Vendanges 2014 : un mois de septembre déterminant !

Sécateur à vendange

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un été pluvieux et froid, le mois de septembre magnifiquement ensoleillé a rendu le sourire aux vignerons et laisse espérer un millésime d’assez bonne qualité presque partout en France.

A Bordeaux les premiers coups de sécateur ont été donnés lors des dernières semaines de septembre en commençant par le merlot, cépage le plus précoce dans le Bordelais. La récolte se poursuit encore quelques jours pour certains cabernets qui ne sont pas encore arrivés à parfaite maturité. Les viticulteurs s’accordent pour dire que le mois de septembre extraordinairement chaud et ensoleillé a joué un rôle déterminant et a véritablement sauvé ce millésime qui s’annonçait plus que compliqué après un mois de juillet froid et un mois d’aout pluvieux. Sans parler de millésime « du siècle », les raisins récoltés sont magnifiques et les rendements au rendez-vous après un millésime 2013 de toute petite production. La pluie de début octobre gâche un peu la fête mais de nombreuses propriétés ont rentré la majeure partie de leur récolte avant les premières gouttes. Le millésime 2014 sera donc, et c’est un soulagement, un millésime plus classique. Le ministère de l’agriculture table en effet sur un volume total de 6 millions d’hectolitres contre 3,96 hl en 2013, soit une hausse de plus de 50%.

En Bourgogne les années en 4 sont souvent synonymes de millésimes difficiles, pourtant le printemps quasi parfait laissait augurer un millésime exceptionnel ! C’était sans compter sur la grêle qui frappa le vignoble bourguignon en juin pour la troisième année consécutive, détruisant de nombreuses parcelles en côte de Beaune notamment à Meursault, Pommard ou encore Volnay. Le mois de juillet humide laissait entrevoir un millésime ressemblant à celui de 2004 mais dame nature et l’été indien ont tous deux permis d’enrayer la malédiction des millésimes en 4. Les raisins sont beaux et la maturité satisfaisante. Après deux millésimes (2012 et 2013)  aux rendements extrêmement faibles, 2014 va permettre aux vignerons de souffler un peu, promettant des vins de bonne tenue. Les blancs semblent un cran au-dessus des rouges.

Même cas de figure en Champagne ou le mois de septembre a sauvé des eaux la récolte. Les raisins sont d’un bon niveau, surtout les chardonnays, très prometteurs. Les autres cépages comme le pinot noir et le meunier ont plus souffert. Les jus devraient produire majoritairement du « BSA » autrement dit du brut sans année et donc ne verront à priori pas l’année 2014 apposée sur l’étiquette (dans la majorité des cas). Il ne devrait donc pas y avoir beaucoup de millésimés 2014, mais ce sera une vendange de qualité pour les assemblages.

Dans les autres régions, l’Alsace a produit des  volumes légèrement supérieurs à la moyenne habituelle. Dans la vallée de la Loire les conditions estivales fraîches et pluvieuses ont été compensées par une fin de mois d’août et un mois de septembre ensoleillés. Les vins devraient se montrer de bonne facture même si les pluies de début octobre ont tempéré les espoirs de nombreux vignerons. Le Languedoc et le Roussillon sont certainement les régions qui ont le plus souffert avec la grêle et les inondations qui ont frappé la région ces derniers jours. Les estimations font état d’un volume de récolte en nette baisse et qui s’établit à 12,3 millions d’hectolitres, soit 9% de moins qu’en 2013. Pour le Rhône et la Provence, l’optimisme est de rigueur, les vendanges s’étant majoritairement déroulées au cours d’un mois de septembre bien ensoleillé, même si quelques grosses averses ont perturbé les récoltes dans certaines parcelles.

Consultez le prix d’un vin

En savoir plus sur la vinification

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les vendanges, mode d’emploi

Les vendanges en vert, à quoi ça sert ?

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Meal Wine

    Croisons les doigts pour avoir du bon vin ! Déjà que nous traversons des temps difficiles, la météo ne va tout de même pas nous enlever le plaisir du vin !

  • Boursot Vins

    Tout à fait d’accord, hâte de voir le résultat !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Michel Bettane et Kyriakos Kynigopoulos

Michel Bettane, Kyriakos Kynigopoulos : impressions croisées sur le millésime 2010 en Bourgogne

Grand par la qualité, petit par le volume, le millésime 2010 continue sur la lancée de l'excellent 2009, mais dans un tout autre registre. Explications et impressions de dégustation avec ...

bureau BIVB 2

Claude Chevalier et Louis-Fabrice Latour élus à la tête du Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne

Michel Baldassini et Pierre-Henry Gagey ont passé la main à deux nouveaux présidents du BIVB. Ces présidents, qui ont déjà une grande expérience de la vie interprofessionnelle, vont devoir faire ...

Enchères de janvier | La tendance nature

Mi-janvier une collection particulière inédite et pointue mettant à l’honneur les vins nature était proposée aux enchères. Un point sur les résultats de cette vente.