Vente à prix fixe – Le vin du jour : Châteauneuf-du-Pape 2004, Domaine de Beaurenard

Vente à prix fixe – Le vin du jour : Châteauneuf-du-Pape 2004, Domaine de Beaurenard

 

On ne vous laissera pas croire que nous n’avons d’yeux que pour la Bourgogne et le Bordelais ! Ce serait passer à côté de références à (re)découvrir de toute urgence dans les autres régions, comme dans la vallée du Rhône où, par exemple, le domaine de Beaurenard est une référence à Châteauneuf-du-Pape !

 

 

 

Châteauneuf-du-Pape 2004 (rouge)
Domaine de Beaurenard

90/100 Wine Spectator
87/100 Robert Parker
16/20 Revue du Vin de France
4*/5 Decanter
2* Hachette

Prix : 18 € (soit 20.97 €, commission incluse)

 

Domaine familial, Beaurenard a vu se succéder sept générations. Aujourd’hui ce sont les frères Coulon, Daniel et Frédéric, qui sont aux commandes. Pas de quoi chômer : ils travaillent 32 hectares sur Châteauneuf et 25 hectares en Côtes-du-Rhône-Villages Rasteau.

La qualité des vins du domaine et leur large potentiel de vieillissement sont le résultat d’un travail très minutieux en amont. Le travail y est resté manuel et naturel : le domaine a d’ailleurs été certifié en bio et les vignes sont même cultivées en biodynamie (certification Demeter).

Les vendanges sont un moment clé dans la production d’un millésime. Au domaine de Beaurenard, elles y sont entièrement manuelles et extrêmement sélectives pour sélectionner chaque année les plus belles grappes et les raisins les plus sains. La fermentation alcoolique s’effectue en cuves bois et, à l’issue des vinifications, les vins sont rapidement entonnés puis élevés sur lies fines entre 9 et 18 mois.

Réputé pour ses vins puissants, le domaine a opté pour la garde, préférant aux cuvées plus immédiatement charmeuses la patience de quelques années, qui révèlent ainsi le grand potentiel aromatique des châteauneufs.

Le Châteauneuf-du-Pape rouge du domaine de Beaurenard est issu d’une parcelle de très vieilles vignes (70 à 108 ans). Les rendements sur ce terroir unique de gros cailloux sont très faibles, environ 26 hectolitre par hectare (80 000 bouteilles en 2004). L’encépagement y est typique et respecte la symphonie des 13 cépages autorisés : 70% grenache, 10% syrah, 10% mourvèdre, 6% cinsault et 4% divers.

Cette cuvée 2004 a passé 12 mois en fûts avant d’être mise en bouteille directement au domaine. A la dégustation, la robe est d’un rouge rubis intense et le nez est extrêmement aromatique avec des notes de fruits noirs, d’épices, de caramel, de réglisse. En bouche, ce vin se montre très concentré mais bien équilibré. Il est ample, les tannins sont soyeux et on note une belle longueur en bouche. Toutefois, ce vin méritait de vieillir plusieurs années. Il est aujourd’hui parfait, mais ne souffrira pas de quelques autres années en cave.

Voilà donc un vin qui a tous les arguments du grand châteauneuf de garde, sans le prix des plus grands !

 

Retrouver la liste des Châteauneufs-du-Pape 2004 du Domaine de Beaurenard actuellement en vente

 

En savoir plus sur la vente à prix fixe en cours sur iDealwine.

iDealwine pour les nuls : les ventes à prix fixe

 

A découvrir également dans la vente à prix fixe :

Le Corton GC Grancey 2005, Domaine Louis Latour

Le Château La Tour de By 1998

Le Chablis 1er cru Mont de Milieu 2006, Jean-Paul Droin

Le Château Doisy-Daëne 2009

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le château Haut-Bailly rachète son voisin, le château Le Pape

Robert Wilmers, banquier américain et propriétaire du château Haut-Bailly, vient de racheter son plus proche voisin, le château Le Pape et ses sept hectares de vignes détenues jusqu’alors par la ...

Grele Vignoble Francais 2018

Millésime 2018 : le vignoble ravagé par la grêle, interview de J. Duffau-Lagarrosse (Ch. du Taillan)

Une succession d’épisodes de grêle a de nouveau sévi dans de nombreuses régions et notamment à Bordeaux, compromettant le millésime 2018. Interview.

Chateau Siran Edouard Miailhe

Dégustation 2011-2015 : toute l’élégance de Margaux dans les vins de Château Siran

Il y a quelques mois le Château Siran a organisé pour nous une dégustation de ses derniers millésimes. L’occasion de faire le point sur ce domaine en progression constante, alors ...