Vallée de la Loire : l’interprofession se réjouit d’une notoriété grandissante

loire vignes château vente aux enchères

 

Une nouvelle enquête de l’agence BeBetter&co révèle une amélioration de la notoriété des vins ligériens et de leur attrait auprès des consommateurs. Une bonne nouvelle qui arrive après une « année tournant » pour Interloire.

Alors que s’ouvre prochainement la 30ème édition du Salon des Vins de Loire (du 1er au 3 février à Angers, réservé aux professionnels), l’année 2016 débute avec une actualité encourageante pour le vignoble ligérien.

Depuis 2013 et la précédente enquête commandée à l’agence BeBetter&co, les campagnes de communication lancées par l’interprofession n’étaient pas passées inaperçues.  A l’époque, Interloire avait recouru à 50 slogans destinés à promouvoir chacune des AOC : au choix, « son charme se révèle quand ses larmes commencent à couler » (Saint-Nicolas-de-Bourgueil), « sa robe brillante s’invite à tous les mariages » (Saumur brut), ou encore « il est rond, enveloppé, mais quel beau corps » (Chinon). Une initiative ambitieuse qui ne cachait pas son but : toucher, par son ton hédoniste, la catégorie des 28-40 ans, curieux et potentiellement sensibles à « l’harmonie ligérienne ».

 

muscadet saumur champigny anjou vouvray vente aux enchères
© Interloire www.vinsvaldeloire.fr

 

Ces efforts de communication ont porté leurs fruits. Une nouvelle enquête réalisée auprès de 1 000 personnes montre que 74% des consommateurs français connaissent le Val de Loire. Elément notable : ils seraient 3 millions à avoir spontanément « Val de Loire » à l’esprit quand on leur parle de vin. Une notoriété grandissante donc, à laquelle s’ajoute une progression des intentions d’achat : 36,6% des répondants se déclarent volontiers prêts à acheter des vins ligériens, soit 6 points de plus qu’en 2013. Une même progression est remarquée concernant le simple désir de mieux connaître les appellations de la région. Sur le podium, c’est sans surprise l’appellation Muscadet qui arrive en première position, suivie de Saumur et Chinon.

L’interprofession des Vins du Val de Loire peut se réjouir de cette tendance, d’autant plus qu’elle sort tout juste d’une année stratégique.

Le 9 février 2015, l’avocat de Nicolas Joly (la Coulée de Serrant) annonçait que celui-ci quittait l’interprofession, après s’être fait condamner par la justice à lui verser 5 000 euros pour avoir refusé de payer ses contributions volontaires obligatoires (CVO). Le vigneron angevin reprochait à Interloire de ne pas assez promouvoir les vins bios et biodynamiques au profit des vins « technologiques ». Souhaitant d’abord créer son propre ODG (organisme de défense et de gestion), Nicolas Joly avait semblé trouver un accord avec Interloire en mars, bien que les négociations restent en cours.

Mais surtout, on apprenait le 23 juin dernier que la cotisation versée par les vignerons et les négociants était ramenée de 4,50€/hl/an à 2,50€/hl/an, faisant passer le budget annuel d’Interloire de 7,7 à 4,6 millions d’euros. Le premier effet visible de ce tournant fut la fermeture des Maisons des vins de Nantes, Angers, Saumur et Tours. Autre conséquence de ces coupes budgétaires : le recentrage d’Interloire sur ses « missions transversales » au service de la région. Les actions de communication relatives à chaque appellation sont donc abandonnées et laissées à la responsabilité de chaque ODG.

Des nouveaux chantiers attendent néanmoins l’interprofession pour l’année à venir :

  • La rénovation de sa gouvernance, afin d’optimiser la gestion du rapport de force entre production et négoce dans la région
  • L’élargissement d’Interloire : le comité interprofessionnel des vins IGP (anciennement vins de pays) du Val de Loire devrait y faire son entrée d’ici les vendanges 2017. Reste à savoir si les AOC « dissidentes » de la Loire (Cheverny, Bourgueil, Côteaux-du-Vendomois, etc.) se laisseront séduire par ce renouveau institutionnel…

Consultez les ventes de vins de Loire

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur les travaux de la vigne

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également sur le Blog d’iDealwine :

Domaine des Roches Neuves : au sommet de la Loire

Zoom sur un grand nom du Muscadet, le domaine Jo Landron

Clos Rougeard : sa cote a explosé en quelques années

Domaine de la Chevalerie : grands rouges de Loire à Bourgueil

Le millésime 2009 dans la vallée de la Loire

Les vins de Loire veulent s’implanter en Chine

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

canette news

C’est parti pour le vin français en canettes !

C’est l’actualité de ce mois de juin : une start-up française lance la distribution de vin français conditionné dans des canettes !

Champagne

Vins clairs, vins de réserve, bulles : les mystères du champagne

Le champagne est un vin, certes, mais un vin très particulier. Comme tous les vins il est issu d’un jus de raisin fermenté, mais à partir de là, toute son ...

Belles enchères : magnums, jéroboams ou impériale, prime aux grands formats

Magnums, doubles-magnums, jéroboams ou impériales ont occupé le devant de la scène lors des enchères on-line qui se sont achevées sur iDealwine le 8 juillet dernier. Ces formats généreux bénéficient ...