The importance of being Earnest. De l’importance d’être constant (dans le vin).

closeup of red wine pouringJournaliste dans le vin, c’est une bonne situation ?

Les avantages

1/ Je suis payée pour déguster du vin
2/ Je me fais plein de nouveaux amis
3/ Je passe ma vie à (me) la raconter
4/ Je voyage à l’oeil
5/ Ma cote Meetic grimpe grimpe grimpe ! (genre indice iDealwine, mais pas pareil)

Les inconvénients

1/ Tout le monde ne comprend pas bien en quoi consiste mon métier
« T’as fait quoi comme études ? Journaliste ou oenologue ?
Tu es sommelière c’est ça ?
Ah oui tu fais de la publicité ?
Mais tu fais quoi en fait, concrètement ? Tu bois ou tu glandes ? »

2/ Je suis régulièrement confondue avec un tire-bouchon
«Et Véro, toi qui t’y connais, ouvre-nous donc la bouteille. »

3/ Egalement mise à contribution à chaque gorgée de vin avalée
«Et Véro, toi qui t’y connais, il est comment ce vin ? Vas-y décris-le, ça sent quoi, comme arôme ? »

4/ Je me sens parfois un peu seule
– J’ai vu ton nom c’est formidable !
– Vous avez lu l’article ?
– Non mais j’ai vu ton nom je suis fière de toi
Variante
– Je n’ai pas tout compris mais c’était très bien écrit.

Conclusion

« Je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seule chez moi. Et c’est curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée…  »

C’est exactement cela. Les rencontres. La curiosité. Le destin.

Retrouvez tous les articles de la rubrique 100% Blog.

  • Voir les commentaires (4)

  • Emmanuel Delmas

    Oui, Véro, on t’aime tous, ne change rien, continue de nous écrire de tels articles, et garde ta bonne humeur permanente.

    On en apprend des choses, même moi, tu vois !

    Tu es donc inscrite sur Meetic ?? 🙂

    Emmanuel

  • Pat legoffe

    J’adore le « toi qui t’y connais, ouvre-nous donc la bouteille. » c’est vrai que cette expression revient souvent lorsque vous êtes avec des amis qui connaissent votre goût pour le vin, vous êtes tjs désigné (à l’unanimité) pour ouvrir la bouteille 🙂

  • Jean-Michel

    J’ajouerais simplement, « Quand on a le goût de la chose, le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais le miroir qui vous aide à avancer »… mais ce n’est pas votre cas chère Véronique, car à travers cette article on sent que vous dites merci à la Vie… et j’ai l’impression que la Vie vous le rend bien… me trompe-je ?

  • olivier lebaron

    Oui, j’aime aussi le partage, cette envie d’aller vers l’autre, un ou une vigneronne, satisfaire sa curiosité, se laisser séduire par un discours, une méthode et découvrir un vin.

    Et on rencontre aussi des tas d’autres passionnés de vins comme Emmanuel par exemple. Il est partout celui-là !

    Moi, je suis inscrit sur mythique, la cuvée !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine : lotte au curry

La lotte (ou baudroie) est un excellent poisson dont la chair ferme peut même évoquer celle de la langouste. Elle peut se faire rôtir au four comme un gigot mais ...

Recette de la semaine : Poule faisane farcie aux champignons

Une poule mitonnée au four, des champignons : que rêver de mieux par temps pluvieux et froid ? Pour parfaire le tableau, réchauffez-vous avec une belle cuvée d’Hermitage, un gevrey-chambertin ...

 Dégustation : les trois règles d’or d’un dîner réussi

Les conseils de Philippe Margot pour recevoir et déguster vos vins sans fausse note. Règle numéro 1 : choisissez vos ...