Une journée chez Albert Bichot : In varietate concordia

Depuis 1831, la maison Bichot a largement évolué, s’est agrandie et s’est imposée parmi les plus prestigieuses de Bourgogne. Un succès qui doit sans doute beaucoup à la philosophie d’Albéric Bichot et sa volonté de garder une « taille humaine » et une grande autonomie sur chacun de ses vignobles, un peu à l’image de la devise européenne.

La semaine dernière (lundi 15 mai 2017), toute l’équipe iDealwine s’est délocalisée pour la journée en Bourgogne : la maison Albert Bichot a eu la gentillesse de nous recevoir pour nous ouvrir les portes de ses différents domaines. Au programme, visites, balades dans les vignes et bien entendu, dégustations !

La famille Bichot est enracinée en Bourgogne depuis des siècles, précisément depuis 1350, mais ce n’est qu’en 1831 que la maison Bichot à proprement parler est fondée par Bernard Bichot, à Monthélie. Son fils Hippolyte lui succéda et acheta les premières vignes à Volnay. Puis, à la génération suivante, Albert Bichot installa la maison au centre de Beaune (1912). Plusieurs générations se sont succédé depuis, et c’est aujourd’hui Albéric Bichot qui dirige le domaine, depuis 1996. C’est lui qui a le plus contribué à agrandir le vignoble propre de la maison, qui fédère aujourd’hui six domaines différents : le domaine du Clos Frantin et le château Gris à Nuits-Saint-Georges, le domaine du Pavillon à Pommard, le domaine Adélie à Mercurey, le domaine de Rochegrès à Moulin-à-vent et le domaine Long-Depaquit à Chablis.

Si les différents domaines sont tous fédérés sous la même entité, –  la maison Albert Bichot – ils conservent tout de même leur autonomie, leurs propres équipes, leurs propres installations et leur style. Les valeurs de la maison sont quant à elles, bien communes à l’ensemble des domaines, à commencer par le respect de l’environnement : une bonne partie des vignes est certifiée en bio (Domaine du Clos Frantin, Château-Gris, Domaine du Pavillon et Domaine Adélie), et la démarche durable est au cœur des préoccupations de chacune des équipes, y compris pour l’achat de raisin. En effet, au-delà de l’agriculture biologique, le travail se fait au maximum manuellement, les sols sont labourés à cheval (et il ne s’agit pas d’une présence anecdotique, pour le folklore, nous avons bel et bien croisé le cheval dans les vignes !) ; la fertilisation des sols se fait à base de matières organiques. Dans la même logique, en cuverie, les vinifications sont le moins interventionnistes possible, afin de favoriser l’expression de chaque terroir. Le passage en cave s’effectue par gravité, pour débuter des élevages qui durent entre 12 et 18 mois.

La maison Albert Bichot s’est aujourd’hui hissée parmi les plus prestigieuses de Bourgogne, en raison de la qualité de ses terroirs, mais aussi de celle du travail, dans les vignes comme au chai.

Les vins de la maison Albert Bichot goûtés lors de cette journée :

Secret de famille 2014 (Bourgogne) : une cuvée de pinot noir issue d’un assemblage de parcelles situées sur de grands terroirs de la Côte de Nuits. Issue de petits rendements, et minutieusement vinifiée, elle nous a séduits par ses arômes bien fruités, sa matière fluide et soyeuse, sa rondeur, sa finesse, sa digestibilité et sa belle allonge. Le vin idéal à l’apéritif, avec un peu de charcuterie, où à table avec de la volaille.

Pommard, Domaine du Pavillon – Clos des Ursulines 2014 (monopole) : ce clos est un monopole de 4 hectares. Il livre de beaux arômes de fruits rouges qui se retrouvent en bouche, avec des notes épicées, de la densité et de la structure, des tanins bien mûrs et élégants, un grain fin, le tout se terminant par une très belle finale, veloutée et agréablement épicée en fin de bouche.

Gevrey-Chambertin – Les Evocelles 2014 : ce vin, issu d’un achat de raisins effectué par la maison Bichot, offre un très fruité et toasté, très friand. Il se révèle gourmand en bouche, fin, rond, concentré et racé, avec de belles notes minérales et beaucoup de fraîcheur.

Montagny premier cru 2015 : un vin qui se livre facilement avec beaucoup de gourmandise et une concentration moyenne, l’équilibre est parfait entre rondeur et vivacité, le terroir s’exprime pleinement ici.

Meursault 2014, domaine du Pavillon : une cuvée très typique de Meursault, avec des arômes grillés intenses, accompagnés de notes florales et de fruits blancs. La bouche se montre puissante et dense, avec un beau gras et du volume, de la rondeur, des saveurs briochées, le tout se terminant par une belle finale, sapide.

Nuits-Saint-Georges Les Terrasses 2015, Château Gris (monopole) : un superbe blanc de Nuits-Saint-Georges, issu d’une vigne de 0,67 ha. Il offre de beaux arômes de fleurs blanches et de fruits blancs, des notes minérales et la bouche est gourmande, fruitée et ronde. Ce nuits-saint-georges associe la finesse du cépage chardonnay à la puissance de ce terroir traditionnellement dédié aux rouges (seuls 2% de l’appellation sont cultivés en blanc) : il en résulte un vin puissant et très persistant en bouche

Une dégustation de haute volée, qui nous a confirmé le très beau niveau des vins de cette maison, y compris pour les cuvées issues d’achat de raisins (qui ne sont pas estampillées « domaine »).

Nous remercions chaleureusement Isabelle Philippe, Michel Crestanello et bien sûr Albéric Bichot pour leur gentillesse et pour la merveilleuse journée qu’ils nous ont permis de passer au sein de leur belle maison. Une journée qu’on n’est pas prêts d’oublier chez iDealwine …

Voir les photos de la visite d’iDealwine chez Albert Bichot

Voir les vins d’Albert Bichot actuellement en vente

Voir les vins de Bourgogne actuellement en vente

Tous les vins en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Plus d’accords mets-vins

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Albert Bichot : pleins feux sur un des noms les plus anciens de Bourgogne

Coup de cœur : une exclusivité iDealwine, le moulin-à-vent Domaine de Rochegrès, la dernière pépite d’Albert Bichot

Albert Bichot se renforce à Chablis en rachetant la maison de négoce Pascal Bouchard

Dégustation : la grande réussite des domaines Albert Bichot en 2012

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Jurançon : Clos Joliette ou l’élixir des dieux

Son nom ne vous évoque peut-être rien. Et pourtant les 1500 bouteilles du domaine de Jurançon produites sont recherchées par ...

Enchères : la fabuleuse diversité du vignoble français

La vente qui débute aujourd’hui est exceptionnelle à plus d’un titre au vu des lots mis en vente. A côté ...

Haut Brion : l’éternel Premier

Le prestigieux Château Haut-Brion semble occuper systématiquement la plus haute marche sur le podium, tous palamrès confondus. Implanté sur un ...