Recette de Pâques : un crumble d’agneau confit au citron

livrerecetteA l’approche de Pâques, il est plus que jamais temps de penser à l’agneau. Traditionnel, cuit en gigot de sept heures ou, pourquoi pas cette année, en crumble ! Bien sûr, le traditionnel Pauillac risque de se trouver quelque peu malmené par les saveurs acides du citron confit. Si vous prévoyez tout de même d’ouvrir un grand cru du Médoc, ayez la main légère sur cet agrume.

A l’approche de Pâques, il est plus que jamais temps de penser à l’agneau. Traditionnel, cuit en gigot de sept heures ou, pourquoi pas cette année, en crumble ! Bien sûr, le traditionnel Pauillac risque de se trouver quelque peu malmené par les saveurs acides du citron confit. Si vous prévoyez tout de même d’ouvrir un grand cru du Médoc, ayez la main légère sur cet agrume. Vous pourrez également accompagner ce plat des arômes épicés d’une syrah, avec une Côte-Rôtie un Hermitage ou un Saint-Joseph, mais aussi, pour des saveurs plus fondues mais bien présentes, un Châteauneuf du Pape. A tenter également, le mariage avec les saveurs de garrigue d’un Mas de Daumas Gassac, ou la puissance généreuse d’un Coteau du Languedoc.

CRUMBLE D’AGNEAU AUX CITRONS CONFITS
Pour 8 à 10 personnes

Ingrédients :
• 1,8 kg de gigot d’agneau désossé et coupé en morceaux
• 3 à 6 citrons confits (suivant la taille)
• 5 petites courgettes
• une boîte de fonds d’artichauts surgelés (facultatif)
• des fèves surgelées (facultatifs)
• 1 cuillère à café de cumin en poudre
• 1 cuillère à café de 4 épices
• de la cannelle en poudre (facultatif)

Pour la pâte à crumble
• 200 gr de flocon d’avoine
• 1 sachet de parmesan râpé frais
• 120 gr de beurre

Enlevez le gras de la viande pour qu’elle soit bien propre et la recouper en cubes si ceux-ci sont trop gros.
Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte, et mettez y la viande à revenir en remuant. Quand ils sont bien dorés, ajoutez les épices, les citrons confits coupés en morceaux, sel et poivre, mouillez de 3 verres d’eau, couvrez et laissez mijoter au moins 1 h 30. (surveillez la cuisson, si cela manque de jus, rajoutez de l’eau).

15 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les courgettes coupées en dés (pas besoin de les éplucher mais les laver), les fonds d’artichauts que vous aurez décongelés (en morceaux), les fèves si vous en avez. Laisser mijoter encore une quinzaine de minutes.

Dans le bol d’un robot, mettez les flocons d’avoine, le parmesan, et le beurre froid en morceaux, mixer jusqu’à obtenir une grosse semoule.

Dans une joli plat à gratin, verser le contenu de la cocotte, s’il y a trop de liquide ne pas tout mettre, à vous de doser. Recouvrez avec la pâte à crumble, et faire cuire au four pendant une trentaine de minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Ce plat se sert avec une salade verte.

Cette recette se prépare la veille sans problème, mais attention pour la pâte (qui se fait aussi la veille), vous la mettrez sur le plat avant de le cuire, pour éviter qu’elle ne se détrempe.

Cette recette est tirée du livre « On n’est pas des cakes », Petit guide élémentaire et culturel pour tous les hommes d’aujourd’hui.
Patricia de Réals et Valérie Doucet. Editions Mango

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Quel vin pour un dîner de filles ?

Les filles, contrairement aux idées reçues, ce n'est pas très compliqué. Un film de Meg Ryan, quelques jolies bouteilles (si si, l'étiquette du vin c'est important, avec ou sans la ...

Recette de la semaine : rôti de veau à la cocotte

La chair délicate du veau se marie merveilleusement bien à des rouges peu tanniques à la texture elle aussi délicate et peu extraite. Comme un bourgogne de la côte chalonnaise ...

Champagne & apéritifs | Nos meilleurs accords

Les soirées d’été sont de retour, et avec elles leurs apéritifs dinatoires arrosés au champagne. Découvrez nos meilleures recettes pour accompagner ces veillées !