Ventes aux enchères de vin : quelle répartition régionale en 2021 ?

Quelle est la région la plus vendue aux enchères en 2021 en valeur ? En volume ? Celle avec le prix moyen le plus élevé ? Nous vous dévoilons tout ici !

Si vous jamais vous avez manqué l’info : le baromètre iDealwine 2022 qui analyse le marché des enchères en 2021 et donne les perspectives pour 2022 est désormais disponible à la vente (il est également offert aux clients Club et Privilèges). Parmi les grandes questions, l’une de celles que nous suivons attentivement chaque année est la répartition régionale des ventes.

Bordeaux / Bourgogne : l’éternel match, des places relativement stables

Ce sont sans surprise toujours la Bourgogne et Bordeaux qui se disputent les places des régions les plus échangées aux enchères : Bordeaux est devant en termes de volumes, tandis que la Bourgogne est première en valeur.

Concernant Bordeaux, les volumes échangés ont bien progressé en 2021 : +21,5%, avec une part dans les enchères globale qui progresse de 4,8 points, pour atteindre 40,5% des vins vendus aux enchères iDealwine en 2022. En valeur, la hausse est moindre (+18,4%), avec une part dans le total qui progresse tout de même très légèrement, de 0,36 points pour atteindre 33,9% des vins échangés. Le trio de tête de la région demeure inamovible : Petrus, Mouton Rothschild et Lafite Rothschild en tête des échanges.

Pour ce qui est de la Bourgogne, c’est à peu près l’inverse : les volumes se sont contractés (-7,7%), avec une part dans le total des enchères qui perd 3,53 points, représentant 22% du total ; tandis que la valeur a énormément cru, de 22,3%, représentant désormais 38,3% de la valeur totale des enchères en 2021 (+1,64 points). C’est en particulier la fin d’année qui a été le théâtre d’un réel emballement des prix sur les grands crus bourguignons : DRC, Leroy, Auvenay, Roumier, Bizot.

Assez logiquement, le prix moyen de la bouteille adjugé a fortement augmenté en Bourgogne (33%), atteignant 242€ soit le prix moyen le plus élevé de toutes les régions, tandis que celui de Bordeaux a très légèrement baissé (-3%), à 116€ soit le 4e prix moyen le plus élevé.

Le Languedoc en progression, porté par la Grange des Pères

Si les volumes échangés sont demeurés stables pour le Languedoc-Roussillon, c’est en revanche la valeur des échanges qui a énormément progressé, avec une hausse de 71,1%, faisant ainsi progresser la part de la région de 0,74 points, à 2,3% du total. Le prix moyen de la bouteille vendue dans la région s’est ainsi accru de 72%, se positionnant à 107€,

Comme vous vous en doutez, cette hausse est en grande partie imputable à la tête de proue de la région : la Grange des Pères. En effet, les cours des vins n’ont cessé de progresser ces dernières années et cela est d’autant plus le cas depuis la triste disparition du vigneron Laurent Vaillé au mois d’avril 2021. La valeur adjugée pour ce domaine a bondi de 120% en 2021, contre seulement 16% en volumRhône, Champagne, Provence et Corse s’apprécient

Si la part des autres régions ne connaissent pas de progressions sensationnelles, l’augmentation non négligeable du prix moyen de la bouteille pour certaine région est un fait notable. C’est principalement le cas du Rhône et de la Champagne, mais aussi de la Provence et de la Corse.

La Champagne, se place en 2e position derrière la Bourgogne du prix moyen le plus élevé par flacon, à 182€ et en hausse de 16%. En 3e place, la vallée du Rhône progresse bien, de 22% pour atteindre 137€. Pour ce dernier comme pour le Languedoc, la hausse est en partie imputable à un seul domaine : le château Rayas (et autres signatures d’Emmanuel Reynaud).

Enfin, parmi les régions plus abordables, la Provence voit son prix moyen s’accroître de 15%, à 63€, tandis que la croissance pour la Corse est de 13%, à 32€.

Acheter le baromètre iDealwine 2022

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Dégustation : grands crus de Bourgogne dans le millésime 2015

La dégustation annuelle organisée par l’association des Domaines Familiaux de Bourgogne au Pavillon Ledoyen sur les Champs Élysées est l’une des plus courue...

La belle enchère : domaine Raymond Foucault “Le Rougeard” 1971 du Clos Rougeard atteint 289 € !

Il n’y a pas que Petrus, la Romanée Conti ou Rayas qui atteignent des sommets aux enchères sur iDealwine. Des noms d’appellations plus modestes, comme Saumur-Champigny y arrivent. Mais il ...

Parution | Les vendanges d’un destin, par May-Eliane de Lencquesaing

May-Eliane de Lencquesaing nous livre le récit d’un destin qui parcourt le monde et l’histoire du siècle.