Parution | Le Rouge et le Blanc n°142 : vins secs de Sauternes, Chandon de Briailles et histoire des AOC

Le nouveau magazine Le Rouge et le Blanc est arrivé ! Ouvrez votre boîte aux lettres ou filez chez votre marchant de journaux favori (celui qui reçoit ce graal à la couverture tricolore si reconnaissable), installez-vous après du feu, servez-vous un verre de vin et… lisez ! Le numéro vous emmène à Bordeaux pour comprendre les défis de l’appellation Sauternes, en Bourgogne à la rencontre de François de Nicolaÿ du domaine Chandon de Briailles, dans le bureau d’Olivier Jacquet pour mieux comprendre l’histoire et le fonctionnement des AOC…

Le sauvetage du soldat Sauternes

Vous souvenez-vous de notre article de blog « Il faut sauver le soldat Sauternes » ? C’est dès la page de garde de cette nouvelle édition du Rouge & du Blanc que le nom du courageux sauveteur apparait : j’ai nommé non pas le capitaine Miller (renvoyez vos classiques de Steven Spielberg) mais bien les vins secs de Sauternes. « Le sucre n’est plus à la mode et les accords à table ne sont pas toujours évidents. Pour s’en sortir, […] la solution la plus évidente semble être le développement de la production de blancs secs. » Un article passionnant qui met en lumière les raisons de la crise et les solutions apportées par les domaines implantés sur cette appellation du « plus grand liquoreux du monde ». En cette période où chacun prépare ses menus de fin d’année, nous ne pouvons que vous conseiller de penser à ces vins si délicieux, en plus de les convier au classique « foie-gras sauternes »… Soyez audacieux et mariez ce vin à des plats riches et savoureux, tout au long de l’hiver !

Chandon de Briailles : coïncidence ? Je ne crois pas

La personnalité star de cette édition est François de Nicolaÿ, à la tête du domaine Chandon de Briailles. Coïncidence avec notre domaine de la semaine prochaine ? Je ne crois pas, les complotistes vous l’affirmeront peut-être, mais nous pouvons vous l’assurer : iDealwine et Le Rouge & le Blanc ne coordonnent pas leurs mises en avant ! Ni une, ni deux, passez acheter votre magazine tricolore préféré pour en savoir plus sur ce domaine historique de Bourgogne qui est encore aux mains des héritiers de la famille qui l’a fondé. Perfection, minutie et exigence sont de la partie et participent, jour après jour, à la réussite exemplaire de cette exploitation.

Que savez-vous de l’histoire des AOC ?

Rendez-vous à la page 42 du magazine où Olivier Jacquet, ingénieur de recherche à l’université de Bourgogne et chargé de mission pour la chaire Unesco « Culture et Traditions du Vin » revient pour nous sur la naissance des AOC dans les années 1930, les moyens de contrôle de la qualité de ces vins d’origine, le rôle de l’INAO dans le changement des méthodes de travail, mais aussi sur les débats actuels au sujet de la standardisation des vins… Un dossier très intéressant, et jamais aussi d’actualité à l’heure où beaucoup déclassent leurs vins en Vins de France.

Et… nos domaines partenaires à l’honneur

Nous sommes plus que ravis de voir apparaitre encore une fois des noms que nous (et vous aussi, par conséquent) connaissons bien : le château de Plaisance en Anjou, la Grange Tiphaine (16 hectares répartis en Montlouis-sur-Loire, en Touraine et en Touraine-Amboise), le domaine Bonnigal-Bodet à Limeray, Elodie Balme dans la Vallée du Rhône…

 

Tous nos vins en vente

Vendez vos vins avec iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Où se cachent les plus vieux vins du monde ?

Ce n’est plus un secret, le vin existe dans nos civilisations depuis plusieurs milliers d’années. Si l’on retrouve aisément des restes de cette culture ancestrale à chaque fouille archéologique, et, ...

Bonne adresse : l’Hostellerie de Plaisance, à Saint-Emilion

Si l'on est un adepte du troglodyte, question hébergement, à Saint-Emilion, l'Hostellerie de Plaisance s'impose. Un hôtel de grand luxe acheté et rénové il y a dix ans par Gérard ...

Bernard Magrez vend ses propriétés bordelaises non-classés

Bernard Magrez, recentre son portefeuille sur les valeurs sûres et se sépare de ses propriétés bordelaises non-classées.