Revue des enchères d’avril : un marché orienté à la hausse sur les signatures rares

 

Enchères

Dans toutes les régions les amateurs ont plébiscité les flacons rares et les millésimes matures. Revue de détail.

Durant le mois d’avril trois ventes aux enchères se sont tenues sur la plateforme d’iDealwine, un rythme qui s’accélère pour offrir une belle exposition aux volumes croissants de vins proposés à la vente. Tout au long du mois les amateurs à l’affût de rareté ont réservé un accueil enthousiaste aux grandes signatures du vignoble, toutes appellations confondues. Revue de détail.

A Bordeaux, les enchères font la part belle aux vins rares (Petrus, Château Latour) et aux beaux millésimes matures, surtout s’ils sont vendus dans leur caisse d’origine de 12 bouteilles (Lynch Bages 1990, Palmer 1989, Pichon Baron 1990, Montrose 1982). Les millésimes historiques sont eux aussi particulièrement prisés (Mouton Rothschild 1945 en magnum, vendu 15808€, Yquem 1929 : 2067€), de même que les grands formats (melchior de château Léoville Barton : 2821€, +21%).

En Bourgogne, une fois n’est pas coutume, ce sont les blancs qui occupent le haut du podium. Le montrachet du domaine Leflaive continue de faire des étincelles, un 1997 frôle les 5000€ (+54% à 4986€). Autre star parmi les grands blancs de Bourgogne, le corton-charlemagne du domaine Coche-Dury, adjugé 3770€ (+13%) en 2010, 3405€ en 2009 (+46%) et 3283€ en 1997 (+102%). A un moindre niveau, celui du domaine des Comtes Lafon poursuit sa progression (1338€ pour le 2010, +24%).

Mais le succès des grands chardonnays ne doit pas éclipser les grands pinots noirs de la côte de Nuits. Ceux-ci enflamment toujours les enchères, qu’il s’agisse des grands crus la-tâche 2013 (3040€ +39%), la-romanée 2010 (2979€, +26%), ou encore le vosne-romanée Cros Parantoux 2015 d’Emmanuel Rouget, propulsé à 1946€. Le chambertin du domaine Rousseau ne connaît aucun répit aux enchères, qu’il s’agisse du 2002, adjugé 1763€ (+64%), ou du 2000, vendu 1702€ (+103%). Quant au chambolle-musigny Les Amoureuses du domaine Roumier, tout aussi prisé, il atteint 1338€ dans le millésime 2003 (+82%) ; dans le même temps le bonnes-mares 2001 du domaine frôle les 1000€ (946€, +51%).

Dans la vallée du Rhône l’ermitage Cuvée Cathelin du domaine Chave continue de faire des étincelles. Si le record du mois dernier (atteint sur un millésime 2003, à 8512€) n’a pas été dépassé, un flacon de 1990 a été adjugé 6202€ (+155%) le 12 avril. Au nord de la région, en Côte-Rôtie de belles enchères ont également été enregistrées sur les côtes-rôties signées Guigal (La Landonne 2009 : 426€, +13%), La Turque 2009 : 408€, +7%) ou Jamet. Au sud le Château Rayas continue à régner en maître sur Châteauneuf du Pape, les prix demeurent systématiquement orientés à la hausse quel que soit le millésime.

En vallée de la Loire, si les têtes d’affiche sont traditionnellement issues des domaines du Clos Rougeard (saumur-champigny Les Poyeux 2010 : 304€, +44%), Dagueneau (Vouvray Silex 2005 : 219€, +16%), ou encore Edmond Vatan à Sancerre (Clos de la Néore 2008 : 195€, +34%), on note la forte appréciation de cours du chinon Clos de la Dioterie 1990 du domaine Charles Joguet, adjugé 215€ à un amateur japonais (+125%).

Dans les autres régions françaises on note une stabilisation (au plus haut) du cours des vins du Jura, notamment ceux des domaines Overnoy ou Ganevat. Même tendance en Languedoc avec les vins de la Grange des Pères dont les prix s’assagissent.

Les grands noms étrangers à l’honneur dans les ventes

Certes, ils ne représentent qu’une part infime des échanges dans les ventes aux enchères qui se déroulent sur la plateforme d’iDealwine. Mais leur présence suscite un bel engouement de la part des amateurs désireux d’élargir le champ de leurs découvertes. Le succès des grands noms étrangers va ainsi croissant, tout particulièrement pour les grandes signatures du Piémont (Bruno Giacosa, Rinaldi, Gaja…), de Vega Sicilia en Espagne. Et aussi, en Australie, de Penfold’s ou aux Etats-Unis de Dominus Estate.

_

Consulter les derniers rapports des ventes aux enchères

Demander une estimation pour vendre votre cave
En savoir plus sur la revente de vin via iDealwine

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Belle enchère : 36 723€ pour une caisse assortie 2010 du domaine de la Romanée-Conti

Enchères record pour le chambolle-musigny Les Amoureuses 1978 du domaine Roumier

17 146€ pour une bouteille de romanée-conti 2000, nouveau record des enchères iDealwine

Grands crus de Bourgogne : l’envolée des cours se poursuit

Nos 5 conseils pour « investir » dans le vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagne : le chai de Francis Boulard victime d’un incendie

Nous apprenions dimanche une nouvelle consternante : le chai de Francis Boulard a pris feu.  Un court-circuit serait à l’origine ...

Dégustation : les trois âges des vins rouges

Un bon vin doit être bon tout le temps, à tous les stades de son évolution, de son enfance à sa maturité. Mais le plaisir ne sera pas tout à ...

Recette de la semaine – Rôti de veau aux girolles

Lorsque l’on veut ouvrir un joli vin rouge aux tannins fondus par une assez longue garde, il faut l’accompagner d’une cuisine plus subtile que celle qui peut accompagner un vin ...