Primeurs 2021 | Notre choix de vins gourmands à moins de 20€

Vous le savez sans doute, la campagne Primeurs 2021 touche bientôt à sa fin avec les dernières sorties. Cette semaine, pour vous guider dans vos choix, braquons les projecteurs sur les primeurs 2021 qui nous ont fait de l’œil lors des dégustations, et qui demeurent abordables. Les prix débutent à 7,50€ et ne dépassent qu’à de rares exceptions les 20€.

Pour remplir votre panier d’achats en Primeur (sur Primeurs.idealwine.com bien sûr !), vous pouvez bien sûr opter pour la sécurité et le prestige qu’offrent les grands crus classés et les vins les plus recherchés de Bordeaux. Un choix sérieux, qui vous garantit une cave de haut niveau, apte à fournir de beaux flacons pour les grandes occasions. Mais vous pouvez, dans une optique plus courante, rechercher des vins à prix sages. Car même pour les vins peu chers, les acquérir en primeur vous fait réaliser des économies, et surtout, vous ouvre la promesse de jolis moments de dégustation sans vous préoccuper de rien : une fois les vins mis en bouteilles, ils vous sont livrés chez vous !

Les vins blancs secs

Ce francs-côtes-de-bordeaux composé d’une majorité de sémillon complété par du sauvignon gris et de sauvignon blanc séduira les amateurs de vins blancs bien équilibrés entre la fraîcheur, la richesse et le fruité. Il sera aussi bien à l’aise avec des produits de la mer (pas trop iodé) que sur des viandes blanches, des amuse-bouche divers.

Cette signature bien connue de la région des Graves, propriété de la famille Dubourdieu, livre ici un blanc à majorité sauvignon blanc, complété par un quart de sémillon. Le bouquet se montre généreux, entre des arômes de fruits blancs, d’agrumes et de fleurs blanches et la bouche se livre tout en délicatesse et sans exubérance, avec de la gourmandise et de la vivacité, de la minéralité et une belle allonge. Il s’agit là aussi d’un vin assez facile à servir à table, car il sera un bon allié d’un large éventail de saveurs, tant qu’elles ne sont pas trop fortes et qu’elles privilégient la fraîcheur.

Les vins rouges

Vous le savez, quand Pierre Lurton a fini de s’occuper de diriger les châteaux Cheval Blanc et d’Yquem, il se réfugie dans sa propriété du Château Marjosse. Doté d’une majorité de merlot, cette cuvée provient de la rive droite, non loin de l’appellation Saint-Emilion. Ses arômes de fruits rouges et noirs se mêlent à des notes florales. La bouche demeure dans le registre de la fraîcheur, de la subtilité et de la gourmandise. Un vrai vin de copain et de plaisir, qui pourra se boire assez rapidement. Et à ce prix-là, pourquoi se priver ?!

L’un des intérêts de ce vin est qu’il est composé quasiment en intégralité de merlot, ce qui est quand même assez rare. Cela confère au vin de jolis arômes fruités, mêlés à des notes de café. Les tanins sont particulièrement soyeux et la bouche révèle une belle fraîcheur, de la délicatesse. Petit frère du château Haut-Carles, il représente une excellente première approche de cette belle signature et pourra se déguster plus tôt, lors d’occasions plus simples (pour accompagner des charcuteries…).

Ce vin de l’appellation Canon-Fronsac est composé d’une majorité de merlot complétée par du cabernet franc, élevé en  en fûts de chêne et en cuves. Il se distingue par ses arômes gourmands de petits fruits rouges et ses notes mentholées, tandis que la bouche se montre droite, fraîche, juteuse et bien minérale. Indéniablement l’une des valeurs sûres de la rive droite, à suivre de près.

Provenant de l’appellation montante Fronsac, dont la qualité du terroir n’est plus à prouver, cette cuvée est elle aussi composée d’une majorité de merlot qui lui apporte un profil très gourmand. Le nez apporte de beaux arômes de mûre, de cassis et la bouche se démarque par sa jolie matière juteuse, sa fraîcheur, sa gourmandise et son élégance.

Cap sur la rive gauche désormais avec ce vin du Médoc d’un style classique, droit, légèrement boisé, à la bouche droite et aux tanins soyeux et souples, qui ne manque pas non plus de fruit. Un vin que l’on pourra déguster d’ici 2025, ou bien faire vieillir quelques années en cave.

Ce nom qui est souvent associés à celui des grands crus provient de l’appellation Moulis-en-Médoc. Propriété de la famille Cuvelier (Clos Fourtet), cette dernière l’a amenée à un joli niveau ces dernières années. Indéniablement une signature montante que nous apprécions pour sa matière souple et soyeuse, sa fraîcheur et son élégance. Il s’agit d’un vin à boire dans les 10 ans.

Voir toute notre sélection des meilleurs 2021 à prix doux

Voir tous nos primeurs 2021

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Conseils : comment reconnaître un vin bouchonné ?

Une vague odeur de moisi, de cave humide, voire pire… On a tous eu un doute un jour sur une bouteille, sans pour autant associer à coup sûr la gêne ...

Domaine-La-Janasse

Domaine de la Janasse : à Châteauneuf-du-Pape, une histoire de famille

Aujourd’hui, iDealwine vous emmène à la découverte d’un grand nom de Châteauneuf-du-Pape : le domaine de la Janasse. Grande propriété de la famille Sabon, il est devenu l’un des domaines ...

domaine de l'a stéphane derenoncourt côtes du castillon

Domaine de l’A : le talent de Stéphane Derenoncourt incarné

Stéphane Derenoncourt, l’un des plus célèbres consultants français qui fait le tour de globe tout au long de l’année, a posé ses valises en Côtes-de-Castillon pour produire son propre vin. ...