Palmarès Languedoc-Roussillon | Le TOP 20 semestriel aux enchères

Grange des Pères

Zoom sur le TOP 20 des vins de Languedoc-Roussillon les plus chers.

Au cours de ce premier semestre de 2019, les amateurs ont largement profité d’une région qui propose de véritables pépites à des prix encore très intéressants : bien sûr, il s’agit du Languedoc-Roussillon. Cette vaste région qui auparavant était surtout connue pour la quantité de vins qu’elle produisait, peut désormais se vanter d’une production de belle facture, qui séduit les amateurs avertis déjà depuis plusieurs années.

Les prix ne s’envolent pas comme dans d’autres régions, demeurant relativement stables, néanmoins nous notons quelques belles progressions.a majorité des domaines cités ci-dessous étaient déjà présents dans les années passés, mais on trouve tout de même quelques nouveautés. Si, pour la plupart des vins dans ce TOP20 il s’agit de millésimes matures, plusieurs millésimes récents s’y sont aussi glissés.

Pour rappel, pour établir le TOP 20 des flacons les plus marquants des enchères du semestre, nous avons choisi de ne retenir que la cuvée la plus chère d’une propriété, en rapportant son prix d’adjudication à la bouteille (75 cl) afin de faciliter les comparaisons.

Le TOP5 des vins du Languedoc-Roussillon

# Flacons les plus chers  Prix d’adjudication TTC rapporté au format bouteille (75cL)
1 1 Bouteille Côtes du Roussillon Clos des Fées La Petite Sibérie Hervé Bizeul 2003                               280 €
2 1 Magnum IGP Pays d’Hérault Grange des Pères Laurent Vaillé 2014                               256 €
3 1 Bouteille IGP Pays d’Hérault Mas Daumas Gassac Cuvée Emile Peynaud Famille Guibert de La Vaissière 2001                               195 €
4 2 Bouteilles Coteaux du Languedoc Clos Raphaël Domaine Peyre Rose 1990                               122 €
5 1 Bouteille Coteaux du Languedoc Terrasses du Larzac Matissat La Peira 2010                               103 €

 

Les « grands crus » du sud

Au sommet du podium se trouve une bouteille du côtes-du-roussillon La Petite Sibérie du domaine des Clos des Fées de Hervé Bizeul, remporté par un amateur hongkongais pour 280€. Ce flacon, qui affole nos enchères depuis bien des années désormais, est un véritable mythe du Roussillon, la petite parcelle est traversée plus de 200 jours par un vent glacial, d’où le nom de ce grand vin taillé pour une grande garde.

En deuxième position, nous trouvons un magnum de l’emblématique Grange des Pères 2014 en blanc, parti pour 511€, donc 256€ en format bouteille. Après avoir fait ses armes au domaine de Trévallon et au domaine Coche-Dury, Laurent Vaillé s’est lancé dans le Languedoc ; ses vins sont parmi les plus recherchés de la région, cette deuxième position n’a donc rien d’étonnant.  Le troisième flacon est la rare cuvée Emile Peynaud 2001 de Mas de Daumas Gassac. Produite uniquement les grandes années, cette cuvée a été vendue pour 195€. Deux des trois bouteilles plus chères de ce palmarès sont parties pour Hong Kong, ce qui reflète un intérêt croissant en Asie pour d’autres régions que les classiques, ainsi que le choix très précis des amateurs asiatiques, souvent motivés par une envie de goûter le meilleur de ce que chaque région peut offrir.

Un amateur allemand a remporté le second vin blanc du  palmarès, un magnum de corbières La Bégou 2015 de Maxime Magnon, placé en quatorzième position (41€ les 75cl, +61%). Sinon, les rouges ont décidemment la cote (18 sur 20), et les Français représentent la majorité des acheteurs (17 sur 20).

Terrasses du Larzac et Pic Saint-Loup, deux appellations montantes

Deux appellations qui se distinguent sont les terrasses-du-larzac et pic-saint-loup. Ces vignobles montent en flèche grâce à des nouvelles générations de vignerons talentueux, attirés par le fort potentiel du terroir et le prix encore intéressants de la terre. Citons ainsi le coteaux-du-languedoc pic-saint-loup Clos Marie Les Glorieuses 2010 de Françoise Julien et Christophe Peyrus, et l’Ermitage du Pic Saint-Loup 2013 de Guilhem Gaucelm, adjugés pour 73€ et 69€ respectivement.

En Terrasses du Larzac, notons la présence de noms bien connus des amateurs, tels que le Mas Jullien (un magnum du millésime 2007 adjugé pour 97€, soit 49€ la bouteille, en 13ème position) et l’emblématique Domaine de Montcalmès (16ème), dont une impériale du 2015 a été remportée pour 292€, soit 37€ au format bouteille. Ces deux stars de l’appellation sont rejointes par un domaine relativement récent, La Peira, crée en 2004 par Robert Dougan – célèbre compositeur australien – et Karine Ashton. Les flacons du domaine ont rapidement séduit la presse internationale. Robert Parker a même écrit à son propos : « Pour de nombreux observateurs, il s’agit du domaine le plus excitant du Languedoc ». Une bouteille de leur coteaux-du-languedoc terrasses-du-larzac cuvée Matissat 2010 a ainsi atteint les 103€, ce qui leur place en cinquième position.

Les rois du Roussillon

Avec le domaine du Clos des Fées, l’autre icône du Roussillon est évidemment le domaine Gauby, présent ici avec sa cuvée haute-couture La Muntada dans le millésime 2006 (82€). Avec un long élevage de 30 mois, le vin est porté par un immense équilibre et une sensation tactile très onctueuse. C’est du grand art, et les connaisseurs le savent !

Nous notons la présence de plusieurs domaines natures, y compris Bruno Duchêne à Collioure (#8), Domaine du Possible en Côtes-du-Roussillon et du côté du Languedoc, Léon Barral à Faugères, un domaine de référence pour les amateurs avertis depuis quelques années (#19).

A signaler, la présence, en nombre, de flacons généreux :mathusalem, jéroboam, impériale, double-magnum, magnum : tous les formats sont au rendez-vous dans ce TOP20 !

 

Retrouvez tous les vins du Languedoc-Roussillon actuellement en vente sur iDealwine ici.

Retrouvez aussi nos autres palmarès d’enchères semestriels sur notre blog :

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Clos Rougeard : sa cote a explosé en quelques années

Qui aurait pu croire il y a cinq ou six ans à peine qu’un rouge de Saumur-Champigny atteindrait aux enchères des prix bien supérieurs à de grands crus classés bordelais ...

percee du vin jaune

Plusieurs flacons du XIXe adjugés à la vente aux enchères de la Percée du vin jaune

La vente aux enchères de la Percée du vin jaune a encore eu de beaux résultats cette année, même s’ils n’atteignent pas la fameuse enchère de 2011, où un clavelin ...

En hausse de 1,32% en 2013, l’indice WineDex 100 des grands crus progresse de 88,67% depuis début 2007

Les indices WineDex d’iDealwine ont inscrit en 2013 une progression de 1,32%. Une année de respiration qui fait suite à de longs mois d’emballement spéculatif. Le placement vin demeure, sur ...