Quatre sommeliers accèdent au titre de Meilleur Ouvrier de France

Antoine Petrus, Manuel Peyrondet, Carol Duval Leroy, Philippe Faure-Brac, Benjamin Roffet et Bruno Méril

Retenez bien leur nom : les sommeliers Antoine Petrus (Lasserre, Paris), Manuel Peyrondet (Le Royal Monceau, Paris), Benjamin Roffet (Trianon Palace, Versailles) et Bruno Meril (Le Chiggéri, Luxembourg) portent désormais le titre envié de MOF, Meilleur Ouvrier de France.

Paris était indéniablement à l’honneur en ce lundi 16 mai 2011 : Le jury, après une heure de concertation, a décerné le titre de Meilleur Ouvrier de France à quatre lauréats, dont trois sont originaires de la région parisienne ! Organisé sous l’égide du Ministère de l’Education Nationale et avec le soutien du champagne Duval Leroy et d’Eurocave, ce concours marquait la 4ème édition d’un évènement qui existe depuis l’an 2000. Cette année, il était présidé par le sommelier Philippe Faure-Brac.

En novembre dernier, 55 candidats s’étaient présentés à la première étape de ce concours ; 12 d’entre eux avaient été sélectionnés pour participer à la finale. Les épreuves portaient sur les accords met et vins, l’analyse et la correction d’une carte des vins, un écrit de culture générale, et une dégustation à l’aveugle de trois vins. Une épreuve de service a aussi été effectuée, sous l’œil sévère d’Olivier Poussier, chef sommelier du groupe Lenôtre. Chaque candidat entreprenait le service autour de tables de 2 à 4 couverts en présence de convives de marque : Michel Trama, Emile Jung et René Bergès, célèbres chefs étoilés et chevaliers de l’ordre national du mérite. Chez iDealwine on connait bien le talent de certains d’entre eux, et on ne saurait trop vous recommander la visite des tables parisiennes honorées dans le cadre de ce concours !

Le Président Philippe Faure Brac a finalement annoncé le nom des heureux gagnants en présence du Président du jury général Jean-Marie Panazol. Bravo à eux ! Et aussi aux valeureux finalistes : Adrien Falcon (Le Lancaster à Paris), Franck Ramage (Lycée hôtelier privé Albert de Mun de Paris, qui officie avec tant de talent lors des master-classes du Grand Tasting, à Paris), Yannick Rizi (Cave XV sur Vin à Grenoble), Christophe Santos (La Maison Pic à Valence), Frédéric Schaaf (Cave Frédéric Schaaf, à Ecully), Philippe Troussard (Les Caudalies, à Arbois), Denis Verneau (La Mère Brazier à Lyon) et Antoine Woerle (Lycée hôtelier Alexandre Dumas à Illkirch).

En savoir plus sur l’art de la dégustation

A lire également :

Benjamin Roffet, du Trianon Palace, est élu meilleur sommelier de France 2011

Manuel Peyrondet, de Taillevent, élu meilleur sommelier de France 2008

Une bonne table à découvrir à Arbois (à propos du finaliste Philippe Troussard)

Pour en savoir plus :

Sommelier ou œnologue, quelle différence ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Enchères de janvier | La tendance nature

Mi-janvier une collection particulière inédite et pointue mettant à l’honneur les vins nature était proposée aux enchères. Un point sur les résultats de cette vente.

Les chiffres à connaître sur le marché des vins rosés

Production, consommation et flux animant ce marché depuis 2002 : tout ce que vous devez savoir sur le marché du rosé.

Nos dégustations : les Grands Crus de Bordeaux 2017

Que vaut le millésime 2017 dans les grands crus bordelais ? Le gel qui a touché à divers niveaux les propriétés a rendu le millésime hétérogène, mais nous y avons ...