Parution : le Guide de l’Alter-Vin, le marketing de l’anti-marketing

Guide de l'Alter-VinA côté des guides “institutionnels” comme ceux de la RVF ou de Bettane & Desseauve, il existe de nombreux autres ouvrages aux choix plus pointus ou plus militants. Comme celui-ci qui milite pour des vins “différents” qui ne sont pas balisés par un marketing habile.

Le duo Laurent Baraou et Monsieur Septime avait déjà sorti il y a deux ans La Face cachée du vin qui dénonçait certaines pratiques peu avouables dans les vignobles et dans les chais. Il est donc assez logique que ces mêmes auteurs aient décidé de publier un guide des viticulteurs qui n’ont donc rien à cacher ! L’exercice n’est pas forcément simple car il n’est pas évident de faire comprendre les critères de sélection des domaines produisant de “l’alter-vin”. Des producteurs de vins bio ou de vin en biodynamie, c’est clair, il y a des certifications qui font le tri pour vous. Mais des vignerons qui pratiquent, pour reprendre les termes des auteurs « une viticulture moins convenue, moins polluante, plus attentive, plus inventive », ça ouvre des portes sans fin. Cela oblige donc à faire confiance aux auteurs ou, par un “effet domino”, se dire que, puisqu’ils ont mis dans ce guide tel et tel domaine que j’adore, cela veut sans doute dire que les autres domaines présents sont également au top ! Au final on retrouve donc une sélection assez hétérogène, comme sans doute les goûts des auteurs, avec une pincée de vignerons très conventionnels, une bonne louche de domaines bio ou biodynamiques, un zeste de vins très natures (vraiment très…). Avec au final, même si le positionnement des choix ne paraît pas toujours très clair, une liste de domaines hautement recommandables mais aux pratiques (et donc au style de vins) parfois radicalement différentes, même si la ligne “bio” est dominante. Les liens de parenté entre des domaines comme Château Pradeaux à Bandol, tout ce qu’il y a de plus conventionnel, avec les vins nature, parfois un peu olé-olé, du domaine des Griottes dans la Loire, ne sont pas évidents… Mais après tout, pourquoi pas ?

Reste que, comme dans tous les guides il y a, à la marge, des domaines qui ne semblent pas tout à fait en phase avec les autres et surtout beaucoup de vignerons dont on se demande bien pourquoi ils ne sont pas présents comme, pour ne prendre que la Loire pour exemple, Catherine et Pierre Breton, le domaine de La Chevalerie, Richard Leroy, Marc Angéli, Stéphane Bernaudeau…

Le Guide de l’Alter-Vin par Laurent Baraou et Monsieur Septime – François Bourin Editeur – 25 €

A lire également :

Les guides nouveaux sont arrivés !

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez la cote d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Benoît L.

    Dans le même genre, mais datant déjà de quelques années, le livre « Vignerons Rebelles » de Jean-Claude Ray présentait, selon l’auteur, « Les hommes et leur terroir, 62 viticulteurs d’exception ».
    J’aime beaucoup cet ouvrage et sa démarche empirique !

Les commentaires sont fermés.

Vous aimerez aussi

Tapis rouge Vinexpo

Vinexpo 2017 : le monde du vin avait rendez-vous à Bordeaux

Vinexpo a refermé ses portes sur un beau succès. L’équipe d’iDealwine, représentée par Cyrille Jomand, Angélique de Lencquesaing et Raphaël ...

Liquoreux : après la pluie le beau temps ?

L’année 2014 marquerait-elle un tournant pour les liquoreux du Bordelais ? Les bons résultats de l’année écoulée laissent entrevoir des jours meilleurs pour ces vins qui espéraient depuis plusieurs années ...

Le déclin du vignoble au Moyen-Age et l’influence hollandaise

Après les batailles de vins qui ont marqué le Moyen-Âge, voyons maintenant les facteurs qui ont contribué au déclin du vignoble.

Partage(s)