Prix à la hausse de 20% pour le millésime 2009 des Hospices de Beaune

vente-des-hospices-christies

Inoubliable week-end à Beaune ! Crise ou pas, la vente des Hospices de Beaune offre chaque année un prétexte rêvé pour l’organisation d’une grande fête. Les rues du centre-ville, interdites à la circulation des voitures, s’animent tout particulièrement dans une atmosphère festive et bon enfant. Toute la ville communie à la dive boisson et célèbre les vins récemment vendangés, qui sont traditionnellement livrés aux enchères le dimanche.

44 cuvées, 799 lots issus des 60 hectares que compte le domaine des Hospices ont été adjugés sous le marteau de la maison Christie’s, et sous le patronage des parrains de cette édition : Patrick Bruel et Andrea Casiraghi, assistés de sœur Marie-Emmanuelle de la Congrégation des sœurs hospitalières de Saint Marthe au Rwanda. Une fois les agapes de la veille au Clos Vougeot (et aussi le match de football) terminés, les deux présidents récemment intronisés Chevalier du Tastevin ont parfaitement tenu leur rôle pour défendre leurs causes respectives : les Restos du Cœur et la Fondation motrice. Sous les applaudissements – précédés par les chants – d’une salle chauffée à bloc, les pièces des Présidents ont atteint la somme de 90.000 euros.

Les 654 pièces de vins rouges et 145 pièces de blancs mises aux enchères pour la 149e édition de cette vente totalisent 5.347.967 euros (frais inclus), contre 3,024M€ en 2008, pour une vente qui comptait un volume réduit de 544 pièces. Tirée par l’achat des particuliers et les enchères parfois reçues via Internet, la hausse de prix est conséquente pour les vins rouges : +31%. Le Clos de la Roche Cuvée Cyrot-Chaudron s’est ainsi vendu en moyenne 36.000€, contre 30.000€ en 2008.

Les cuvées de vins blancs ont, pour certaines enregistré de beaux résultats, même si, au final, le résultat s’affiche en léger retrait à –2,82% : le Bâtard-Montrachet Cuvée Dames de Flandres atteint un prix moyen de la pièce à €57.750 (contre 42.000€ en 2008) ; les Corton-Charlemagne Cuvée François de Salins ont été adjugés en moyenne €27.125 contre 17.625€ l’année dernière.

La hausse enregistrée sur les cuvées de rouges s’explique-t-elle uniquement par la qualité du millésime 2009, annoncé (une fois de plus) comme une année mythique ? La hausse va-t-elle se répercuter dans les tarifs des producteurs, alors que, dans le même temps, les volumes de vente enregistrent une chute sévère sur les marchés anglo-saxons ? Réponse dans quelques mois…

Vous avez pu suivre en direct les principales adjudications de cette vente grâce à Twitter.

Retrouvez les temps fort du week-end de la vente des Hospices de Beaune en diaporama :

A lire également dans le blog :

Les agapes du lundi à la Paulée de Meursault
L’équipe d’iDealwine en route pour les Hospices de Beaune !
Patrick Bruel parrain de la 149e vente des Hospices de Beaune

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Tous les vieux vins valent-ils cher ?

Lorsque l’on retrouve au fond de sa cave une vieille bouteille, la question se pose : ce flacon couvert de ...

Belles enchères : Bordeaux 2000, Coche-Dury, vins du Rhône Nord et grands champagnes plébiscités

Le monde entier s’est penché sur les enchères qui se sont achevées sur iDealwine le 16 septembre : au compteur, plus de 400 acheteurs enchérissaient depuis 30 pays différents sur ...

Revue d’enchères | Coche-Dury, Mouton Rothschild, Cornas, Dagueneau, Selosse dans le TOP 5

Les chardonnays de Coche-Dury ont dominé les enchères de novembre, mais ils ne sont pas les seuls. Découvrez notre TOP5 des stars des vente.