Robert Parker : dix ans après, ses prédictions pour 2015 avaient-elles du nez ?

Wine critic Robert Parker

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2005, le célèbre critique américain s’était laissé aller à quelques « pronostics » sur ce que serait le monde du vin en 2015, avait-il vu juste ?

L’utilisation des bouchons en liège se réduira

VRAI, même si la France évolue moins vite que d’autres pays sur cette question, de nombreux autres, dont ceux du nouveau monde, ont adopté le bouchon à vis qui a le mérite de garantir que le vin ne sera pas bouchonné. On voit mal néanmoins comment ce dernier pourrait se développer largement en France notamment pour des vins d’un certain prix.

Le vin « non boisé » trouvera une audience plus large

VRAI, et pourtant Robert Parker a longtemps clamé son amour pour ce style de vin mais cette « mode » commence à s’estomper au profit de vins toujours élevés en barrique, mais avec plus de retenue. Le goût boisé, que bien des consommateurs assimilaient à un signe de grand vin, n’a plus autant la cote aujourd’hui…

Pour les meilleurs vins, la surenchère mondiale sera la règle

VRAI, comme vous le savez iDealwine suit chaque mois les cours des vins à travers l’indice iDealwine® et la tendance ces dernières années est clairement à la hausse ! Après Bordeaux, la Bourgogne connait une envolée des prix et le phénomène devrait s’étendre prochainement aux vins de la vallée du Rhône. Aujourd’hui le marché des grands vins est clairement un marché mondial et la demande croissante pousse inévitablement les prix à la hausse.

L’internet du vin aura une influence prépondérante

VRAI, l’américain affirmait que « Les forums sur Internet, les sites web créés pour les fanas du vin, et les sites web ultra modernes des diffuseront instantanément des informations à propos des nouveaux vins et des nouveaux vignerons ». De plus en plus de consommateurs achètent leur vin en ligne et iDealwine travaille chaque jour afin de satisfaire le besoin de ses clients notamment en apportant le plus d’informations possible sur les différents vignerons avec lesquels nous travaillons.

La France sera dans la tourmente

FAUX, selon Parker « La mondialisation du vin a plusieurs conséquences, et de nombreuses d’entre elles signifient de mauvaises nouvelles pour le pays historiquement connu pour la production des meilleurs vins du monde : la France. Le système de classement français deviendra même plus stratifié ; 5% des meilleurs domaines produiront les vins les plus irrésistibles pour lesquels ils recevront les prix de plus en plus astronomiques. Cependant, l’obsession française de la tradition et du maintien du statu quo aura comme conséquence la faillite et l’effondrement des producteurs qui refuseront de reconnaître la nature compétitive du marché mondial du vin. » Sans vouloir être chauvin, les vins français restent au sommet de la qualité, même si de nombreux vins d’autres pays se situent au même niveau comme cela a presque toujours été le cas et, s’il est vrai que les prix atteints par les bouteilles issues des plus grands domaines donnent le vertige, de nombreux vignerons dans les différentes régions de l’Hexagone proposent des vins excellents à des prix très compétitifs.

L’Espagne deviendra un pays phare pour la viticulture

PARTIELLEMENT VRAI, selon Parker « L’essor de l’Espagne va continuer. Le pays est aujourd’hui leader par la qualité et la créativité de ses vins, qui associent les caractéristiques les plus fines de la tradition à une philosophie moderne et progressive de la viticulture. »

Parmi les pays producteurs leaders, l’Espagne est sans conteste celui qui partait de plus loin en matière de nombre de grands vins par rapport à la France et à l’Italie. Même si certaines régions ont une longue histoire, L’Espagne est encore relativement loin sur ce plan de son voisin immédiat et des transalpins. L’approche du vin y est encore assez moderne et moins ancré dans une tradition historique et, à quelques notables exceptions près notamment dans la Rioja (Tondonia) et dans la vallée du Duero (Vega Sicilia), cette culture de la qualité en vue de faire un grand vin ne date essentiellement que des années 1980 ou 1990. Donc il est exact que l’Espagne est devenu un pays très dynamique mais pas encore vraiment un pays phare.

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les nouvelles notes de Parker relanceront-elles les ventes de Bordeaux 2011 ?

Château Montrose : Robert Parker octroie 100/100 au millésime 2010

Parker menacé par l’alliance Tanzer/Galloni ?

Parker révise ses notes pour les Bordeaux 2010

Parker, prix des vins, accords à table : best-of des articles iDealwine 2013

Robert Parker : une lettre ouverte qui trouble le monde du vin

Primeurs 2012 à Bordeaux : Robert Parker appelle à une baisse des prix

Parker, Primeurs, Prix des vins : le top du Blog iDealwine en 2012

Robert Parker quitte la rédaction en chef du Wine Advocate

Primeurs 2009 : la petite phrase de Robert Parker

Les prédictions de Robert Parker pour 2010

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

  • GOURMELIN

    Excellent article et que dire de Mr Parker excellent prédicateur. J’ai beaucoup apprécié le passage sur l’Espagne, pour y avoir vécu et avoir pu découvrir de vrais trésors en Catalogne : Penedes, Montsant, Priorat, puisque je vivais à côté de Barcelone…
    Et cela m’a permis de me défaire des idées, critiques, que l’on entend régulièrement en France quant aux vins étrangers…
    Au plaisir de vous lire

  • A.A

    Franchement « Kudos » to Parker, qui fait un 6 sur 6, même pour la France en pleine tourmente.

  • Vinifera-Mundi

    Si votre analyse des prédictions de Parker émises en 2005 me semble particulièrement pertinente, vous me permettrez d’ajouter que vous vous trompez lourdement en ce qui concerne l’Espagne. A moins que votre objectif ne soit de convaincre un public franco-français, convaincu de produire le meilleur, convaincu de boire le meilleur. Sans ceci dit avoir de connaissances quant au vin comme le rappellent douloureusement les sondages opérés par différents instituts, eux aussi français. Le vin espagnol gagne incontestablement en importance sur le marché mondial, Parker n’a que peu de cas du marché français, en baisse. Son champ de vision est le marché mondial. Et là force est de reconnaitre que d’excellents vins espagnols se vendent à des tarifs ultra-compétitifs. Sauf peut-être certaines exceptions dans la région du Priorat, que vous occultez curieusement.
    Donc un très beau travail de votre part, mais malgré tout à revoir en partie.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

plaque

Lafite contre Lafitte : la guerre des marques se poursuit en Chine

Après sa défaite en 2010, le Château Lafite Rothschild ne renonce pas à la guerre, et poursuit sa bataille, en Chine cette fois-ci, contre le Château Lafitte, un domaine situé ...

Les Terres Dorées : la finesse et la gourmandise des beaujolais en rouge comme en blanc

Est-il encore besoin de le présenter ? Le domaine des Terres Dorées de Jean-Paul Brun fait partie de l'élite des vins du Beaujolais. Il produit des vins de terroir, dans ...

Disparition d’une grande figure des vins d’Alsace : Colette Faller, du domaine Weinbach

Colette Faller avait repris le domaine Weinbach en 1979, pour en faire l’une des valeurs sûres d’Alsace. Eprouvée par la ...