Vente on-line : les grands crus de Bourgogne sous le feu des enchères

Vente online iDealwine
Vente online iDealwine

La vente on-line qui s’est terminée le 10 septembre a donné lieu à de jolies enchères sur les vins des différentes régions de l’Hexagone. Le domaine Rousseau et son Chambertin sont toujours au sommet en Bourgogne. A Bordeaux sur les millésimes récents la tendance n’est pas clairement établie mais les millésimes mûrs font recette. A suivre également, les vins de la vallée du Rhône qui, après des mois de stagnation, repartent à la hausse.

La Bourgogne demeure LA région qui suscite le plus fort engouement auprès des enchérisseurs. Le domaine Rousseau et son Chambertin sont toujours très recherchés, le millésime 1995 du domaine a été adjugé 600€ (+35%) et le 2007 492€ (+26%). La rareté du domaine Leroy lui permet de garder un niveau de prix très élevé comme en atteste ce Grand-Echézeaux 1964 vendu 720€ (+50%) à un amateur chinois. Les vins du domaine de Vogüé et notamment son célèbre Musigny restent eux aussi sur une tendance haussière, à l’instar du 2001 qui atteint 372€ (+52%). On notera également une hausse de 11% pour un lot de deux Romanée-Saint-Vivant 1999 de la maison beaunoise Louis Latour, adjugées 216€ chacune.  Du côté des blancs là aussi les prix s’inscrivent en hausse notamment pour les Chablis grand cru les Clos des domaines Raveneau (+25% pour le 2007 et + 10% pour le 2005) et Dauvissat (une bouteille du millésime 1990 a été acquise pour 240€, +58%). Le Meursault 2010 du domaine Coche Dury atteint des sommets à 284€ (+28%) et le Meursault Perrières 2010 du domaine des Comtes Lafon franchit la barre des 200€ (216€, +39%). Dans les domaines recherchés, seule une bouteille de Chevalier Montrachet 2009 du domaine Leflaive  (312€, -6%) enregistre une légère baisse.

A Bordeaux il est difficile d’identifier une tendance claire, mais on peut cependant souligner les beaux résultats des grands millésimes de la région comme ce lot de six bouteilles de Château Montrose 1990 – noté 100/100 Parker – vendue chacune 404€ (+5%) ou encore cette bouteille de Petrus 2000 adjugée 3180€ (+8%). Succès toujours au rendez-vous pour le fameux  millésime 1986 de Château Mouton Rothschild, un autre 100/100 Parker également, dont une bouteille a été vendue 612€ (+16% par rapport à la cote iDealwine). Château Lafite Rothschild se stabilise, le millésime 2000 se vend 1140€ (+0,88%).  Parmi les millésimes plus récents, le marché demeure indécis quant au sort à réserver au 2009 : certains domaines s’inscrivent en hausse, Ducru Beaucaillou notamment, d’autres en baisse à l’instar de Château Latour (1080€, soit -9%).

Du côté de la vallée du Rhône, on observe que les prix de l’Hermitage de chez Chave se stabilisent après des mois de hausse (360€ pour le millésime 2009, -6%). Sinon, du Nord au Sud de jolis résultats sont à noter : au Nord, sur les cuvées phares de Guigal, 396€ pour une Côte-Rôtie La Landonne 2005 (+9%) ou 372€ pour la Mouline 2009 (+9%) ; au Sud à Châteauneuf-du-Pape, les prix repartent à la hausse comme le montre cette bouteille de Réserve des Célestins 1988 d’Henri Bonneau adjugée 330€ (+30%) ou ce Châtaeu Rayas 2005 acquis pour 396€ (+12%) par un amateur français. Dans les autres régions on notera que deux bouteilles de Vouvray Clos Naudin – Goutte d’Or 1990 de Philippe Foreau  ont été vendues 540€ l’unité à un amateur de Hong-Kong, soit une hausse de 30%. L’enthousiasme pour les vins du domaine du Clos Rougeard ne faiblit pas : une bouteille de Saumur-Champigny – les Poyeux 2005 a atteint 168€ (+62%) et une autre, en blanc cette fois, de Saumur – Brézé 2005 a été acquise pour 120€ (+34%) Même tendance pour la star du Languedoc, Grange des Pères, désormais bien au-dessus de 100€ la bouteille : 108€ pour le millésime 1999 (+8%), et 114€ pour 2004 (+40%).

Consultez les ventes de vin

En savoir plus sur l’investissement vin

Recherchez le prix d’un vin

Vendre son vin avec iDealwine

Tous les outils pour gérer votre cave

A lire également dans le Blog iDealwine

Les exportations de vins et spiritueux en baisse au premier semestre

Yquem 1901, Romanée Conti 1940, Châteauneuf du Pape Beaucastel 1966 : la consécration pour les vieux millésimes

Belle enchère : 6420€ pour Les Gaudichots 1929, l’ancêtre de La Tâche

Grands crus : les 100 bouteilles les plus chères du marché

Ventes on-line : palmarès des 20 plus belles enchères du premier semestre

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Canard rôti aux olives

En famille on sert curieusement beaucoup moins souvent du canard rôti que du poulet. Pourtant, cuit en douceur, c’est une volaille délicieuse qui s’accorde parfaitement avec un rouge puissant mais ...

BlasonHeritiersLouisNicolas

Le Château La Conseillante s’agrandit pour la première fois de son histoire

Le célèbre Pomerol Château La Conseillante vient d’acquérir une parcelle de 31,5 ares située à côté de Vieux Château Certan. Si cette superficie peut paraître microscopique, cette étape est importante ...

jayer gilles domaine

Disparition de Gilles Jayer, une grande figure de la Côte de Nuits

Le vinificateur Gilles Jayer s’est éteint il y a quelques jours. Il avait cédé son domaine Jayer-Gilles au cours de l’été 2017.