Un été riche en découvertes pour l’équipe iDealwine

Septembre sonne le retour des vacances, la fin des longues journées d’été… Chez iDealwine, c’est l’heure de la rentrée et nous vous avons préparé pleins de belles choses pour les mois à venir ! Mais avant de se replonger tête première dans le travail, que diriez-vous de découvrir les coups de cœur de notre équipe ? Qu’ils soient partis en vacances ou qu’ils soient restés à Colombes pendant l’été, les passionnés de chez iDealwine ont continué leur quête des meilleures cuvées !

Les coups de cœurs d’Elsa, du service marketing, sont directement liés à son escapade italienne de l’été, elle nous rapporte : « En voyage en Campanie et Sicile, tous mes plans de visite de domaine sont tombés à l’eau, il faut dire que la plupart des vignerons étaient en pleine vendanges… Frank Cornelissen notamment, me disait qu’il n’avait jamais commencé les vendanges aussi tôt de sa vie… il faut dire que la Sicile a été touchée par une forte canicule, avec le fameux record européen de température de 48,8°C le 11 août ! Du coup, pas de visites, mais de bonnes dégustations, avec notamment les vins d’Alessandro Viola, des marsalas, mais aussi une cuvée que j’affectionne beaucoup et que je déguste régulièrement : SP68 (blanc) d’Arianna Occhipinti. J’aime ce vin parce qu’il est parfaitement équilibré entre le côté bien aromatique et gourmand et la fraîcheur, la minéralité ; on n’est ni dans le « jus de caillou », ni dans le vin ultra riche et exubérant et ça en fait un vin très polyvalent à table. Je l’ai dégusté dans un bon restaurant de Palerme avec un arancini à la truffe et au fromage et c’était délicieux ! »

Pour Laura, de l’équipe internationale, les vacances ont aussi été synonymes de Dolce Vita (la preuve en photo) ! De retour dans sa Sardaigne natale, elle a pu profiter de ses amis, de sa famille et peaufiner son bronzage ! Lors d’un apéritif, elle a découvert un vin orange – italien et biodynamique, bien sûr ! – du domaine  Gravener. Commercialisé après des années passées en amphore, ce vin est intense et gourmand, un vrai plaisir de vacances ! Au cours de ses transits entre la France et l’Italie, Laura a fait passer le temps en écoutant des podcasts sur le vin, et particulièrement sur les triples A. C’est donc comme cela qu’elle a découvert un domaine des Cinque Terre, l’Agricola Possa, qui offre ce type de vinification.  En grande amatrice, elle n’a pas tardé à mettre la main sur la cuvée de blanc du domaine, aux bons arômes méditerranéens. C’est donc totalement ressourcée qu’elle revient à Colombes, et qu’elle nous ramène le soleil !

Quant à Margaux, du service administration des ventes, l’été s’est déroulé à Paris (sans compter ses brefs séjours pour profiter de la nature et de sa famille), alors pour découvrir de nouvelles cuvées, elle a fréquenté les bars à vins de la capitale.  C’est comme cela qu’elle est a mis la main sur la cuvée Oka du domaine Arlaud (partie négoce), particulièrement sur le millésime 2018. Pourtant rarement charmée par les vins bourguignons, surtout si jeunes et en appellation régionale, elle trouve cette cuvée particulièrement incroyable, grâce à sa complexité aromatique et son équilibre très prometteur. Ancienne caviste, elle nous indique : « Ce vin a un beau bouquet à la fois sur les fruits rouges et noirs, mais également légèrement fumé. La bouche est juteuse et persistante. » Petit plus qui la fait craquer ?  Oka est le nom du cheval qui passe entre les vignes du domaine, cultivées en biodynamie !

