Selosse, Krug et la Grange des Pères au top lors des enchères on-line du 28 janvier 2015

Tastatur Cursor OnlineshopLes enchères qui se sont achevées on-line sur iDealwine le 28 janvier dernier ont réuni près de 550 acheteurs. Les amateurs enchérissaient depuis 25 pays différents, situés en Europe, au Moyen-Orient, en Asie ou aux Etats-Unis. On a noté lors de cette vente le succès des tout derniers millésimes de grands crus de Bourgogne, la présence remarquée de rares cuvées de Champagne et, sans surprise, la hausse du prix des vins de la Grange des Pères en Languedoc.

Parmi les grands crus de Bordeaux, le Château Lafite Rothschild figure en bonne place au palmarès des beaux résultats enregistrés lors des enchères on-line du 28 janvier 2015, dans les anciens millésimes tels que 1959 (2040€ la bouteille, +16%), mais aussi sur les belles années récentes (1140€ pour le 2000, +9%). La cote de Petrus se maintient : on note même une hausse de 11% pour le millésime 2006, qui atteint 1500€. Le Château d’Yquem en revanche s’échange à des niveaux de cours à peu près stables (3024€ pour une caisse de 12 bouteilles millésimées 1989).

En Bourgogne, les millésimes récents, qui ont récemment fait leur apparition aux enchères, reçoivent un bel accueil, tant pour les rouges que pour les blancs. Le Chambertin 2012 du domaine Armand Rousseau frôle déjà les 1000€ (960€ très exactement). Quant au Meursault 1er Cru Perrières de chez Coche-Dury, son 2011 n’en finit pas de s’envoler, il atteint désormais 876€ (+10% par rapport à la cote iDealwine). Les années plus anciennes se stabilisent certes, mais à des niveaux de cours élevés.

Dans la vallée du Rhône, on note le succès de certains flacons de prestige, à l’instar de la cuvée Da Capo du domaine du Pegaü 2010, adjugée 528€ en magnum (+10%) ou celui de l’Ermitage Le Pavillon 1995 de Chapoutier (toujours en magnum), remporté pour 324€ par un amateur de Singapour. Les vins de Côte-Rôtie restent stables en termes de prix, de même que le fameux Château Rayas à Châteauneuf du Pape.

En Champagne, on note la belle enchère atteinte par une bouteille du rare Clos d’Ambonnay 1996 de la maison Krug, acquise 1800€ par un amateur français. Le Clos du Mesnil 2000 de cette même maison atteint 708€ (+9%). Citons également les hauts niveaux de prix atteints par les cuvées de la maison Selosse : 648€ pour « La Côte Faron », 288€ pour « Le Bout du Clos », 252€ pour « Les Carelles », 192€ pour la cuvée « Substance », et enfin 144€ pour « Version Originale ». Dans le Languedoc, la Grange des Pères poursuit sa progression : le millésime 2009 se vend 144€ (+9%) et le 2003 132€ (+45%).

Consultez les derniers résultats de ventes aux enchères on-line de grands vins, ainsi que les plus belles enchères relevées lors de la vente du 28 janvier 2015

Consultez les indices iDealwine

En savoir plus sur l’investissement dans le vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Palmarès 2014 des vins les plus chers vendus aux enchères sur iDealwine

Belles enchères : vieux Bordeaux, bourgognes blancs et Châteauneufs en tête d’affiche lors de la vente du 14 janvier

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La Chine et Hong-Kong : toujours médailles d’or à l’export pour les vins de Bordeaux

Le CIVB a publié ses chiffres pour la période de juin 2010 à juin 2011. Les résultats concernant l’exportation des vins de Bordeaux viennent confirmer la position dominante de la ...

Le vignoble de François Ier ressuscité 500 ans plus tard

En ce mois de juin 2015, le domaine de Chambord entreprend de replanter les vignes de François Ier, 500 ans après leur introduction en Val de Loire en 1519.

Le grand cru Musigny de Mugnier vieillira au château de Chambolle

Le célèbre domaine Mugnier, à Chambolle-Musigny, a choisi de commercialiser sa grande cuvée de Musigny à retardement en la faisant vieillir quelques années dans les caves du château, pour votre ...

Partage(s)