Trophées du vin 2014 : quinze personnalités saluées pour leur engagement

photo de famille

Qu’ont en commun  Audrey Bourolleau et Joël Forgeau, initiateurs de la campagne «Ce qui va vraiment saouler les français », Yves et Jean-Pierre Confuron, du domaine éponyme, et Greg Lambrecht, inventeur du « coravin » ? Tous sont d’ardents défenseurs du vin. Et à ce titre, ils figurent parmi les lauréats des trophées du vin 2014, décernés il y a quelques jours par La Revue du vin de France.

Cette année encore, La Revue du Vin de France a remis 11 trophées qui viennent récompenser ceux qui produisent, vendent et défendent le vin.

Le trophée de l’homme et la femme de l’année a été décerné à Audrey Bourolleau et Joël Forgeau, respectivement déléguée générale et président de Vin et Société. Tous deux se sont distingué cette année grâce à leur campagne percutante intitulée Ce qui va vraiment saouler les français. L’association de lobbying a réussi pour la première fois à faire fédérer sur le thème de la défense du vin tous les amoureux de l’art de vivre, et plus seulement une poignée d’initiés. L’objectif de cette campagne ? Faire prendre conscience au plus grand nombre que les mesures et la communication des pouvoirs publics tendent à assimiler le vin à une drogue, et à le stigmatiser plutôt que de défendre, d’une part, une consommation modérée, et d’autre part un secteur économique dynamique et pourvoyeur de 500 000 emplois. Audrey Bourolleau et Joël Forgeau restent vigilants : parmi leurs chantiers de 2014 figurent la rédaction et le vote de la loi de santé publique qui pourrait venir censurer la communication sur le vin sur internet.

cequivavraimentsaoulerlesfrancais

Les vignerons de l’année sont cette fois des Bourguignons : Yves et Jean-Pierre Confuron à Vosne-Romanée. Leurs vins expriment comme nul autre la subtilité et complexité de leur terroir. Les deux hommes récompensés mettent également leur talent au service de la maison Chanson et du domaine de Courcel. Michel Bettane, qui les considère comme ses « poulains », avait d’ailleurs fait le déplacement pour assister à la remise du prix.

confuron

Le prix de l’innovation de l’année a été décerné à une invention qui a beaucoup fait parler d’elle : le coravin. Véritable révolution, cet instrument permet de déguster un vin sans ouvrir la bouteille. Que les inquiets se rassurent, si cet appareil permet de vider une bouteille, il est incapable de la remplir. C’est très ému que ce Californien, Greg Lambrecht, véritable amoureux du vin et de la France, a reçu ce prix.

coravin

Petit résumé des trophées remis :

–          L’homme et la femme de l’année : Audrey Bourolleau et Joël Foregeau (Vin et société)

–          La marque de l’année : Champagne Louis Roederer

–          Les vignerons de l’année : Yves et Jean-Pierre Confuron

–          Le caviste de l’année : La Java des Flacons à Annecy

–          Le blog de l’année : la Pinardothek

–          L’accueil dans le vignoble : Château Troplong Mondot, à Saint-Emilion

–          L’hypermarché de l’année : Carrefour Market Bordeaux-Caudéran

–          La découverte de l’année : Domaine des Pothiers

–          L’innovation de l’année : Coravin

–          La cave coopérative de l’année : la Chablisienne

–          La carte des vins de l’année : Au Canon d’Or à Mulhouse

Pour accéder à la vente privée Chablis

A lire également dans le Blog iDealwine :

Boire un vin sans ouvrir de bouteille ? C’est possible avec Coravin !

Que penser des mesures anti-vin du gouvernement ?

« Touche pas à mon vigneron » : la pétition fait reculer le gouvernement

Trophée du vin 2013 : Hubert de Boüard à Angélus et Gérard Perse à Pavie consacrés hommes de l’année

William Fèvre, l’élégance à Chablis

William Fèvre, Louis Michel, Bernard Defaix : trois nuances de grands chablis

 

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pour soutenir la campagne de Vin et société, en un clic, c’est ici

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Château Palmer 100% bio : dans le sens de l’histoire

En 2008, Château Palmer entamait sa mutation vers le tout biologique et la biodynamie. Six ans plus tard, les premières vendanges « naturelles » sont arrivées. Il est donc l’heure ...

Les portos et les vins portugais, le guide iDealwine

C’est au milieu d’un paysage à couper le souffle que naissent les fabuleux vins portugais. Un univers à découvrir aussi ...

Grand Tasting : vous avez rendez-vous sur le stand iDealwine …

Comme chaque année, le stand iDealwine du Grand Tasting vous réserve de très belles surprise.

Partage(s)