Primeurs 2017 (2) : les coups de cœur de l’équipe iDealwine à Margaux

Primeurs 2017 MargauxNous nous sommes longuement arrêtés au sein de l’appellation Margaux pour déguster les vins du millésime 2017. Parce que la météo n’y a pas été clémente, les résultats sont sans doute un peu plus hétérogènes que ce que nous avons pu constater au sein d’autres appellations du Médoc. Et pourtant, nos coups de cœur ont été nombreux ! Récit de nos dégustations.

Les vins de l’appellation Margaux ne sont pas toujours les plus faciles à appréhender en primeur. Ils se présentent parfois sous un profil austère, caractérisé par des tanins peu accueillants. Du genre à ne pas faire d’effort excessif pour vous prendre par la main, pour vous charmer. Pourtant, depuis plusieurs années – et les superbes 2015 et 2016 l’ont confirmé  – cette perception a nettement évolué. 2017 en offre une nouvelle démonstration. Même si, à Margaux tout particulièrement, l’hétérogénéité est de mise, nous y avons goûté de très jolis vins, craquants de gourmandise.

Château Margaux

Au cœur d’une journée grise, jalonnée d’averses presque tropicales par leur violence, la salle de dégustation de Château Margaux, située au cœur des installations conçues par le génial Norman Forster, est un havre de paix : de grandes baies vitrées font littéralement jaillir la nature dans la pièce, on déguste baigné dans un océan lumineux et vert tendre, apaisé par les arbres qui entourent les bâtiments. L’ensemble est sobre, dépouillé, tapissé de bois blond. C’est donc l’esprit clair et pur, pleinement disponible que l’on aborde la découverte du trio produit à Château Margaux.

 Dégustation Primeurs 2017 Margaux

Pavillon Blanc de Château Margaux

100% sauvignon

La rencontre avec le tout jeune Pavillon blanc est toujours un moment attendu, tant ce vin étincelant, ciselé et tranchant étonne, séduit et charme par sa délicieuse vivacité. Il vient délicatement réveiller nos papilles un peu amorties par le marathon des dégustations. Le 2017 n’a pas dérogé à cette règle savoureuse, offrant au nez une belle palette d’arômes alliant les notes florales et les agrumes, avec une pointe de fruits exotiques. En bouche l’attaque est vive, tranchante, une texture dense et opulente vient tapisser le palais. Doté d’une remarquable longueur et d’une belle persistance, ce délice est issu des 12 hectares de vignes âgées de 40 à 50, dédiées à la production de vins blancs, et dont cette année le rendement n’a pas dépassé 22hl/ha car le vignoble, réputé pour son caractère gélif, a suscité de fortes craintes lors du gel d’avril 2017. Les vignes ont été préservées du pire grâce au système antigel d’aspersion mis en place à Château Margaux. Puis, la bonne maturité du sauvignon a permis de le récolter assez tôt, fin août début septembre, juste avant les pluies venues entacher le début du mois.

A noter : afin de préserver au mieux la fraîcheur du vin, Château Margaux a étendu aux cuvées de Pavillon (rouge et blanc) le choix de la bouteille opaque opéré pour grand vin depuis le millésime 2015.

Pavillon Rouge de Château Margaux

76% CS | 17% M | 4% CF |3% PV

Pavillon Rouge est issu d’une sélection déjà drastique (22% de la récolte).
Beaucoup d’éclat dans la robe. Au nez, un fruit exceptionnel de gourmandise caractérisé par des notes de groseille et en bouche une finesse de trame incroyable, un jus délicieux, sans aucune astringence. Un ensemble doté d’une remarquable vivacité et d’une acidité qui augure un bel avenir pour ce vin d’une appréciable persistance.

Château Margaux

89% CS | 8% M | 2% CF |1% PV

Certes, Château Margaux a dû affronter les rigueurs du millésime : le gel en avril, qui a touché 10% du vignoble, et les pluies de début septembre, qui ont conduit les équipes à faire le choix d’attendre pour vendanger. Ce choix judicieux a donné lieu à une récolte de cabernet-sauvignon magnifiques entre le 25 septembre et le 3 octobre.

Trois mots pourraient caractériser ce 2017 : pureté, précision, et charme.

Le nez est classique, gorgé d’un bouquet d’arômes de fruits rouges, délicatement épicé. La structure est déjà bien en place, les tannins présents mais discrets. L’attaque est élégante, pas trop puissante, elle s’inscrit dans un registre mezzo… Puis le vin se déploie lentement, majestueusement en bouche, sa texture veloutée tapisse le palais, sans emphase, exprimant déjà une forme de plénitude. La finale est élégante, précise, amplifiée par une belle fraîcheur.

Nos coups de cœur parmi les autres vins de l’appellation Margaux

C’est au Château Siran que se déroulaient les dégustations 2017 des vins de l’appellation Margaux, membres de l’Union des Grands crus. Edouard et Sevrine Miailhe avaient choisi d’organiser cette présentation dans le chai des collections, le réaménageant pour l’occasion. Dans ce lieu magnifique et incarné par la présence des objets liés au vin, la dégustation s’est révélée d’autant plus joyeuse et conviviale que l’ensemble de la famille Miailhe s’était mobilisée pour assurer la réussite de l’évènement, jusque dans ses moindres détails.

