Ravages de la grêle en Côte de Beaune : quelle incidence sur le prix des vins ?

catastrophe naturelle dans les vignesLa grêle a frappé pour la troisième année consécutive le vignoble de la Côte de Beaune le 28 juin dernier. Les appellations Volnay et Pommard ont été particulièrement endommagées. Avec une récolte amputée de 40 à 80% selon les parcelles, les hausses de prix seront inévitables pour assurer la survie de certains domaines. Quid du marché secondaire ? Un point sur le prix, aux enchères, des vins de ces appellations.

Pour la troisième année consécutive, la côte de Beaune, et plus particulièrement les appellations de Pommard et de Volnay ont subi les assauts de la grêle. En quelques minutes plusieurs domaines ont été dévastés. Meursault et Santenay sont également touchés. Quelque 3000 hectares de vignes ont été dévastés par cet épisode ravageur, et pour certains vignerons tels que Michel Buisson (du domaine Buisson-Charles), c’est la 6e fois en 7 ans que les vignes sont ainsi touchées. Les vignerons de Volnay ont interpellé le gouvernement pour demander une aide qui prendrait la forme d’allègements fiscaux et de subventions, notamment en vue d’équiper plus largement le vignoble de canons anti-grêle.

L’épisode intervenu il y a quelques jours est d’autant plus préoccupant que les volumes produits dans ces appellations sont, depuis plusieurs années (2011, 2012 et 2013) largement inférieurs aux moyennes habituellement observées, mettant en danger l’équilibre économique des exploitations. En 2013 notamment, une année de reprise pour les rouges en termes de volumes (+20% par rapport à 2012, année de très faible production), les quantités produites restent inférieures de 7% à la moyenne observée ces cinq dernières années.

En face de ces volumes réduits, la demande, mondiale, ne cesse de croître pour les vins de Bourgogne. A la clé, des hausses de prix qui semblent inévitables, tant à la sortie du domaine que sur le marché secondaire

Dans les ventes aux enchères de vin, la côte de Beaune, qui ne dispose pour l’instant que d’un grand cru en rouge, Corton, les prix restent très inférieurs à ceux observés dans la côte de Nuits. Mais la situation évolue rapidement. Et le classement en grand cru de certaines parcelles de Pommard (Rugiens, Epeneaux, Clos des Epeneaux), s’il intervient au cours des prochains mois, pourrait accélérer la tendance. Les prix des vins issus des appellations de Pommard et de Volnay n’ont cessé de progresser depuis un an. A Pommard, au Clos des Epeneaux, (monopole du domaine Comte Armand), le 2009 a progressé de 17% depuis fin 2013, même si sa cote iDealwine se situe encore largement en dessous de 100€ la bouteille (83€). Le prix du 2005 a également augmenté dans les mêmes proportions depuis la fin de l’année dernière, il s’échange désormais autour de 125€.

A Volnay, la situation est comparable : le 1er cru Clos des Ducs, monopole du domaine d’Angerville, s’inscrit lui aussi à la hausse : 153€ pour le 2009, et près de 200€ pour le 2005. La tendance est nette : avec une succession d’années de faible récolte, les millésimes plus anciens des grands vins produits dans ces appellations vont indéniablement voir leurs cours s’envoler dans les prochains mois. Et ce n’est malheureusement la production de 2014 qui permettra d’inverser la tendance.

 

Cote iDealwine
Volnay 1er cru Clos des Ducs Domaine d’Angerville Cote iDealwine D / fin 2013
2009 153 € 29,66%
2006 100 € 6,38%
2005 198 € 7,61%
   
Volnay 1er cru Champans Domaine d’Angerville Cote iDealwine D / fin 2013
2005 89 € 12,66%
   
Pommard 1er Cru Clos des Epeneaux Comte Armand Cote iDealwine D / fin 2013
2009 83 € 16,90%
2005 127 € 53,01%
2003 73 € 5,80%
1999 92 € 29,58%

 

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin de Volnay

Consultez les ventes de vin de Pommard

Voir les ventes de vins rouges de Bourgogne

Voir les ventes de vins blancs de Bourgogne

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Prix de la vigne : le grand écart entre les grands crus et les AOC génériques

Les questions qui se posent après le rachat du domaine des Lambrays par LVMH

Palmarès : les bourgognes les plus vendus aux enchères on-line sur iDealwine en 2013

 

  • Voir les commentaires (1)

  • PILLOT Serge

    Suis fan et client de votre site depuis longtemps mais je ne suis pas sûr que le titre de cet article soit très bien choisi ! J’estime que de s’inquiéter des vignerons auraient été plus pertinent que d’évoquer d’emblée une quelconque hausse spéculative sur les vins de Bourgogne. Une crainte pour la survie de certains domaines me semblent plus sensible à ce stade qu’une variation de marché !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Foire aux vins : un Festival d’Automne des vins sur iDealwine

La foire aux vins d'iDealwine ne ressemble à aucune autre par l'exigence de sa sélection. Une offre annuelle unique qui dévoile des prix très doux.

Enchères de juillet | Meursault Perrières, match au sommet | Jacky Truchot | Chinon Charles Joguet

Explorons ensemble les raretés qui ont fait la Une des enchères au cours du mois de juillet. Une incursion au cœur des grands vignobles.

Beaujolais

Oenotourisme : sur la route des vins du Beaujolais

C’est une petite incursion dans les terres du Beaujolais que notre partenaire Wine Chic Travel, spécialiste des voyages au cœur des vignobles. Le Beaujolais n’est pas nouveau ! L’implantation de ...