Une voix s’élève contre le classement des climats de Bourgogne à l’Unesco

André Porcheret, l’ancien régisseur du domaine des Hospices de Beaune (de 1976 à 1986 et de 1994 à 2000) se positionne de façon originale en s’opposant au classement des climats de Bourgogne à l’Unesco !

André Porcheret est une grande figure du vignoble bourguignon, il aime le débat, la provocation, marquer sa différence mais c’est avant tout un amoureux de la Bourgogne et de ses vins.

« Il faut réparer ce qui a été détruit, avant de le classer. » En effet, selon l’ancien régisseur des Hospices de Beaune, à force de vouloir moderniser, sa génération a tout détruit. Il trouve très paradoxal qu’aujourd’hui l’on s’intéresse aux climats et que l’opinion publique se mobilise autour de ce projet, alors qu’il pense que les climats sont détruits depuis des dizaines d’années par cette volonté de modernisation… « Lorsque je vois des pelleteuses dans les parcelles, des terroirs dont les sols sont concassés, je me dis qu’on ne va pas dans le bon sens. »

De plus, l’ancien régisseur des Hospices craint également les lois, décrets et autres règlements inhérents à un éventuel classement : « Il va y avoir beaucoup de contraintes qu’on ne connaît même pas. On crève de la technocratie. »

Concluons par sa définition du terroir qui résume bien ses convictions. Un terroir c’est évidement un sol, une exposition, une altitude, mais aussi et « surtout la main de l’homme que ma génération avait écartée pour laisser place à la technique. »

Source : Le Bien Public

A lire également

Le ministère de la Culture dit oui aux climats de Bourgogne !

Les climats de Bourgogne candidats au patrimoine de l’Unesco : le projet qui unifie toute la Bourgogne

Les climats de Bourgogne en puzzle et sur iPhone

Vente des Hospices de Beaune : accalmie sur les prix après deux ans de hausse

Consultez les ventes de bourgogne sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur les vins de Bourgogne

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • VANTAGE

    Monsieur Porcheret est un has been, il n’existe plus, d’ailleurs a-t-il jamais existé. Qui se souvient des vins qu’il a vinifiés au Hospices? Que ne faut-il pas dire pour faire parler de soi?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Tour Haut-Causssan Moulin

Château Tour Haut-Caussan, la distinction d’un cru bourgeois

C’est au cœur du Médoc sur la rive gauche de Bordeaux que quatre générations de vignerons ont bâti, et bâtissent ...

Cornas

L’appellation Cornas de nouveau au sommet des enchères le 15 novembre dernier

L’appellation Cornas s’est une fois de plus trouvée au centre de toutes les attentions ces derniers jours, un flacon millésimé 1988 et Marcel Juge atteignant 572€ lors des enchères du ...

Enchères | Les sommets de la rareté en Bourgogne

Il y a des vins tellement rares que même chez iDealwine, on ne les voit quasiment jamais. Cette vente exceptionnelle en compte un bon nombre…