USA | De nouvelles taxes sur les vins français

US taxes

Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière leur décision de soumettre les vins tranquilles français à des droits de douane additionnels ad valorem de 25%. Ceci dans le contexte de litige avec l’UE dans le domaine aéronautique. Faisons le point.

La guerre commerciale entre les USA et l’Europe s’est intensifiée la semaine dernière, avec des sanctions annoncées qui touchent une série de produits français. Avec une taxe additionnelle de 25%, le vin est le produit le plus impacté. A partir du 18 octobre 2019, les vins exportés aux Etats-Unis seront donc soumis à des taxes additionnelles de 25%. Une source d’inquiétude pour les professionnels de ce secteur, y compris iDealwine.

Dans un communiqué de presse, Antoine Leccia, président de la FEVS (Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France), affirmait : « c’est une mauvaise nouvelle pour le secteur et nos professionnels. Nous déplorons cette décision qui va être à l’encontre de l’ouverture du commerce ». Il a poursuivi en soulignant la relation forte existant entre les deux pays, ayant favorisé le développement d’une activité commerciale fructueuse et dynamique : depuis 2010, les échanges de vins tranquilles entre la France et les Etats-Unis ont été multipliés par 2,5. Etant donné que ce conflit est étranger au secteur du vin – la querelle entre Bruxelles et Washington est due aux subventions versées à Airbus – la Fédération a demandé aux autorités de repenser cette décision qui ne sera pas sans conséquences.

Chez iDealwine, si les Etats-Unis ne représentent pour le moment une part minime du chiffre d’affaires de la société (<5% en 2018), ce pays est en revanche l’un des marchés les plus dynamiques et l’un des principaux axes de développement international d’iDealwine pour les cinq prochaines années. En effet, le marché américain est particulièrement adapté à l’offre de grands vins rares d’iDealwine. « Il s’agit d’un marché mature et connaisseur. Les Américains ont figuré parmi nos premiers clients non Français à acheter chez nous les vins du Clos Rougeard, des vins naturels, des vins du Jura… Compte tenu des contraintes existant déjà à l’importation, nous avons pénétré à petits pas ce marché, mais il s’est montré très réactif et dynamique. Notre chiffre d’affaires dans cette zone a augmenté de presque 62% entre 2018 et 2019 (janvier-septembre). Ce succès nous a conduits à mettre en oeuvre un projet de développement dédié, avec une présence physique accrue. Nous serons par exemple à New-York en novembre lors du salon Matter of Taste du Wine Advocate (ex. Robert Parker). Une prochaine étape devrait consister en l’ouverture d’un bureau à New York, comme nous l’avons réalisé à Hong Kong en 2013 – cette zone étant par la suite devenue notre premier pays acheteur étranger – . Nous avions prévu de nombreux investissements et des embauches en vue de développer ce marché. Cette taxe supplémentaire de 25% apposée sur les vins à destination des Etats-Unis remet grandement en cause nos projets de développement. Nous attendons la réaction de nos clients américains pour ajuster notre stratégie. Nous espérons vivement que le gouvernement nous soutiendra par la poursuite des négociations avec les Etats-Unis, afin de rétablir la situation« , explique Cyrille Jomand, Président-Directeur Général d’iDealwine.

Une surtaxe de 25% constitue une barrière psychologique importante pour certains consommateurs, et nous ne sommes pas les seuls du secteur à nous inquiéter : Louis-Fabrice Latour, Président de la maison éponyme explique que : « c’est une épée de Damocles sur nos têtes car les USA sont le principal marché export pour vins de Bourgogne ». Si aucune solution n’est trouvée entre l’Union européenne et les États-Unis avant le 18 octobre, ces taxes seront appliquées et un grand nombre d’acteurs en souffrira : nous faisons donc appel aux pouvoirs publics afin de mettre tout en œuvre pour limiter les conséquences sur notre filière, qui demeure le deuxième poste excédentaire de la balance commerciale française.

Affaire à suivre…

 

  • Voir les commentaires (1)

  • Levrier

    Avez-vous calculé le montant de taxes additionnelles sur cette taxe de 25% génère ?
    Il me semble que ce n’est pas 25% de la valeur du bien mais uniquement d’une hausse de la taxe précédente de 25%
    Au final nous parlons de quantité négligeable juste quelques dizaines de centimes pour une bouteille voir quelques euros pour les très grands crus…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

hermitage la chapelle 1961 romanée conti dom pérignon

Enchères on-line du 15 avril : Petrus, Krug, les vins de Chambertin, de Cornas et d’Alsace à l’honneur

Les enchères on-line du 15 avril ont mobilisé près de 500 acheteurs qui enchérissaient depuis les quatre coins du monde, une trentaine de pays au total. Toutes les régions ont ...

Le Rouge et le Blanc : vignobles montants et fléaux à combattre

Fidèle à lui-même, le magazine dans son dernier numéro explore pour nous des territoires peu connus que la rédaction a écumés. Le Rouge et le Blanc apporte un éclairage passionnant ...

Joël Robuchon et Bernard Magrez s’associent pour créer un nouveau restaurant à Bordeaux

Un des plus grands chefs de notre époque s’associe à un des acteurs majeurs du monde vinicole pour ouvrir une nouvelle table gastronomique à Bordeaux. Ouverture prévue début janvier 2014.