 

Dégustation Primeurs 2017 Chateau Siran

Château Siran

46% CS | 45% M | 9% PV

Cette année, Edouard Miailhe ne boude pas son plaisir. Et il a raison. Complètement épargné par le gel d’avril, Siran peut en effet s’enorgueillir d’une belle réussite en 2017. D’ailleurs, le propriétaire n’hésite pas à affirmer que ce millésime est la plus belle année en « 7 » produite depuis … 1947, mythique. De fait, le vin est magnifique, à l’œil il offre déjà un rubis plein d’éclat. C’est ensuite un jus parfaitement mûr et gourmand qui se déploie en bouche, doté d’une texture veloutée et savoureuse. On a presque envie de boire déjà ce vin généreux et flamboyant, véritable invitation au partage.

Notons la part accrue de cabernet sauvignon dans l’assemblage, qui confère une belle structure à l’ensemble. Nous avons déjà eu l’occasion de vous raconter combien ce vin s’est affirmé au cours des dernières années, avec une précision et un charme que le 2017 vient encore démontrer.

 

Château Brane Cantenac

74% CS | 21% M | 4% CF | 1% PV

Les vignes produisant habituellement le 1er vin n’ont pas été touchées par le gel. Profil classique, bien équilibré, attaque souple, encore marqué par les tanins, finale toastée, légèrement asséchant en fin de bouche, les tanins demandent à se fondre.

 

Château Dauzac

61% CS | 31% M

Les vignes de Château Dauzac ont été épargnées par le gel d’avril 2017.
Le vin présente une attaque soyeuse, un beau fruit en bouche et une texture veloutée. Elevé à 65% en barriques neuves, il présente pour l’instant des tanins souples, fondus. L’ensemble est bien équilibré. Très réussi.

 

Château Giscours

Le 2017 livre un jus gourmand, profond et puissant, marqué par une légère amertume en finale, signes de tanins qui nécessitent encore de se fondre, promesse d’une belle garde.

 

Château Lascombes

57% CS | 40% M | 3% PV

La proportion de merlot dans l’assemblage, habituellement supérieure, a été entamée par le gel d’avril. Les parcelles proches de la Gironde ont heureusement été protégées. Après un tri soigneux, certains des raisins issus de la seconde génération (post-gel) ont tout de même pu être intégrés dans le grand vin. La masse tannique est importante, le boisé encore présent.

 

Château Malescot Saint-Exupéry

58% CS | 42% M

Habituellement la proportion de cabernet sauvignon et de merlot est presque inversée, mais même si le gel n’a pas frappé trop cruellement le vignoble, cette année la propriété a réservé une part renforcée au cabernet sauvignon, plus réussi. Il en résulte un nez floral et frais, élégant. En bouche la matière est superbe, structurée, dévoilant des tanins élégants et dotée d’une belle longueur. Un coup de cœur.

 

Château Marquis de Terme

60% CS | 35% M | 5% PV

Le gel n’a pas eu une influence fondamentale sur la production de 2017 au Château Marquis de Terme car il a endommagé seulement 20% du vignoble, sans atteindre les parcelles les plus qualitatives. Le vin arbore une robe d’un beau rubis éclatant, en bouche il livre un fruit superbe, relevée d’une légère note boisée en finale. La texture est élégante, les tanins serrés, l’ensemble fait preuve de maîtrise et d’équilibre. Un coup de cœur.

 

Château Monbrison

75% CS | 2% M | 5% PV

Le vin présente un nez très rond, plein de charme, un fruit bien mûr en bouche, qui s’achève par une finale assez tannique. L’ensemble est doté d’une belle acidité et d’une bonne persistance.

 

Château Prieuré Lichine

62% CS | 33% M | 5% PV

La proportion de cabernet sauvignon dans l’assemblage 2017 est supérieure à celle des autres années, conséquence d’une année qui a entraîné 30% de perte de rendement pour le premier vin…

Le 2017 arbore une belle robe de couleur rubis, en bouche l’attaque est souple, gorgée de fruit. La texture est serrée, les tanins fins, bien maîtrisés ; un ensemble très élégant.

 

Château du Tertre

Ce vin élégant livre un nez mentholé et d’herbes sauvages, bien parfumé. De belles notes de fruits noirs bien mûrs dominent la bouche. La matière fluide et sapide.

 

Retrouvez la suite de notre Compte-Rendu des Primeurs 2017

_

 

Consultez les ventes de vins de Bordeaux

Voir toutes les ventes de vin sur iDealwine

En savoir plus sur les Primeurs de Bordeaux

Primeurs 2017 : retrouvez l’interview d’Angélique de Lencquesaing sur BFM Business

A lire également dans le Blog iDealwine :

Primeurs 2017 (1) : nos coups de cœur à Pessac-Léognan

Bordeaux : les primeurs, comment ça marche ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Quelques Fleurons de Pomerol

Plus petite des grandes régions viticoles du Bordelais – 785 ha, moins que St Julien, l’appellation Pomerol produit des vins ...

La RVF honore ses « hommes de l’année »

Comme chaque année, la RVF (La Revue du vin de France) a décerné le jeudi 8 janvier ses différents prix aux personnalités du monde du vin qui ont selon elle ...

Accords mets et vins salade homard

Recette de la semaine : salade de Homard bleu, vinaigrette passion coriandre

Une salade délicate de homard avec une vinaigrette acidulée pleine de peps et un condiment citron, radis blanc et pomme ...