Une soirée Champagne au Bristol ? immanquable !

Hotel BristolNon loin de la salle à manger Régence et du « Camp du Drap d’Or » (nom de la salle à manger d’été) cher à François 1er, c’est une autre période qui se fêtait jeudi au Bristol : la Belle Epoque.
La célèbre bouteille dessinée par Emile Gallé, re-designée par David Lachapelle il y a peu, était la reine de la 305° soirée du Wine and Business Club.

Début des travaux pratiques avec un Belle-Epoque 2002, tout récemment dégorgé, qu’accompagne un velouté de potimarron, nage de cèpes. En dépit d’une très légère réduction au nez, ce champagne aérien, subtil, se marie parfaitement avec la matière souple et légère du plat. En bouche, ressortent des notes automnales de sous-bois et de fraises.

Perriet Jouet grand brut 1998 d’une finesse exquise, où les textures comptent autant que les saveurs. On voyage, et les notes exotiques d’épices douces du 1998 nous accompagnent.

Après l’iode, retour dans les terres avec un quasi de veau nourri d’un beurre d’herbes, sauté de girolles, jus de cuisson. Pas moins de deux champagnes pour faire face à ce plat de saison, le veau est cuit avec une précision toute bristolienne. Le Champagne Belle Epoque 1998 tout d’abord, vineux, de gastronomie, sur le pinot noir. Viens ensuite l’invité mystère : il présente à la dégustation un nez toasté et brioché, noisette grillée, suivi d’une grande ampleur en bouche et d’une longue finale… le mythique 1996 se laisserait presque reconnaître facilement.

Pour finir enfin, « le » Fraisier 2009, dessert bourgeois revu façon haute couture, suivi d’un Blason Rosé – série confidentielle de 5000 bouteilles – à la robe rose orangée, au nez cuivré et, en bouche, les fruits des bois. Là encore une union réussie !

On repart heureux d’avoir connu un tel plaisir gustatif et conscient qu’un semblable perfectionnisme habite les deux chefs du soir : Eric Fréchon pour le Bristol et Hervé Deschamps pour la maison Perrier-Jouët. Quelle belle époque…

En savoir plus sur le Champagne Belle Epoque de la maison Perrier-Jouët.
En savoir plus sur les accords mets et vins.

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Tiuscha

    TRès intéressant ces accords mets-champagne, ce vin étant celui avec lequel je suis le moins à l’aise, très (trop) peu dégusté..

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Château Nairac

Château Nairac à Barsac, de l’or fin dans le verre

Château Nairac, second cru classé, a fait évoluer son style au tout début des années 2000 pour produire des vins étonnement fins et aériens pour des vins moelleux. En outre, ...

Sauternais : grève de bon sens pour la ligne TGV

Le Bordelais est en ébullition. Un projet de ligne à Grande Vitesse devant relier Bordeaux à Dax et Toulouse menace en effet l’équilibre du vignoble de la rive gauche. Si ...

5 bonnes raisons de venir sur le stand iDealwine au Salon de la RVF les 5-6 juin

Cette semaine, vendredi 5 et samedi 6 juin se tiendra la 9e édition du salon du vin de la Revue ...