Vin et politique : le gouvernement met de l’eau dans son vin

Vin et politique 2018Lundi 26 mars, le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, ont présenté «25 mesures phares» de la politique de prévention à l’issue d’un comité interministériel. En ce qui concerne le vin, statut quo, mise à part le grossissement du logo femmes enceintes.

Les 25 mesures annoncées par le gouvernement ont pour but d’incarner «la révolution de la prévention annoncée par le président de la République», a affirmé Agnès Buzyn. Concernant plus spécifiquement le vin, la principale nouvelle mesure de prévention est l’augmentation de la taille du pictogramme pour les femmes enceintes. Pour le reste, Agnès Buzyn n’est finalement pas favorable à un durcissement des messages de santé publique contre l’alcool et le vin.

Pourtant, souvenez-vous, le discours avait dans un premier temps été bien plus offensif à l’encontre du vin. La ministre, ancienne présidente de l’INCa (Institut national du cancer) avait en effet affiché des positions fermes sur le sujet. Au mois de février, elle avait affirmé sur France 2 à propos du message de prévention figurant sur les bouteilles « Avec modération […] c’est un mauvais mot ; « l’alcool est mauvais pour la santé » serait le vrai message de santé publique ».

Rappelons qu’après plusieurs interventions de ce type, stigmatisant le vin, le président de la République était intervenu au Salon de l’agriculture pour clamer son amour pour le vin, affirmant « Moi, je bois du vin le midi et le soir » ; il s’était même personnellement engagé au statut quo de la loi Evin : « Il y a un fléau de santé publique quand la jeunesse se saoule à vitesse accélérée avec des alcools forts ou de la bière, mais ce n’est pas avec le vin […] Tant que je serai Président, il n’y aura pas d’amendement pour durcir la loi Evin« .

Déjà, dimanche 25 mars, la ministre affichait des positions plus modérées lorsqu’elle avait déclaré, sur un ton pour le coup assez direct, à l’antenne de France Inter « Le Président a raison quand il dit qu’il ne faut pas emmerder les Français. Les Français n’ont pas besoin d’être emmerdés, mais faire de la pédagogie et de l’information, çà n’emmerde personne et c’est ma façon de faire de la santé publique ». Avec la présentation de ces 25 mesures phares, Agnès Buzyn semblent encore avoir mis de l’eau dans son vin, ce qui nous semble bien plus sage ! 😉

La ministre n’a pas cédé face au lobby anti-alcool et anti-vin

En réponse à ces « 25 mesures phares » sereines et modérées, un groupe de médecins a également publié un communiqué demandant au gouvernement de durcir drastiquement la prévention à l’encontre de l’alcool, dont le vin. Ils souhaitaient par exemple que la formule « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé » soit remplacée par « l’alcool nuit à la santé ». Ce à quoi la ministre a rétorqué que cette formule « peut laisser penser qu’on est pour une action de prohibition, c’est à dire qu’on ne veut pas d’alcool du tout, or ce n’est pas le cas aujourd’hui« . Agnès Buzyn a également ajouté que « C’est une recommandation du Haut conseil de santé publique […] je pense qu’il faut informer les Français sur le fait que l’alcool nuit à la santé de manière proportionnelle à la dose et que chacun doit être en capacité de choisir [ndlr sa consommation d’alcool]. La ministre s’est défendue d’un quelconque infléchissement de sa ligne politique, expliquant qu’ « Il y a un lobby mais ma bataille n’est pas de lutter contre les lobbies, elle est de faire de l’information et je maintiendrai les messages de santé publique que j’ai toujours donnés sur la nocivité proportionnelle »

Si certains médecins ont jugé ces mesures insuffisantes (« cosmétiques »), chez iDealwine nous saluons cette décision de bon sens, qui vise à accentuer la prévention, notamment auprès des femmes enceintes, sans pour autant diaboliser le vin, produit historique et culturel en France. En effet la tendance actuelle qui visait à réduire le vin à une simple boisson alcoolisée nous consternait… Alors qu’il y a temps à dire et à découvrir autour de cette boisson presque aussi ancienne que l’humanité ! C’est d’ailleurs ce que nous nous efforçons de faire chaque jour, au travers de notre Blog notamment : partager avec vous nos découvertes et ce faisant initier les amateurs à la dégustation, à l’œnologie, à l’exploration de nos belles régions viticoles… Tout en gardant toujours en tête l’impératif de modération.

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

PARUTION : le Baromètre iDealwine 2018 – Analyse du marché des enchères de vin

Guide des vins de Bourgogne : un climat, c’est quoi ?

Quels sont les cépages phares des régions viticoles de France ? (Partie 1)

Quels sont les cépages phares des régions viticoles de France ? (Partie 2) | Bordeaux

Les arômes du vin, d’où viennent-ils ?

Les 10 questions pour comprendre les bases du vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Quels accords sur deux plats de Noël : volaille farcie et gibier?

Après les entrées, voici les plats des repas festifs de fin d'année. Pour Noël ou lors du passage vers la nouvelle année, deux plats reviennent souvent dans les menus familiaux ...

Bourgognes blancs des domaines Leflaive et Lafon

Un duel au sommet s’est déroulé ces derniers jours à Cannes entre les vins des domaines Leflaive et Lafon. Peu ...

Le projet LGV Bordeaux-Dax mal parti : Sauternes est soulagé

Le verdict est tombé le 30 mars : la commission d’enquête a rendu ses conclusions sur le grand projet ferroviaire du sud-ouest et son avis est défavorable. Les vignerons de ...