Ventes de vins et spiritueux à l’export : l’embellie

D’après les chiffres publiés par la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), l’année 2010 aura été celle de la reprise. Le montant des exportations atteint en valeur 9,09 milliards d’euros, soit une progression de 18.3%. Les anticipations sont favorables pour 2011 : si les marchés continuent à se développer à l’export, le secteur pourrait retrouver ses hauts niveaux de 2007 et 2008.

La Champagne, qui représente 21% des exportations, a redressé la tête en 2010, après une année 2009 désastreuse, tant à l’export, en forte baisse, que sur le marché français. Les ventes n’égalent pas le record de 2007 (338.7 millions de bouteilles vendues) mais elles ont tout de même atteint environ 320 millions de bouteilles, un chiffre en hausse de 10% sur 2009. C’est donc bel et bien l’export qui a tiré les ventes, avec une progression de 22% et 134 millions de bouteilles vendues.

Les spiritueux ont eux aussi largement contribué à ces bons résultats. Ce secteur qui représente 18% des ventes totales, a été marqué par la forte reprise des ventes de Cognac (+33%) et plus encore de vodka (+40%).

Les vins de Bordeaux représentent quant à eux 17% des exportations, ils ont bénéficié de l’explosion de la demande asiatique : la Chine et Hong Kong constituent désormais la première destination des vins de Bordeaux en valeur.

Quant à la Bourgogne, elle a aussi bien progressé en 2010 : son chiffre d’affaires, en hausse de 16% s’établit à 576 millions d’euros pour 89.2 millions de bouteilles vendues. Cette région qui avait subi de plein fouet les effets de la crise retrouve pratiquement, en 2010, le niveau moyen de ces dix dernières années en termes de vente de bouteilles.

On note que les Etats-Unis demeurent la première destination des vins et spiritueux français (+25,4 % à 1,6 milliard d’euros). Le Royaume-Uni les talonne (1,3 milliard d’euros, en hausse de 7,5 %). Viennent ensuite l’Allemagne (789 M€) et la Belgique (593). La Chine est aujourd’hui le 5e pays acheteur, avec 564,8M€ de ventes, mais une progression insolente de … 78.8% !

A lire également :

La Chine et Hong-Kong, destination n°1 des vins de BordeauxLa Bourgogne renoue avec l’export

Retrouvez l’intégralité de cette analyse dans le document :

Ventes aux enchères de vins : analyse 2010 et perspectives 2011

A commander sur iDealwine.

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Parution : le Guide de l’Alter-Vin, le marketing de l’anti-marketing

A côté des guides “institutionnels” comme ceux de la RVF ou de Bettane & Desseauve, il existe de nombreux autres ouvrages aux choix plus pointus ou plus militants. Comme celui-ci ...

Bouteilles de vin : la capsule à vis gagne du terrain

Dépassé le bouchon ? N’exagérons rien, mais la capsule à vis gagne tout de même du terrain. 15% des vins ...

Les guides des vins font leur rentrée

Si les cours d'école ont leurs platanes, la presse a ses marronniers. Les guides des vins en sont un. Chaque année déboulent sur les étals des libraires les doctes ouvrages ...