Quelles tendances de marché sur les vins de Bordeaux en 2012 ?

Le marché des vins de Bordeaux, en pleine expansion sur la scène internationale, doit depuis quelques mois faire face à une demande croissante pour les grands crus de Bourgogne. Quelles sont les perspectives pour les grands crus de Bordeaux dans les ventes aux enchères au cours des mois à venir ?

Encore à la mode, les grands bordeaux ? Si l’on se contente d’observer l’état de la demande sur la scène asiatique, on pourrait croire que les seigneurs du Médoc (de Pauillac en tout premier lieu) sont progressivement délaissés par les amateurs chinois. Il convient donc d’analyser plus finement les tendances qui se font jour sur le marché des grands crus.

L’indice iDealwine Bordeaux a enregistré, au cours de l’année 2011, une progression de 7%, une performance en ligne avec celle de l’indice composite Indice iDealwine 100 (6.93%), mais légèrement en retrait par rapport à celle des bourgognes (l’indice Bourgogne affiche une hausse de +8.52%).

Si on analyse les grands millésimes récents, on constate que la variation de cours des années les plus réussies n’atteint pas ces performances moyennes. En effet, les vins du millésime 1982 ont « seulement » progressé de 3.71% en 2011 et ceux du millésime 2005 de 2.48%. Sur la même période, les millésimes 1990 et 2000 enregistrent même une performance négative (respectivement -0.9% et -2.41%). Ce sont donc des millésimes moins exceptionnels qui ont contribué à la hausse générale de 7% des cours des vins de Bordeaux. Les prix des 1986, par exemple, ont progressé de 14.39%. 1995, réussi surtout sur la rive droite, a vu ses prix s’apprécier de 8.73%. Les années « classiques » plus récentes (2004, 2006 par exemple) ont elles aussi contribué à faire monter les cours. On constate donc, sur l’année 2011, un phénomène de rattrapage : tandis que les grandes années ont marqué une pause, les années intermédiaires s’alignent progressivement sur les prix des meilleures années. Une tendance qui devrait conforter le succès, à moyen terme, des crus classés de Bordeaux à l’international. Et voir s’accélérer le mouvement d’harmonisation des cours, particulièrement marqué sur les années récentes. Bordeaux conserve donc de belles perspectives pour l’année 2012, à analyser vin par vin sur les principales valeurs de Bordeaux, dans le document publié ces jours-ci : Baromètre iDealwine des ventes aux enchères de vin 2012 (Bilan 2011 du marché – Perspectives pour 2012).

A suivre, les 2009, puis les 2010…

Deux millésimes récents devraient faire parler d’eux au cours des prochains mois. Goûtés après leur mise en bouteilles, les bordeaux 2009 viennent de voir les notes de Robert Parker revues, pour la une bonne part, à la hausse : 18 châteaux se sont vus attribuer la note maximum de 100/100 par le critique américain. Au sommet du palmarès, on retrouve ainsi, à Pessac Léognan, Haut Brion, La Mission Haut Brion, Smith Haut-Lafitte en rouge, Pape Clément en blanc ; à Pauillac, Latour, Pontet Canet ; à Saint-Julien, Léoville Poyferré, Ducru Beaucaillou ; à Saint-Estèphe, Cos d’Estournel, Montrose ; à Pomerol, Petrus, Le Pin, L’Evangile, Clinet ; à Saint-Emilion, Beauséjour (Duffau Lagarosse), Pavie, Clos Fourtet, Bellevue-Mondotte. Même si son impact est dilué par le nombre de châteaux concernés, l’attribution d’une telle note aura inévitablement une répercussion haussière sur le prix des vins. Et, par ricochet, sur l’ensemble des beaux millésimes produits par ces domaines.

Une telle annonce devrait alimenter la spéculation sur les Bordeaux 2010. Ce millésime jugé spectaculaire par les dégustateurs, avait été vendu hors de prix lors de la campagne primeur. Les excellentes notes Parker attribuées aux 2009 se reproduiront-elles pour les 2010 ? On ne pourrait imaginer meilleur moyen de relancer la vente – très partielle pour certains domaines-, des primeurs 2010 encore en stock.

A commander :

Baromètre iDealwine des ventes aux enchères de vin 2012

Bilan 2011 du marché – Perspectives pour 2012

100 pages – 65€ TTC.

A lire également :

Indices iDealwine en 2011 : le vin surperforme largement la Bourse

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Provence Corse palmares iDealwine encheres

Palmarès Provence-Corse | Retour sur les enchères du 1er semestre 2019

La Méditerranée regorge de trésors qui ont marqué les enchères de ce premier semestre. Focus sur le palmarès des vins de Provence et de Corse.

Lafite Rothschild, Musigny, Cornas et les vins du Jura à l’honneur lors des enchères du 11 janvier

Sur la plateforme d’iDealwine, à peine la trêve de Noël achevée, les enchères ont repris de plus belles. Lors de la vente du 11 janvier près de 2000 lots ont ...

64 000 euros pour une impériale de Petrus !

Ça chauffe en Asie ! Après quelques mois de calme, Hong Kong a de nouveau été le théâtre d’une vente spectaculaire organisée par Sotheby’s, au cours de laquelle les prix ...