Vers une démocratisation du droit de bouchon en France ?

Pourra-t-on bientôt  amener facilement le vin de sa cave pour le boire en  dînant au restaurant ? Répondant au terme plus connu du droit de bouchon, cette pratique tend à se développer en France…analyse du phénomène.

L’AVPB, vous connaissez ? Sans doute que non. Et le BYOB ? Il est possible que ça vous parle déjà plus. Mais alors, quel est ce jargon ? Le BYOB, c’est un terme et une pratique très répandus dans les pays anglo-saxons signifiant « bring your own bottle », entendez « apportez votre propre bouteille » (APVB donc) en français.

Dans un contexte économique de crise, les consommateurs regardent de plus en plus à la dépense et les sorties au restaurant s’espacent. En effet, un bon repas doit s’accompagner d’une belle bouteille. Or les vins proposés dans les restaurants en France sont commercialisés à des prix souvent déraisonnables. Car payer entre 20 et 40 euros pour une bouteille (très) quelconque freine de nombreux consommateurs qui rechignent alors à commander un apéritif, un digestif ou même un dessert.

Pourtant, une solution existe : le droit de bouchon. Cette pratique, très répandue chez nos voisins anglo-saxons, consiste à apporter au restaurant sa propre bouteille, moyennant (ou pas) une compensation fixée par le restaurateur. Une pratique qui peine à se démocratiser en France car la consommation de vin au restaurant constitue une source de revenu non négligeable pour les restaurateurs.

Le contexte économique tend à faire bouger les choses, notamment en région parisienne, où des restaurants de plus en plus nombreux, parfois étoilés, proposent à leurs clients de venir avec leur vin. Un droit de bouchon peut être pratiqué certains jours de la semaine ou tous les jours, gratuitement ou pour un prix généralement compris entre 5 et 10 euros.

Les restaurateurs rivalisent d’ingéniosité pour attirer de nouveaux clients. On notera, par exemple, des partenariats avec un caviste chez qui le menu du restaurant est disponible. Le client peut alors choisir son vin, sur les conseils avisés du caviste, en accord avec les plats proposés par le restaurateur. Autre initiative originale pour attirer les clients, celle du restaurant étoilé Le Diane à Paris : ce restaurant propose à ses clients d’apporter une bouteille qui sera mise en valeur par un plat spécialement concocté par le chef. Une occasion qu’apprécieront tous ceux qui possèdent de grands vins … mais ne disposent pas des talents nécessaires pour l’associer au menu qu’il mérite.

Beaucoup d’idées sont donc encore à creuser autour du droit de bouchon pour relancer la fréquentation des restaurants tout en soignant la bourse des clients.

Chers amateurs, continuez à acheter vos belles bouteilles sur iDealwine grâce aux précieux conseils disponibles en ligne. Il ne vous restera plus ensuite qu’à vous rendre dans l’un des restaurants pratiquant un droit de bouchon raisonnable, vous pourrez ainsi l’apprécier à sa parfaite valeur !

Consulter les ventes de vin sur iDealwine

Obtenir le prix d’un vin

Trouver l’accord iDéal

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

Les commentaires sont fermés.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine : magret de canard aux pommes, vinaigre de cidre et verveine

Une recette sucré-salé de magret de canard, qui se mariera très bien avec des rouges fruités aux tanins souples, des vins du Sud-Ouest par affinité régionale, mais aussi du Sud ...

Angélique bfm business placement vin

Interview BFM Business | Bordeaux 2018, premier retour sur les dégustations du millésime

A peine rentrée de Bordeaux, Angélique de Lencquesaing livrait il y a quelques jours sur BFM Business les premières impressions de l’équipe partie déguster le millésime 2018.

Une cave à 4 roues : la Mini «Château» !

Avis à tous les amateurs de vin : la dernière née de la gamme Mini Clubman, la “Mini Château” est faite pour vous. Plus qu’une voiture ou qu’un concept, un ...