Ventes aux enchères : le retour des grands vins blancs de Bourgogne

retour des grands bourgognes blancsC’est l’un des faits majeurs de la dernière vente aux enchères qui s’est déroulée on-line sur iDealwine jusqu’au 17 juillet dernier. Les chardonnays de Bourgogne y ont effectué un retour remarqué !

Eclipsés depuis quelques années par le succès des pinots noirs, les grands vins blancs de Bourgogne reviennent sur le devant de la scène des enchères. La clientèle asiatique, et tout particulièrement celle venue de Chine est certes à la recherche des meilleures signatures de Bourgogne, et ce depuis près de deux ans. Mais elle a concentré son appétit sur les grands pinots. Ceux-ci continuent d’ailleurs d’enflammer les ventes. Par comparaison, les prix des vins blancs de Bourgogne ont stagné, sur la même période. Lors de la vente on-line de juillet, on a pu constater que l’intérêt des amateurs se réveille. De Chablis à Montrachet, en passant par Meursault, toutes les belles appellations sont concernées.

Le domaine Leflaive est particulièrement à l’honneur dans le palmarès des grands vins blancs adjugés lors de la vente on-line du 17 juillet. Son Bâtard-Montrachet 1996 s’est vendu 330€ la bouteille. Un Puligny Montrachet Les Pucelles 2002 a atteint 213€. Autre domaine phare de la Côte de Beaune, celui des Comtes Lafon, a lui aussi enregistré de belles enchères : un Meursault 1er Cru Les Perrières 2004 s’est échangé 165€ (+11% par rapport à la cote iDealwine), tandis que le Montrachet 2001 atteignait 708€.

Les vins issus du domaine Coche-Dury occupent une place à part dans les ventes aux enchères. Ils n’ont pas eu à souffrir de la relative désaffection enregistrée ces derniers mois sur les autres domaines. De ce fait, leurs cours restent actuellement stables. Le rare Corton Charlemagne 2006 du domaine, son vin le plus spéculatif, a été adjugé 1120€. Dans la même appellation, un magnum 2005, issu du domaine Bonneau du Martray, s’est vendu 360€. A Chablis aussi de belles enchères ont été enregistrées. En témoigne le prix de ce grand cru Les Clos du domaine Raveneau, vendu 238€, qui s’inscrit en hausse de 25% par rapport à la cote.

Parmi les acquéreurs de ces belles bouteilles on compte des amateurs français, une clientèle japonaise très fidèle aux grands chardonnays, des amateurs anglais ou russes. Pas d’acheteur venu de Hong Kong pour l’instant. A quand l’éveil du marché chinois pour les grands crus blancs de Bourgogne?

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vins de Bourgogne

En savoir plus sur les vins de Bourgogne

En savoir plus sur les cépages

En savoir plus sur l’investissement vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les ventes de Bourgogne progressent au premier trimestre 2013

Un palmarès des 100 vins les plus recherchés aux enchères sur iDealwine

Bourgogne : le chiffre d’affaires à l’export explose en 2012 !

Bordeaux et la Bourgogne toujours prisés des amateurs dans les premières ventes aux enchères de 2013

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

PARUTION : le Baromètre iDealwine 2018 – Analyse du marché des enchères de vin

Le baromètre iDealwine 2018 est paru ! Ce rapport d'analyse des ventes de vins aux enchères opère non seulement un retour sur l'année 2017, mais livre également les perspectives d'évolution ...

Les vendanges, mode d’emploi

Les vendanges, c'est parti, mais c'est encore loin d'être terminé. Et puisqu'on en parle, que se passe-t-il dans les coulisses des vendanges ? Comment, en particulier, détermine-t-on la meilleure date ...

coteaux hermitage

Marché : les vins du Rhône assument leur stratégie de montée en gamme

Inter Rhône vise clairement une « premiumisation » de ses vins, en direction du milieu et haut de gamme. Fière du potentiel de ses terroirs et de ses appellations, c’est ...