Millésime 2018 : une hausse de la production estimée à 25%

Estimation Production Viticole 2018

Malgré un début d’été difficile, marqué par de violents orages de grêle touchant principalement le Bordelais, la région de Cognac et la Côte-d’Or, le Ministère de l’Agriculture vient d’annoncer sa première estimation de la production viticole du millésime 2018, à hauteur de 46,1 millions d’hectolitres, soit une hausse de 25% par rapport au désastreux 2017.

Après un millésime 2017 chaotique et ravagé par d’intenses épisodes de gel qui ont dévasté près de 50% de la récolte nationale, nos vignerons français ont dû à nouveau faire face à un début d’été 2018 difficile. A l’issue des terribles orages de grêle frappant le Bordelais, Cognac et la Côte-d’Or vers la fin du mois de mai et au début de mois de juin, le bilan pour ces vignobles s’annonçait critique.

Pourtant, l’estimation annuelle réalisée par le Ministère de l’Agriculture au 20 août annonce une récolte 2018 à hauteur de 46,1 millions d’hectolitres, ce qui correspondrait à une hausse de 25% par rapport à la très faible récolte de 2017 (36,8 millions d’hectolitres). En parallèle, par acte de prudence, les professionnels fixent leur estimation de récolte à 44,5 millions d’hectolitres, soit une hausse de 21%.

Cet écart d’estimation de la part des professionnels tiendrait de « l’effet mildiou », un champignon ravageur qui se développe sur les parties vertes de la vigne dans des conditions particulièrement humides. En effet, après une série d’épisodes orageux et pluvieux au printemps, le mildiou s’est développé dans de nombreuses régions viticoles comme le Bordelais, le Sud-Ouest et le pourtour du bassin méditerranéen. Leurs récoltes seraient néanmoins estimées à un niveau supérieur à la moyenne sur ces cinq dernières années, grâce à la canicule qui aurait ralenti la propagation du parasite.

A l’inverse, certaines régions, comme la Bourgogne, l’Alsace, le Beaujolais ou encore la Champagne, sembleraient avoir été épargnées par la virulence du champignon, et pourraient bien afficher de nouveaux records de récolte. En Champagne, la production 2018 s’estimerait à une hausse de 39% par rapport à la moyenne quinquennale. De plus, avec la canicule, ces régions enregistreraient un millésime 2018 particulièrement précoce. Un constat qui inquiète chaque année les viticulteurs, conscients de l’impact du réchauffement climatique sur le cycle de vie de la vigne et sur le volume des récoltes.

Il n’en reste pas moins que ces chiffres représentent des prévisions, qui ne prennent pas compte des éventuels épisodes climatiques qui peuvent survenir après le 20 août. Chez iDealwine, nous restons optimistes ! En cette période chargée et délicate pour eux, toute notre équipe croise les doigts et adresse aux vignerons ses pensées amicales et encourageantes.

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

  • Voir les commentaires (2)

  • Cours dégustation de vin à distance

    Trés bonnes nouvelles… très bonne production de vins en perspective.

  • Pierre Benveniste

    Tandis que je disais à un viticulteur alsacien que 2016 était une bonne année, ce dernier me dit tout bas: depuis 1984, nous n’avons que de bonnes années! Un autre me confie: La maturité n’est plus un problème, il fait trop chaud et nous sommes contraints de planter des arbres au milieu de la vigne afin de les protéger des coups de soleil. Les jeunes viticulteurs ont oublié qu’au temps de leurs grands parents, il fallait parfois vendanger fin octobre et que lors des années 1963, 65, 68, 72, 77, 80, le pinot noir avait à peine verré à la vendange! La pression du mildiou était terrible ainsi que les orages de grêle mais personne n’en parlait.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

A noter dans vos agendas : Bordeaux Fête le Vin du 24 au 27 juin 2010

Pour sa 7ème édition, Bordeaux Fête le Vin s’installe sur les quais de la Garonne à Bordeaux du 24 au 27 juin 2010. Au programme : dégustations, rencontre avec les ...

Millésime Bio 2010 à Montpellier

Le salon des vins issus de l’agriculture biologique se tenait à Montpellier le week-end des 23 et 24 janvier derniers.

BFM-Business-vin-202102-Vins-du-Rhone-2.2

Interview BFM | Faut-il acheter des vins de la vallée du Rhône ?

Sur BFM, Angélique de Lencquesaing explorait le marché des grands crus à l’orée de l’année 2020, en s'attardant sur le nord de la vallée du Rhône.

Partage(s)