Henrique, notre expert en vins, nous rapporte aussi, avec entrain, ses dernières trouvailles : « Avec sa belle robe jaune pâle et son bouquet floral et fruité, la cuvée La Poirière du domaine Berthet-Bondet est un délice absolu ! » Il nous confie aussi son secret, bien gardé : Le domaine Tissot, domaine iconique du Jura, et particulièrement sa cuvée Les Graviers, un cru particulièrement énergique, que vous pouvez facilement oublier dans votre cave ! Pendant ses vacances, il a rendu visite au domaine du clos Naudin, et a eu l’occasion de déguster le vouvray sec 2019, vinifié par Phillipe Foreau. Impossible pour cet afficionado des vins de la vallée de la Loire de ne pas faire l’éloge de ce cru : « Ce vin est juste IN-CR-OY-A-BLE ! » nous assure t’il !  A découvrir d’urgence, donc !

Quant à Angélique de Lencquesaing (co-fondatrice d’iDealwine), elle a pas mal bougé ces derniers mois, quel beau métier quand même 😉. Elle garde un souvenir ému d’une incursion magique dans l’univers mystérieux de la Chartreuse. Même si, bien sûr, elle n’a pu percer les mystères de l’élaboration des fameuses liqueurs des Pères Chartreux, dont la recette reste jalousement conservée, et connue dans son intégralité de deux moines seulement. Un moment inoubliable… Angélique est aussi passée au Château de Roquefort, pour y goûter non seulement la délicieuse cuvée Corail, mais aussi la gamme de blancs délicieux – Petit salé ou Genêts, ces cuvées sont trop rares, le domaine n’en produit pas assez, s’il nous lit, qu’il nous entende ! – et de rouges alliant finesse et fraîcheur, une jolie surprise pour ses vins de caractère sudiste. Mémorable aussi, une journée passée au domaine de Terrebrune, à l’invitation de Jean d’Arthuys, pour y explorer un terroir magnifique et préservé des fortes chaleurs. A cette occasion, Angélique a pu goûter des vins tous aussi remarquables dans les trois couleurs. Une belle démonstration du talent de Reynald Delille, qui vinifie des bandol aptes à traverser avec élégance les décennies, y compris les rosés. Le 1985 dégusté ce jour-là l’a parfaitement démontré ! Bien sûr, la journée passée avec l’équipe iDealwine au domaine Marcel Deiss restera gravée dans sa mémoire, tant pour la qualité de l’accueil de Jean-Michel et de Marie-Hélène Deiss que pour l’excellence des vins, et surtout, l’émotion suscitée par l’expérience de dégustation géo-sensorielle (que nous vous relatons ici). Enfin, pour clore l’été, Angélique s’est arrêtée au Château de Pennautier, en Languedoc, accueillie par Miren et Nicolas de Lorgeril qui ont repris et développé un vignoble avec un talent et une énergie exceptionnelle depuis 1987. Une fabuleuse histoire familiale et entrepreneuriale qui lui a donné l’occasion de goûter une partie des vins produits dans les six domaines désormais exploités par les Lorgeril. Grande amatrice de grenache, Angélique compte parmi ses coups de cœur, les vins du Château de Ciffre, d’une gourmandise absolue, de superbes vins de gastronomie qui conservent une fraîcheur et une élégance soigneusement maîtrisées.

Visite au domaine de Terrebrune avec Jean d’Arthuys et Reynald Delille.

Vous aurez donc de nombreux flacons (approuvés par notre équipe d’experts !)  à découvrir cette rentrée ! Et vous, avez-vous fait des nouvelles trouvailles ? N’hésitez pas à nous les raconter en commentaire !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Maison négociant Bourgogne iDealwine vin

Vins de Bourgogne | Être négociant n’est pas un gros mot

Qu’elles soient « maison » ou « domaine », chacune des cuvées produites le négoce bénéficie d’un soin irréprochable. Focus sur les acteurs à suivre.

Château d’Yquem | Succès de notre concours Instagram

Durant les 15 derniers jours, nous vous proposions de gagner le plus grand vin liquoreux au monde sur le compte Instagram d’iDealwine : château-d’yquem 1994, un flacon âgé d’un quart ...

pichon comtesse vue

Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, un second cru de première classe

"Un Second Cru de Première Classe»… Quelle meilleure formule que celle du magazine Wine Spectator pour désigner Château Pichon Lalande ! Le château Pichon Lalande aujourd'hui aux mains de la ...