013, Guillaume Déglise (ancien de chez Bollinger et Laurent-Perrier) a voulu donner à Vinexpo un nouveau souffle pour cette édition 2015, avec un certain nombre de nouveautés. Cette année, le salon s’est par exemple voulu plus ouvert sur l’espace lacustre avec le transfert autour du lac des stands premiums (les Terrasses) et de l’espace restauration. Nouveauté aussi avec la création d’espaces de dégustation libre à thématique (rosés, effervescents et sweet wines) et un d’un concept bar. Le nouveau service d’organisation de rendez-vous professionnels personnalisés sur le salon (One2Wine meetings) a été largement utilisé. Les conférences du salon ont permis de mieux appréhender les spécificités de certains marchés internationaux (Etats-Unis, Afrique). Les Ateliers Mets & Vins en partenariat avec le guide Gault & Millau et animés par des chefs étoilés ont rencontré un franc succès. Sans oublier que le tram a été étendu jusqu’au salon, ce qui en a rendu l’accès beaucoup plus aisé depuis le centre-ville (la zone de Bordeaux-Lac étant légèrement excentrée). La ville de Bordeaux a d’ailleurs été mieux placée au centre de cette édition, avec un grand nombre d’événements organisés à l’extérieur du salon, ouverts au grand public pour certains, comme les soirées The Blend au Hangar 14, mais aussi de nombreux événements « satellites » organisés entre autres par le magazine Terre de Vins. Les Etats-Unis, marché à maturité mais tout de même en progression de 15 % en moyenne ces cinq dernières années, étaient le pays mis à l’honneur lors de cette édition, peut être un moyen de fidéliser les visiteurs américains en vue d’une nouvelle tentative de Vinexpo Americas ?

Concernant les visiteurs de Vinexpo 2015, les chiffres seraient stables par rapport à la dernière édition, avec environ 48 000 visiteurs, mais de nombreux exposants ont eu au contraire l’impression d’une baisse du nombre de visiteurs – peut être du fait d’une meilleure répartition avec l’organisation de nombreux événements sur le salon. Les étrangers en représentaient plus du tiers (36%), en très légère augmentation par rapport à l’édition 2013 (compensée par la légère baisse de fréquentation des nationaux). La Chine était la plus représentée, en augmentation de 14% (par rapport à 2013) ; les Etats-Unis dont la part de visiteurs a autant progressé que celle des Chinois, se placent en deuxième position ; viennent ensuite l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Le ressenti général concernant les visiteurs est une impression d’augmentation qualitative et non quantitative, ce qui participe à la relative satisfaction des exposants qui saluent également une meilleure organisation du salon (logistique …) et, plus généralement, une meilleure édition que les années précédentes, notamment en terme de contacts et de contrats d’affaire1, alors que ce salon était considéré par certains comme moins propice à la signature de nouveaux contrats et plus axé sur le relationnel, un moyen d’entretenir les relations avec ses clients2. Ainsi, beaucoup de participants qui venaient à Vinexpo sans grand espoir et parfois avec l’idée que c’était la dernière fois qu’ils y participaient, ont changé d’avis sur ce salon qui « se positionne clairement comme le hub incontournable des échanges internationaux de la filière vins et spiritueux » (communiqué Vinexpo).

Un nouveau format pour la prochaine édition :

La prochaine édition française de Vinexpo (2017) sera raccourcie d’un jour, passant de cinq à quatre jours (du lundi au jeudi) et ce, notamment à la demande des exposants. Ces derniers espèrent une meilleure concentration de l’activité avec moins de temps morts et une baisse du prix de participation, jugé élevé pour les exposants (notamment en comparaison avec son concurrent allemand ProWein).

A noter que Vinexpo Hong Kong aura lieu du 24 au 26 mai 2016 et Vinexpo Tokyo les 15 et 16 novembre 2016.

Vinexpo 2015 en chiffres :

  • 5 jours de salon (du dimanche 14 au jeudi 18 juin)
  • 2350 exposants issus de 42 pays différents
  • 44 000 m2 de stands
  • 48 000 visiteurs professionnels (estimation)
  • 151 nationalités différentes de visiteurs (professionnels)
  • 36 % de visiteurs étrangers

1 Jean-Luc Thunevin a par exemple déclaré : « C’est le premier Vinexpo qui se passe aussi bien pour nous, et où on fait autant d’affaires. On a réalisé des ventes, comme cet importateur d’un pays asiatique qui disait depuis quatre ans qu’il voulait travailler avec moi, qui s’est pointé et qui a pris sa décision d’importer nos vins. Je suis enchanté, alors que d’habitude, je suis plutôt du genre à voir le verre à moitié vide ».

2 Nathalie Boisset, directrice générale du groupe Boisset : « Si on peut faire des affaires, tant mieux !, mais on estime que ce salon est une opportunité de relations publiques, qui permet de se situer dans une ambiance de consommation plus que d’affaires »

 

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

VINEXPO : Château Margaux dévoile les nouveaux chais de Norman Foster

Vinexpo : quand le château Mouton Rothschild ouvre le bal

Soirée Vinexpo : féérie bordelaise au Château Haut-Brion

Retour sur l’édition 2014 de Vinexpo Hong Kong

Vinexpo 2013 : une dimension internationale décuplée

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Les trésors des vieux millésimes de la Maison Louis Latour

Voici une allocation unique en son genre : de vieux millésimes en direct de la célèbre maison bourguignonne Louis Latour.

Appli, site mobile : iDealwine dans votre smartphone | On explique tout !

Revue des nombreuses fonctionnalités et possibilité offerte par l'application iDealwine, un must-have pour les œnophiles.

Clos des fees

Domaine du Clos des Fées | Des vins magiques au cœur du Roussillon

On vous emmène loin de Paris, au cœur du Roussillon, où Hervé Bizeul signe des crus prestigieux de ses dix doigts de fée… Direction le Clos des Fées !