Quels accords mets et vins sur les rouges de printemps ?

Les frimas passés, le soleil pâlissant revenu au zénith, il est temps de dégoupiller du fringant, du joyeux, du fraîchement vinifié.

Car les nourritures s’allégeant et les assiettes reverdissant, passez au rouge vif, aux vins légers pleins de joliesse voire de fantaisie.

Les Beaujolais sont en première ligne, expressifs dans leur jeunesse, ils font de formidables compagnons des grillades, des viandes froides, rôti de veau ou de bœuf. Explorez les dix crus, c’est du tout cuit. On vous laisse vous les remémorer, dans l’ordre alphabétique bien sûr… C’est à vous : Brouilly, Chénas…..

Autre région de bourgueils et autres cuvées fluviales. Le gamay de touraine ou d’Anjou s’accommodera de charcuteries, de grillades de porc, d’un lapin, d’un rôti de veau.

La Givry, Mercurey), vous régalera de ses pinots délicats, parfaits. Les passetoutgrains ou les bourgognes génériques ne sont pas à écarter quand ils sont vinifiés par les bons vignerons. Une fondue d’aubergines, des tomates à la ricotta, et vous voilà parés.

L’Alsace ou le Jura en produisent aussi d’excellents, ouvrez l’oeil. Une petite côtelette d’agneau, et crac, rien n’existe plus.

Bien sûr, les volailles rôties seront les premières servies, de même que les petits volatiles terre à terre (canette, caneton) ou les ailés moins malins (dinde, pintade, pigeon, nous aussi on en connaît).

Si vous aimez les vins plus solaires, descendez encore faire un tour dans les Côtes du Rhône. Un jeune rouge et une bavette, quoi de mieux et de plus simple surtout ? Allez donc explorer également les « petites » appellations, côtes-du-vivarais, ventoux, coteaux-du-tricastin par exemple.

Enfin si vous plafonnez à 48°41’28 », que le printemps signifie encore couper du bois pour vous, rassurez-vous : il n’est pas interdit de se consoler avec quelque rouge plus puissant, genre cahors (et consorts). Même Bordeaux peut vous sauver la mise, en fonction des stocks disponibles, suggestions non contractuelles. On s’est compris.

Et si vraiment vous êtes à court d’idées, jetez un oeil aux suggestions des fans d’iDealwine sur Facebook. Il y en a pour tous les goûts entre champagne, crozes-hermitage, rosés de Provence et d’ailleurs, graves blanc…

« La simplicité est la sophistication suprême » disait Léonard de Vinci. A méditer…

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La recette de la semaine : crêpes suzette

Un must de notre patrimoine gastronomique français ! Nous devons cette recette au célèbre Auguste Escoffier, qui, selon la légende, l'aurait créée à la suite d'un incident de service. Au ...

L’accord de saison

Du Roussillon, de Provence ou de la Vallée du Rhône, l’abricot revient de loin (les Chinois le dégustent depuis 4000 ...

En vidéo, une leçon de dégustation de trois vins de Bourgogne

La Maison Jadot propose ces jours-ci quelques cuvées dont le rapport qualité-prix mérite l’attention. Thomas Cabrol, fondateur du site Prodégustation, en a passé trois au crible de son analyse. Savourez-les ...